Comment résoudre ses problèmes d’équilibre en danse ?

danse équilibreBon nombre de danseurs et de danseuses sont confrontés à des problèmes d’ordre technique en danse. Peu importe les difficultés rencontrées lors des séances d’entraînement de danse, il faut toujours améliorer sa technique de danse, mais également prendre soin de sa santé. Outre les problèmes liés au manque de souplesse, il est important de porter une attention particulière au manque d’équilibre. Le manque d’équilibre en danse peut être un réel handicap surtout en danse classique puisque la majorité des figures à réaliser demande un grand équilibre. Cesdites figures peuvent solliciter un équilibre dynamique ou équilibre statique, c’est pourquoi il ne faut en négliger aucune. Pour vous aider à améliorer votre équilibre, voici quelques conseils très utiles.

Améliorer sa vision et ses mouvements de tête

En danse, il existe plusieurs exercices permettant de renforcer considérablement ses aptitudes physiques, mais également sa capacité d’équilibre. L’une des premières choses à faire est alors de travailler sa vision en prenant conscience des différentes parties de son corps ainsi que son positionnement dans la salle. Il faut noter qu’un placement de regard peut modifier sensiblement l’équilibre. Il est donc utile de s’exercer à fixer un point fixe pour mieux se concentrer et se recentre sur soi-même. Cet exercice pratique doit être accompagné par une maîtrise des mouvements de la tête et de la nuque. Il faut éviter que ces parties du corps ne se crispent et corriger continuellement la position et l’alignement de sa colonne.

Travailler sa respiration et lutter contre le stress

L’amélioration de l’équilibre passe aussi par un travail sur la respiration. Ce travail consiste essentiellement à s’exercer à corriger certaines positions du corps liées à l’habitude et qui influent sur la respiration. Il peut être question d’un dos qui se voûte, d’épaules qui se referment ou d’une tête qui tombe. Travailler la respiration consiste aussi à apprendre les bons gestes d’expiration et d’inspiration. Cela permet d’éviter les risques de douleurs et de blocage lors des sessions de danse et entre chaque exercice. Il faut aussi noter que le stress et l’anxiété sont les principaux ennemis du danseur. Ils causent la crispation du corps et les blocages respiratoires. Il faut alors appréhender la difficulté de la danse par quelques exercices de dynamique corporelle.

Optimiser ses postures et ses positions de pied

Avoir un meilleur équilibre dépend également de la maîtrise des figures en danse. Il est alors crucial pour un bon danseur d’adopter de bonnes postures et éviter les faux mouvements. Pour cela, on travaille essentiellement sur la partie centrale du corps au niveau des épaules, de la cage thoracique jusqu’au bassin. Il faudra en fonction des exercices à faire effectuer les corrections de posture qui s’imposent. Ne pas cambrer le dos, rentrer le ventre, rentre les fesses, baisser la hanche, se tenir bien droit, écarter les épaules…, tant de conseils qui peuvent vous aider à améliorer votre équilibre en danse. Il faut aussi penser à répartir l’équilibre sur l’ensemble du pied. Il faut pour cela que la plante du pied soit en contact avec le sol et que l’on soit capable de contrôler les récepteurs de la voûte plantaire. Cette démarche permet de gagner en stabilité pendant les enchainements de danse et d’éviter les tensions du corps. Une remarque ? N’hésitez pas à faire un commentaire.

Publicités

Comment bien réussir ses vidéos de danse ?

danse vidéoQue vous soyez chorégraphe ou danseur, l’un des objectifs qui vous tiennent le plus à cœur est de réussir en danse. C’est pourquoi, peu importe le style de danse pratiqué, il est important de travailler et de retravailler systématiquement sa technique. Pour cela, il n’y a pas mieux que l’entraînement. Néanmoins, il est souvent difficile d’avoir une opinion critique sur sa technique de danse surtout si l’on n’est pas sûr de réaliser les enchainements en adoptant les bonnes postures. Afin de voir vos résultats en danse, il existe un moyen tout simple à votre disposition : réaliser une vidéo de votre session ou de votre chorégraphie de danse. Voici quelques recommandations qui vous permettront d’améliorer le rendu de vos vidéos et de reproduire fidèlement votre séance de danse.

Privilégier la qualité

La qualité des vidéos de danse est essentielle selon l’utilisation que l’on souhaite en faire ainsi que nos objectifs à long terme. Pour s’en assurer, il est important de bien choisir le matériel avec lequel on sera amené à capter les images. On a souvent le choix entre une caméra professionnelle, une caméra amateur, un appareil photo ou encore un smartphone. En ce qui concerne le format des vidéos, il ne faut généralement pas opter pour de trop hautes résolutions, mais plutôt choisir un format d’enregistrement adapté à la situation et au contexte. Dans le cas où vous filmez avec un smartphone, l’idéal serait d’utiliser la caméra arrière et non celle pour les selfies afin d’atteindre une meilleure qualité d’image. L’important est que les vidéos offrent un bon confort au niveau de la visualisation et soient facilement manipulables.

Porter une attention particulière au cadrage

Le cadrage des vidéos est important si vous souhaitez bénéficier de vidéos de qualité et agréables à regarder. Vous devez faire en sorte de choisir les bons angles pour les prises de vue et porter une attention particulière à votre technique de cadrage. La technique utilisée varie en fonction de l’appareil. Néanmoins, en fonction de la salle où seront réalisées les vidéos, je recommande l’utilisation de smartphones. Ces appareils sont plus pratiques et faciles à manipuler et offrent des résultats vidéo assez satisfaisants. Il faut cependant noter qu’il est préférable de toujours filmer à l’horizontale et d’utiliser certains accessoires pour immobiliser le smartphone et agrandir ses angles de vue.

Optimiser le traitement et l’archivage des vidéos

À part la réalisation des prises de vues vidéo, un danseur ou une danseuse souhaitant évoluer en danse se doit de bien organiser ses vidéos de danse. Il faut donc les traiter rapidement afin d’éviter leur accumulation dans la mémoire du smartphone ou dans la mémoire de la caméra. Le mieux est de les déplacer dans un ordinateur ou un disque dur externe en prenant soin de les dater, de les renommer et de les ranger par catégorie et par genre. Vous pouvez vous aider des différents logiciels de traitement d’image pour éventuellement faire des retouches vidéo ou améliorer le rendu et la qualité des images. Avez-vous d’autres astuces concernant la réalisation des vidéos de danse ? Si c’est le cas, n’hésitez pas à nous partager votre avis.

Comment éviter les points de côté en danse et en sport ?

danse points de côtéTout le monde a un jour ou à un autre connu les points de côté. Bien évidemment, les plus touchés sont les sportifs en général, mais également les danseuses et les danseurs. Il faut noter que ces points de côté surviennent souvent n’important quand et se présentent sous forme de gêne respiratoire associée à une douleur aiguë. Ils peuvent alors gâcher vos séances d’entrainement de danse ou vos exercices de sport. Heureusement, il est tout à fait possible d’éviter ces troubles ou de les prévenir grâce à quelques démarches. Évidemment, si l’on est confronté à des crises quelques techniques simples permettent de dissiper les douleurs et les gênes ressenties. Voici l’essentiel sur les réflexes que vous devrez avoir le moment venu.

Les causes

De façon plus ou moins générale, l’apparition d’un point de côté est due à une mauvaise oxygénation des muscles. On peut alors ressentir des douleurs au niveau des muscles intercostaux, des muscles du diaphragme ou encore des muscles abdominaux. On peut alors remarquer une gêne douloureuse au niveau de l’estomac, des clavicules ou des intestins ou encore sous les côtes.  Ces douleurs peuvent être causées par un départ de course trop rapide lors des séances de running. Ils peuvent aussi être liés au stress, à une respiration mal gérée, à un manque d’entraînement, à une indigestion, à une mauvaise digestion ou encore à un échauffement trop léger.

Les actions préventives

Pour éviter d’avoir des points de côté, il est possible de suivre certaines démarches en guise de prévention. Ces démarches permettent d’éviter l’apparition des points de côté lors de vos entrainements et de vos exercices de remise en forme. Il faut avant tout penser à s’échauffer correctement avant toutes activités physiques. Il faut également bien s’hydrater et attendre plusieurs heures après un repas avant de se lancer dans des exercices. Il est également utile de trouver sa propre respiration et ne pas faire de mouvements brusques sans échauffements au préalable. Adopter une bonne alimentation est aussi important si vous souhaitez avoir la forme et éviter ces crises de douleurs. Bien entendu, le plus important est d’éviter les aliments difficilement digérables.

Les réflexes à adopter en cas de crise

Se débarrasser des points de côté est relativement simple si l’on s’y prend bien. La première chose à faire est de stopper votre activité et essayer de compresser la zone douloureuse avec les mains. Vous devrez reprendre votre souffle et vous pencher en avant ou marcher lentement en tentant de contrôler votre respiration. Vous devrez ensuite vous hydrater en attendant que la douleur passe. Si ce n’est pas le cas, vous pouvez aussi vous allonger et penser à réaliser des exercices de relaxation cardio-respiratoire. Évidemment, il existe d’autres techniques assez efficaces consistant à faire des étirements pour faire disparaître ces points de côté. Cependant, si les points de côté sont trop fréquents ou si la douleur persiste ou s’intensifie, il vaut mieux consulter un spécialiste pour déterminer si c’est un symptôme lié à une pathologie. Avez-vous d’autres astuces pour éviter les points de côté lors des entrainements de danse ou de sport ? Partagez-nous votre avis en commentaire.

L’essentiel à savoir sur la danse country

danse countryIl existe aujourd’hui un nombre assez impressionnant de styles et de genres de danse. À part les danses contemporaines et les danses modernes, bon nombre de danseurs s’intéressent toujours aux danses plus classiques. Tel est aussi le cas de la danse country qui regroupe encore de nos jours de nombreux passionnés. La preuve est qu’on la pratique dans plusieurs clubs de danse et il n’est pas rare de trouver des spectacles et représentations de danse axés sur ce thème. J’ai fait moi-même quelques sessions et j’avoue que j’ai vraiment apprécié m’y adonner. Voilà quelques infos qui vous seront peut-être utiles si vous pensez prochainement suivre des cours de danse country.

Quelles sont les origines de cette danse ?

La danse country est une danse originaire des États-Unis. Cette danse tient sont origine de la culture et des traditions des immigrants européens venus s’installer en Amérique. C’est au 18e siècle que cette danse a commencé à se démocratiser et a commencé à se répondre à travers les nombreux établissements qu’il y avait à l’époque. Elle a été considérée comme une danse saine et très bien vue des différents niveaux sociaux. Elle se décompose en plusieurs mouvements rythmés guidés par un Caller. C’est un genre de guide qui montre aux danseurs les pas à accomplir. Il faut noter que cette danse est aussi assez particulière quant au style vestimentaire adopté par les danseurs et les danseuses. Ils reprennent les habits des cow-boys qui pratiquaient régulièrement cette danse lors des événements festifs.

Comment se passe sa pratique ?

La danse country ne cesse de séduire beaucoup de monde grâce à sa convivialité et les sensations qu’elle procure. C’est bien normal qu’elle se soit diversifiée et il existe maintenant plusieurs styles de danse country auxquelles les passionnés de danse peuvent s’adonner. On dénombre 5 styles de danse basés sur les mêmes pas de bases et les mêmes codes. Ce qui les différencie ce sont les chorégraphies réalisées par les danseurs. On peut distinguer le country freestyle qui se danse en couple, le Clogging, la line dance, le partner dance et le square dance. Pour ce qui est des pas de base, vous devez maîtriser le boogie walk, le boogie move, le bounce, le bump et le brush. À bien y réfléchir, la maîtrise de ces pas de danse détermine la réussite des enchainements. L’idéal est alors de suivre des cours spécialisés de danse country pour espérer évoluer rapidement dans cette discipline. Avez-vous déjà suivi un cours de danse country ? Partagez-nous votre expérience.

Comment réussir à suivre la musique en danse ?

danse et musiqueDanser est un art que tout le monde n’est pas forcé de maîtrise dès les premières séances d’apprentissage. Il faut savoir que l’on n’a pas les mêmes capacités physiques et les mêmes aptitudes en danse. Danser en rythme et avec la musique peut être difficile à appréhender pour certains et plus facile pour d’autres. Or, afin de pouvoir concevoir la danse dans son ensemble, il est important de maîtriser à la fois techniquement la danse et la musique choisie pour celle-ci. Il faut donc faire en sorte d’apprendre rapidement à danser avec la musique et être capable d’adopter le bon rythme, quelle que soit la danse. Voici quelques conseils qui pourraient vous aider à aller dans ce sens.

Comprendre la musique

Avant même de commencer la danse, la majorité des personnes ont déjà quelques notions de musique. Bien entendu, il est aussi possible de n’avoir aucune connaissance ou de n’avoir pas reçu d’enseignement spécifique concernant cette discipline souvent associée à la danse. Il faut néanmoins noter que le fait de connaître et de comprendre la musique est très utile pour réussir en danse et appréhender le rythme. La transmission des pas et des enchaînements couplés à la répétition en musique permet ainsi de transformer l’énergie que l’on met dans la danse en émotion. Il faut alors apprendre à exprimer les pulsations que la musique fait ressentir à votre corps pour mieux comprendre leurs sens.

Avoir un bon timing avec la musique

Accorder sa danse avec la musique peut être relativement difficile à maîtriser pour ceux qui viennent à peine de commencer la danse. Il peut arriver que l’on soit tout le temps en retard ou toujours en avance par rapport à la musique lors des enchainements. Il faut alors que vous sachiez que le problème peut  être tout autre qu’une simple méconnaissance du rythme et de la musique. Par exemple, dans le cas d’un retard sur la musique, cela peut être lié au stress ou encore à un mauvais choix de niveau de cours. Le manque d’écoute corporelle et le manque de volonté pour progresser peuvent également être les freins qui vous empêchent de suivre convenablement la cadence. En revanche, s’il s’agit d’une avance sur la musique, le problème peut venir d’un manque d’attention. Dans un cas comme dans l’autre, l’idéal serait de bien déterminer les tempos et les phases de transition de la musique, de compter les temps de préparation et de déceler le déroulement rythmique de la musique.

Se concentrer et maîtriser les temps

La concentration est souvent le plus difficile pour les débutants en danse. Le fait d’avoir un manque de concentration peut rendre assez problématique la synchronisation des mouvements de danse avec le rythme de la musique. Il faut donc essayer de travailler sa concentration et suivre les recommandations faites par le professeur de danse. Il est aussi important de différencier les temps de danse. Il faut noter que la technique utilisée pour la danse peut être différente si la danse est en 2 temps, 3 temps ou 4 temps. Il faut que les danseurs ou les danseuses puissent déceler les pulsations imposées par la danse choisie. Avoir une bonne musicalité peut aider lors de la réalisation des pas de danse ainsi que des enchaînements. Avez-vous d’autres astuces sur la meilleure façon de bien danser sur la musique ? N’hésite pas à nous soumettre votre avis.

La danse africaine, ses attraits et son apprentissage

danse africaineDepuis quelques années, les passionnés de danse se tournent vers des styles de danse différents de leur répertoire habituel. Je dois avouer que c’est aussi la raison qui me pousse à chaque fois à m’essayer à de nouvelles danses autres que les danses traditionnelles. Il y a quelques mois, j’ai découvert la danse africaine, une danse assez connue aujourd’hui par sa diversité, sa technicité et son dynamisme. Cette danse accessible à tous les niveaux peut aussi bien se pratiquer en solo, à deux ou en groupe, ce que je trouve très avantageux. Je vais essayer dans cet article de vous faire découvrir cette danse et ses bienfaits, mais aussi comment faire pour l’apprendre dans les meilleures conditions.

Les bienfaits de la danse africaine

On peut constater qu’à l’heure actuelle la danse africaine n’a rien à envier aux disciplines de danse telles que la danse classique, la salsa ou encore le tango argentin. Elle devient de plus en plus populaire et commence à gagner bon nombre d’adeptes. Il faut savoir que c’est avant tout une danse sociale qui permet de faire diverses rencontres. Cela permet aux apprenants de rencontrer d’autres personnes de différentes origines et de différentes classes sociales. C’est également un moyen idéal pour exprimer ses émotions et la beauté des mouvements du corps. Elle a aussi la particularité d’être une danse à la fois énergique et tonique sollicitant tous les muscles du corps. Cela lui permet d’aider les danseurs à travailler leur rythme, leur tonicité, leur musicalité, leur sensualité et leur souplesse. Elle offre aussi la possibilité d’évacuer le stress et de favoriser la santé du corps.

La danse africaine et ses différents styles

Il existe plusieurs types de style de danse africaine. C’est surtout dû au fait que sur le continent africain, chaque pays possède sa propre culture et ses propres danses. Il faut aussi noter que certains genres de danse africaine se sont mêlés aux styles de danses occidentales, ce qui a permis l’apparition de danses à la fois diversifiées et variées. Si vous avez l’intention de vous initier à la pratique de la danse africaine, vous pourrez alors choisir entre un large éventail de danse. Coupé décalé, makossa, danse du ventre, melewa, kwasa kwasa, zouglou, mbalax… tout est une question d’envie. Bien entendu, il est important de bien choisir son cours et son professeur de danse pour bien progresser dans cette catégorie de danse.

L’apprentissage

Apprendre la gestuelle et la rythmique de la danse africaine est devenue assez facile grâce à l’apparition de différents cours à travers toute la France. On peut maintenant apprendre cette danse dans des écoles de danse spécialisées ou par l’intermédiaire de professeurs de danse professionnels. Vous pouvez également apprendre cette danse auprès de certains conservatoires ainsi que dans des associations de danse. L’avantage de ces associations c’est qu’il y règne souvent une ambiance plus conviviale que dans les cours de danse proposés par les écoles. Avez-vous une idée des démarches à faire pour trouver un bon cours de danse africaine ? N’hésitez pas à nous proposer vos conseils.

L’essentiel pour gérer trac et stress durant un spectacle de danse

spectacle de danseParticiper à une représentation ou à un spectacle de danse n’est pas toujours une chose facile, surtout pour les danseurs et les danseuses qui y danseront pour la première fois. Je me rappelle mon premier spectacle de danse, j’avais un trac comme pas possible et le stress a commencé à me peser. Heureusement, tout s’est déroulé comme prévu et j’ai pu tant bien que mal réaliser mes figures et mes enchaînements. Il faut dire que dans le monde de la danse le trac est monnaie courante et que les exigences concernant l’obligation de résultat lors d’une représentation officielle sont assez pesantes. Il faut donc avoir un bon mental pour espérer lutter contre le stress et en faire un plus bon usage. Voici quelques conseils qui vous permettront de mieux la gérer lors de votre spectacle de danse.

Avant la répétition générale

La préparation d’un spectacle de danse s’effectue généralement en plusieurs phases qui commencent toujours un long moment avant le jour du spectacle. Pour pouvoir participer à ce genre d’événement, il faut accumuler un certain volume de temps de travail. Il faut alors s’entraîner rigoureusement pour améliorer au maximum sa technique de danse. Il faut aussi apprendre à gérer efficacement ses efforts afin de gagner en endurance. C’est également le moment de choisir la tenue ainsi que les accessoires qui sont adaptés à votre pratique de la danse. L’essentiel est que vous soyez à l’aise dans vos gestes et vos enchaînements. N’oubliez pas non plus d’adopter une bonne hygiène de vie et de ne pas négliger votre alimentation.

Pendant la répétition générale

Le jour du spectacle arrive à grands pas ? Il faut maintenant que vous participiez à la répétition générale. Cette répétition se déroule souvent sur le lieu où aura lieu le spectacle. C’est l’occasion de découvrir la scène en long et en large. Il faut noter que les lieux de spectacle ne sont pas toujours adaptés à la danse, c’est pourquoi les danseurs peuvent stresser à l’idée de danser sur un sol glissant, dans une salle trop grande ou en extérieur. C’est souvent une première pour eux, mais bien évidemment cela ne représente pas un véritable frein pour les passionnés de cette discipline. Il est essentiel lors d’une répétition générale d’appréhender comme il se doit la scène. Vous devrez maîtriser l’espace, poser vos repères et travailler votre danse pour qu’il soit au point lors du spectacle. Il faut aussi veiller à rester concentré en toute circonstance et à fortifier son mental, sans oublier de bien gérer son temps de préparation.

Lors des prémices du spectacle

Ça y est, la salle commence son ouverture au grand public. C’est à ce moment que le stress et le trac sont à son paroxysme. Le public et le jury prennent place dans la salle tandis que vous et les autres danseurs êtes en train de vous préparer dans les coulisses. Vous faites vos échauffements pour préparer votre corps à la danse et répéter encore quelques mouvements. Afin de ne pas trop stresser, je vous conseille de ne pas avoir de pensées négatives et de positiver sur le déroulement de la représentation. Vous pouvez par exemple méditer ou répéter intérieurement des expressions positives. Vous devez aussi apprendre à vous servir de votre trac pour augmenter votre confiance en vous et stimuler votre envie de tout donner. Faites en sorte de vous détendre et de rester centrer sur vous-même.

Du lever au baisser de rideau

Vous entrez maintenant en scène, seul ou avec un groupe de danseur, et  les projecteurs sont braqués sur vous. Puisque vous n’avez pas de pensée négative et que vous êtes recentrée sur vous, tout devrait bien se passer. Néanmoins, ne négligez pas votre respiration et faites en sorte de la contrôler durant la réalisation de votre représentation. Prenez le temps de gérer votre rythme cardiaque ainsi que votre souffle. Dès que votre danse est finie, vous remarquerez que le trac et le stress auront totalement disparu. Il faut cependant noter qu’il n’est pas bon pour la santé de subir une anxiété et un stress répété. C’est pourquoi vous pouvez adhérer à certaines techniques de relaxation afin de mieux gérer votre stress avant un prochain spectacle. Avez-vous quelques suggestions à faire dans ce sens ? N’hésitez pas à nous parler des méthodes de relaxation qui ont été efficaces pour vous et votre pratique de la danse.