Une journée dans la peau d’une danseuse professionnelle

danseuse étoileQui n’a jamais rêvé de vivre la vie d’une professionnelle de la danse ou d’une danseuse étoile ? Eh bien, c’est, je pense, le cas pour la majorité des femmes qui s’essayent à la danse. Bien entendu, la danse peut être pratiquée comme une simple activité sportive, mais peut aussi être considérée comme une véritable passion. La vie d’une danseuse de ballet professionnelle comme j’ai pu le remarquer peut être assez épuisante. Cela n’empêche pas cependant qu’être une danseuse étoile reste un choix de métier très intéressant et qu’il permet de s’adonner totalement à sa passion pour la danse classique en tant que véritable professionnelle. Bien entendu, toutes les vies des danseuses ne se ressemblent pas réellement, mais aujourd’hui je vais vous partager comment se passent en général une journée de répétition et une journée de spectacle.

Le programme durant les journées de répétition

La vie d’une danseuse étoile est très remplie dans la majeure partie des cas. Le réveil se passe souvent vers 7 h 30 lors des journées de répétition. Durant l’heure qui suit, une danseuse assidue ne perd pas de temps et commence à se préparer pour la journée en faisant sa toilette, en s’habillant et en mangeant avant de sortir de la maison. Vers 9 h 30, elle arrive dans le studio de danse afin de commencer sa journée de travail. Elle prend alors connaissance de l’horaire de la journée et de ses séances de répétition de la journée et rejoint sa salle de répétition. Elle se change alors rapidement dans les vestiaires pour mettre ses collants ou son maillot ainsi que les vêtements de réchauffement pour isoler ses muscles. Après s’être échauffée dans le studio, elle commence sa session d’entraînement vers 10 h pour maintenir sa forme physique et termine vers 13 h. Ces sessions peuvent durer un peu plus longtemps à l’approche des dates de spectacle et le ballet entier est répété. De 13 h à 14 h 30 c’est la pause déjeuner et à partir de 15 h 30 se passe généralement les essayages des costumes, des coiffes et des perruques. Vers 18 h 30, la journée de travail est terminée et la danseuse peut rentrer chez elle pour dîner en famille et puis se coucher.

Le déroulement d’une journée de spectacle

Les journées de spectacle sont relativement différentes des journées de répétition. La journée de travail se déroule un peu plus tard que d’habitude parce que les interprètes et l’ensemble des danseurs et danseuses du spectacle se rendent au théâtre vers 11 h. Ils peuvent donc prendre le temps qu’ils veulent pour se préparer à la journée. La danseuse étoile doit alors vérifier la distribution du spectacle avant de commencer sa classe de ballet. Il faut cependant noter que lors d’une soirée de spectacle, il peut y avoir une représentation l’après-midi et une autre durant la soirée. Vers 12 h 30, une fois la session d’entraînement terminée, elle peut se rendre dans sa loge pour pouvoir se coiffer et se maquiller. Elle enfile ensuite son tutu ou sa robe de danse avec l’aide d’un habilleur pour fermer les fermetures. À 13 h 30, le régisseur du spectacle fait une annonce lorsqu’il ne reste plus que 30 min avant la première représentation, l’occasion pour la danseuse de se réchauffer une dernière fois, recevoir les dernières corrections et se préparer mentalement. Une fois le rideau levé, la danseuse donne le meilleur d’elle-même pour jouer son interprétation dans le spectacle. À 16 h 30, la danseuse peut retourner dans sa loge pour se changer et manger rapidement avant d’aller répéter pour la séance du soir. C’est vers 19 h 30 ou 20 h qu’a lieu le lever de rideau de la deuxième représentation. Et, elle arrive chez elle vers 22 h pour relaxer et se reposer, mais elle peut aussi sortir pour manger avec ses amis. Que pensez-vous des journées d’une danseuse étoile ?

Publicités

Comment bien la hauteur de sa barre de ballet ?

barre danseLa barre de ballet fait partie des équipements les plus utilisés pour l’apprentissage en danse des danseurs et des danseuses, surtout ceux et celles qui souhaitent progresser en danse classique. Elle est utilisée non seulement dans les écoles de danse, mais également dans les maisons pour les séances d’entraînement à domicile. En effet, il est tout à fait possible aujourd’hui de se procurer une barre de ballet pour ses sessions d’apprentissage en danse. Cependant, cet achat n’est pas à prendre à la légère et il faut généralement prendre en compte différents critères pour déterminer le modèle le plus adapté à ses besoins. Le critère le plus important est néanmoins la hauteur de la barre. Or, ce choix est plus difficile qu’il y paraît. Pour vous aider à choisir haut mieux la bonne hauteur pour votre barre de ballet, voilà quelques conseils en fonction de votre utilisation.

Le choix pour le professionnel

Avant toute chose, il est important de différencier les modèles de barres pour usage public ou professionnel et ceux destinés à un usage personnel. Nous allons voir en premier lieu les barres de ballet destinées à un usage professionnel. Il faut savoir que ces types de barres sont généralement destinés aux individus de toutes tailles qui s’exercent à la danse dans les studios ou les salles de danse. Le bon choix de ces barres est primordial, car il faut connaître la hauteur de barre la plus adaptée afin que les élèves puissent utiliser ces barres plus confortablement. Cette hauteur peut varier sensiblement en fonction des besoins. On peut alors trouver des barres du haut d’une hauteur comprise entre 90 et 120cm, 107 et 117cm et de 150cm dans les établissements. Les barres du bas par contre sont souvent situées entre 80 et 91,4cm à partir du sol. Concernant le choix du modèle, cela peut dépendre de l’utilisation et de ses caractéristiques esthétiques par rapport à l’aménagement de la salle.

Le choix pour le particulier

En ce qui concerne les barres de ballet pour usage personnel, on peut noter que ces barres doivent être uniquement adaptées à la taille de leurs propriétaires. Là aussi, il est important de prendre en considération quelques critères de sélection spécifiques. Vous devez savoir que la hauteur d’une barre doit généralement être au même niveau que le levé des coudes. Elle doit également être hauteur de bras sans lever les épaules et être adaptée à la position des mains en position préparatoire. Les barres pour usage particulier doivent également être au niveau de la taille et des hanches pour une meilleure facilité d’utilisation. Pour résumer, la hauteur d’une barre doit se trouver entre les épaules et la position des mains en position préparatoire lorsque le bras est lui aussi au repos. Bien entendu, comme je l’ai dit cette hauteur doit être ajustée en fonction de la taille du danseur ou de la danseuse. L’idéal serait d’opter pour une barre réglable adaptée aussi bien aux grandes personnes qu’aux enfants. Avez-vous d’autres suggestions pour aider les danseurs et les danseuses à mieux choir la hauteur de leur barre de ballet ? Partagez votre avis dans un commentaire.

Tout ce que vous devez savoir sur les bals folks

danse folkComme on le sait tous les danseurs et toutes les danseuses, le monde de la danse offre de nombreuses opportunités en matière de pratique et d’apprentissage. Outre les danses que l’on pratique souvent dans les écoles de danse, on peut noter qu’il existe d’autres danses plus proches des traditions. Il s’agit essentiellement des danses « folk », des danses qui s’inspirent des danses traditionnelles et des danses jugées folkloriques. Ces danses folks se dansent en règle générale dans les bals folks qui sont des endroits conviviaux et qui permettent à tous types de personnes de danser. Ces personnes n’ont pas forcément de grandes connaissances en matière de danse, mais participent à ces événements pour apprendre, s’amuser, partager leurs expériences en danse et rencontrer d’autres personnes. Nous allons voir dans cet article ce qu’est réellement la Dance folk et ses différentes variations.

La Danse folk, c’est quoi exactement ?

Les danses folks sont comme je l’ai dit plus haut des danses qui se pratiquent et se dansent lors des bals folks. Ces bals ont la particularité de s’imprégner du lieu où il est organisé. Ils sont souvent prévus dans les espaces ruraux, mais depuis quelque temps on retrouve de plus en plus de bals folks en milieu urbain. Ces bals peuvent durant l’été se transformer en festivals de folk et permettent aux participants de s’exprimer plus librement et en toute intimité. Il faut cependant noter que la danse folk est différente de la danse folklorique. Les danses folks sont dansées sans spectacles et sans costumes folkloriques. Elles sont aussi dansées sur des musiques plus mixées, des musiques revitalisées et arrangées à partir d’influences diverses provenant des musiques traditionnelles et actuelles et de différents terroirs.

Quelles sont les différentes danses de cette discipline ?

On peut noter que les danses folks tirent leurs origines du folklore de nombreux pays d’Europe, mais aussi de diverses traditions populaires. Cependant, ces danses ne sont généralement pas faites pour être dansées en public. Ce sont des danses à la fois faciles à apprendre et constituant un bon moyen pour s’adonner à une activité physique tout en prenant du plaisir. Pouvant se danser à deux, à trois, seul ou en groupe, les danses folks permettent de pratiquer la danse dans un cadre et une ambiance conviviale et décontractée. Vous l’aurez compris, il existe plusieurs types de danse folk et ils peuvent adopter plusieurs formes d’enchaînements. Par exemple, l’Avant-deux peut adopter des formes variées tandis que l’An dro se danse en chaîne. La Bourrée peut se danser en couple, en trio ou en quadrette tandis que la Gavotte se danse elle aussi en chaîne. Le Galop lui se danse en couple, le Laridé en ronde et le Hanterdro en chaîne. Des commentaires ou une remarque à ajouter sur cet article ? N’hésitez pas.

Zoom sur les festivals de danse 2018

festival danseLa danse est devenue de plus en plus appréciée par les hommes et les femmes depuis quelques années. Cet engouement a pris une telle ampleur que de nombreux événements s’articulant autour de la danse sont organisés tout au long de l’année dans toutes les régions et localités de France. Parmi ces différents événements, on peut noter que les festivals de danse attirent toujours une foule de personnes. Ils rassemblent des danseurs et danseuses de toutes les disciplines aussi bien amateurs que professionnels de la danse. Le point commun de ces personnes est leurs passions pour la danse ainsi que pour la musique. Ces événements jugés comme culturels et festifs se déroulent durant quelques jours et sont l’occasion pour ces passionnés de bénéficier de différents avantages spécialement liés aux activités qui y sont organisées et tournant autour de la danse. Voici l’essentiel sur les bénéfices que vous pourriez tirer de ces festivals et les événements prévus cette année.

Quel est l’intérêt des festivals de danse ?

Le fait d’assister à un festival de danse offre différents avantages à ceux ou celles qui souhaitent s’améliorer en danse ou en connaître davantage sur toutes les disciplines de danse existantes. On peut y trouver des spectacles et shows de danse classique, de hip-hop, de flamenco de danse africaine de danse contemporaine, de Zumba, de rock de west coast swing et autres. Il faut aussi noter qu’un festival de danse offre généralement plusieurs animations ainsi qu’une programmation variée. On peut également y retrouver des cours de danse, des ateliers, des conférences ou encore des projections documentaires. Les festivals de danse ont souvent la particularité de rassembler plusieurs centaines de compagnies de danse venant d’un peu partout, ce qui est une excellente occasion pour ceux qui débutent en danse de faire des rencontres artistiques et professionnelles très intéressantes. Ces événements sont de véritables moments de partages où chacun peut bénéficier de l’expérience des nombreux autres festivaliers. Outre ces raisons, c’est un bon moyen pour s’adonner aussi à sa passion de la musique.

Quels sont les événements prévus pour cette année ?

Si vous êtes à la recherche d’un festival de danse en France, vous êtes sur la bonne page. Dans ce paragraphe, je vais vous exposer l’ensemble des festivals de danse qui se sont déroulés et qui se dérouleront encore durant cette année 2018, et ce, par région. Vous aurez parmi les festivals de cette année le festival d’Agen appelé l’Aquitaine Danse Show qui se déroulera en Aquitaine le 16 juin au Centre du Congrès d’Agen. En Provence-Alpes-Côte d’Azur, on a le Festival de danse Marseille du 15 juin au 18 juillet, le Festival Requiem pour L au Silo Marseille les 6, 7 et 8 juillet ainsi que le Festival de danse de Cannes prévu pour l’année 2019. En Nouvelle-Aquitaine, vous aurez le Festival danse Arcachon, mais aussi les différents festivals prévus dans la localité de Biarritz (Le Temps d’Aimer la Danse, Mizel Théret – Cie traversée, Saison Danse Biarritz, Malandain Ballet Biarritz les 6 et 5 juin, L’arbre intégral). Dans les Pays de la Loire, vous avez différents festivals à Nantes, à savoir, le Festival Trajectoires, le Parcours dans la ville, le Jest, Nocturne Musée Danse, Let’s Dance. Il y a aussi différents festivals de danse à Montpellier, en Languedoc-Roussillon : Montpellier Danse en juin, Fiest’Agora #2, Journée Européenne du Patrimoine, Atelier du lundi. Il ne faut pas non plus oublier le Festival de danse Avoriaz en Auvergne-Rhône-Alpes du 11 au 17 août et le Festival d’Automne à Paris qui commencera le 10 septembre. N’hésitez pas à faire un commentaire si vous avez d’autres informations à ajouter ou une remarque.

Comment se passe la composition d’une danse ?

composition danseEn danse, la création d’une chorégraphie constitue une tâche assez ardue et qui demande une réelle maîtrise technique et artistique. Il y a plusieurs étapes à entreprendre dans ce processus de création, mais on remarque qu’à part la création des mouvements, il est très important de porter une attention particulière à la composition de la danse. C’est par définition l’art qui consiste à composer la danse. Il s’agit essentiellement de transformer les idées et les émotions qui ont inspiré la danse en gestes physiques. Pour composer une danse, le chorégraphe crée une série d’actions qui est interprétée par un ou plusieurs interprètes. Ces actions sont ensuite liées par un ou plusieurs mouvements de transition pour former des séquences d’enchaînements. Ce sont ces séquences qui sont organisées afin de composer la danse. Voici quelques informations à retenir concernant les démarches et outils utilisés par un chorégraphe pour créer une composition de danse.

Les éléments à considérer lors de la composition

Différents éléments sont à prendre en compte lors de la composition d’une danse. Tous ces éléments sont étudiés par le chorégraphe afin de donner à la danse un déroulement plus harmonieux et plus conforme avec le thème et le sujet de celle-ci. Il doit étudier la forme du corps de l’interprète qui sera amené à effectuer le mouvement. Il s’agit notamment de la configuration de son torse et de ses membres, et ce, dans différentes positions. Il doit ainsi prendre en compte les capacités et la souplesse du danseur afin de concevoir ces formes et les lier à des mouvements de transitions. Il doit aussi étudier l’espace en planifiant le parcours et les déplacements des interprètes dans la salle choisie pour la représentation. D’autres éléments tels que le temps (mesure, tempo, rythme) et la dynamique de la danse sont aussi à ne pas négliger dans le processus de composition.

L’élaboration de la structure et la forme de la danse

Une fois les enchaînements de danse créés à partir des éléments de composition, il est important que le chorégraphe continue son travail en les manipulant, en les conjuguant et les organisant de manière à réaliser des séquences de danse plus longues. Ces séquences constituent les différentes parties d’une chorégraphie. Le chorégraphe doit ainsi considérer et élaborer aussi bien la forme de la danse que sa structure. La forme de la danse détermine l’organisation des enchaînements et la structure générale de la chorégraphie. Cette forme peut se présenter sous trois formes de base : la forme ABA ; la forme thème et variation et la forme Rondo. Par contre, on peut noter que la structure de la danse peut se rapporter à l’ensemble des enchaînements. La chorégraphie est alors décomposée en plusieurs séquences particulières comprenant un début, un milieu et une fin. Avez-vous saisi le concept d’une composition de danse ? N’hésitez pas à donner votre avis dans un commentaire.

Danseuse : Menstruations et danse, incompatibles ou non ?

menstru danseMaux de tête, crises de fatigue, douleurs ou ballonnements, il y a beaucoup de raisons qui conduisent une danseuse à arrêter la danse et le sport lors de ses menstruations. Cependant, on peut noter que la pratique d’une activité physique ou sportive durant les règles peut s’avérer être une méthode assez efficace pour soulager les symptômes de vos menstruations. Bien entendu, c’est surtout le cas si l’on n’est pas pliée en deux à cause de crampes abdominales. Pour les compétitions et spectacles de danse qui ont lieu dans la même période que vos règles, vous devez généralement faire en sorte que les symptômes de vos menstruations soient moins contraignants. Dans cet article, je vais vous montrer s’il est possible ou non de pratiquer la danse durant vos règles et quelles sont les alternatives qui s’offrent à vous pour ce qui est des protections.

Des faits concrets

Pour répondre à la question que vous vous posez toutes, il est tout à fait possible pour une danseuse de pratique la danse même si elle a ses règles. Il y a même quelques avantages à bouger lors de cette période. Cela permet non seulement de mieux supporter les douleurs, mais aussi de réduire considérablement les crises de crampes. S’adonner à la danse permet par le moyen de mouvements coordonnés et fluides de bien dépenser son énergie, d’améliorer sa souplesse et de libérer ses hormones de bonheur ou endorphines. Cela permet aussi de retrouver son entrain habituel même si notre force et notre endurance sont influencées par les changements hormonaux. Bien entendu, il ne faut pas trop forcer et si l’on se fatigue ou si l’on ressent les douleurs liées aux crampes, un peu de repos peut s’imposer. L’idéal pour une danseuse qui a ses règles est de bien gérer l’intensité de ses mouvements en l’augmentant progressivement au fil des jours. D’autres activités telles que les étirements, le yoga, la nage ou encore le cardio peuvent aussi vous aider à mieux gérer vos règles.

Des protections adaptées

Quand on parle de menstruation, que ce soit dans la vie quotidienne ou lors des activités sportives, il est important pour une femme d’adopter une bonne protection. Il existe plusieurs choix en ce qui concerne ces protections, mais on peut noter que l’utilisation des produits d’hygiène lavables est l’option la plus pratique lorsqu’il est question de danse. Ces produits ont la particularité de disposer d’un bon pouvoir d’absorption, ce qui leur permet d’être confortables à porter. Il s’agit généralement de serviettes hygiéniques lavables et faits à partir de matières 100% écologiques tels que le chanvre ou encore le coton bio. Ces serviettes sont donc constituées de tissus respirants et qui se ferment grâce à un bouton de pression. Il faut savoir que ces serviettes permettent d’éviter les risques d’allergies, de sensation d’humidité entre les jambes et d’irritations. Vous pouvez opter pour des modèles classiques ou ultras absorbants selon le flux de vos règles et il existe différents styles, tailles et formes selon les besoins. En plus d’être discrètes, elles sont aussi très confortables et permettent de se mouvoir librement. Un avis sur cet article ? N’hésitez pas à commenter.

En savoir davantage sur le processus de création chorégraphique

choré danseAujourd’hui, nous allons aborder plus en détail le processus de création d’une chorégraphie. J’en ai déjà parlé dans un de mes anciens articles, mais nous allons essayer d’entrer un peu plus dans le vif du sujet. Il faut savoir que créer une danse et pouvoir lui donner vie nécessite une véritable recherche artistique. Il faut non seulement avoir une maîtrise du métier de chorégraphe, mais aussi avoir de la détermination et de l’inspiration. L’avantage d’un chorégraphe expérimenté est qu’il peut avoir des idées vives pour la création. Le plus difficile dans le processus de création chorégraphique est de traduire ces idées de mouvements dans le corps des interprètes et de bien structurer l’ensemble de la chorégraphie. Il est donc important de maîtriser chaque étape de cette création et d’avoir une réelle passion pour la danse. Voici comment se déroule généralement le processus de création d’une choré de danse.

Inspiration et méthodologie

Il existe comme je l’ai dit plus haut plusieurs étapes à réaliser pour optimiser la création d’une chorégraphie de danse. Il faut, avant toute chose, trouver la source d’inspiration la plus adéquate pour la danse. Or, il faut noter que l’inspiration chorégraphique peut provenir d’un large choix de sources différentes. Un bon chorégraphe pourra s’inspirer aussi bien de l’expression d’un sentiment que d’un désir de communiquer par le mouvement, d’un sujet politique ou social d’une histoire, d’une musique, d’un art visuel, d’une photographie… À part l’inspiration, le chorégraphe doit aussi travailler ses chorégraphies selon différentes méthodologies. En fonction de sa vision ainsi que de la forme de la danse qu’il veut créer, il peut être amené à travailler en tant que directeur artistique, indépendant ou membre d’une compagnie de danse. Il peut travailler la chorégraphie à partir de mouvements d’expression personnelle, de mouvements de danse traditionnelle ou encore de mouvements de danse plus contemporaine.

Création et composition

Lors de la création d’une chorégraphie, il est important pour le chorégraphe de prendre en considération plusieurs éléments de création. Il doit donner corps à la chorégraphie en utilisant diverses techniques de création. Il doit à la fois décrire, démontrer, improviser, diriger et réviser la danse. Il doit pour cela prendre en compte aussi bien la forme de la danse que l’espace où sera réalisée la chorégraphie, le temps imparti ainsi que la dynamique de la danse. Il pourra ainsi diriger ses choix artistiques ainsi que ses idées pour créer des mouvements chorégraphiques bien structurés et en parfaite harmonie avec le thème choisi. Il doit également créer chaque mouvement en veillant à ce qu’il puisse parfaitement être interprété par chaque danseur et en tenant compte du décor et des accessoires. Pour ce qui est de la composition, la chorégraphie peut être produite sous forme de pièce intégrale avec différents actes, de solos, de récit, d’œuvre épique… Voilà l’essentiel à savoir sur le sujet. Qu’en pensez-vous ?