Zoom sur une danse pas comme les autres : le Guaguanco

danse guaguancoParmi les différentes disciplines que propose la danse, il existe des danses uniques et qui ont réellement de véritables portées symboliques. C’est notamment le cas en ce qui concerne la Guaguanco. Le Guaguanco est un style de danse qui a vu le jour à La Havane lors du 19e siècle. Il fut créé par une société secrète constituée de personnes d’origine afro-cubaine et qui s’adonnaient à divers rites initiatiques. Ces rites sont souvent réalisés sous forme de danse durant l’épiphanie ou le jour des trois rois. Les personnes qui pratiquent cette danse sont alors vêtues de leurs costumes de cérémonie. Bien entendu, cette danse a un peu évolué dans le temps. Aussi appelé jeu de la séduction, le Guaguanco reste une danse assez technique et structurée. Dans cet article, je vais vous partager l’essentiel à retenir pour comprendre cette danse et pour pouvoir la pratiquée dans les règles de l’art.

Comment se danse le Guaguanco ?

Le Guaguanco est une danse assez différente des autres danses d’origine latine. C’est une danse de couple qui reste à la fois énergique et rapide. Durant cette danse, l’homme et la femme se livrent à un jeu de séduction avec comme objectif final la réalisation d’un mouvement appelé le vacunao, un mouvement symbolisant l’accouplement. Les gestes de l’homme et de la femme sont très différents, car l’homme réalise des gestes désarticulés durant le jeu de séduction tandis que la femme effectue des petits pas latéraux avec les hanches mobiles et les genoux pliés légèrement. Durant l’ensemble des gestuelles, le danseur essaye de trouver l’occasion de faire le vacunao grâce à un geste de la main ou de la jambe ou grâce à un geste du pelvis. Pour rendre ce geste difficile à réaliser, la femme l’esquive en prenant soin de couvrir son sexe avec sa main ou avec les pans de sa jupe ou de sa robe. Néanmoins, si la femme accepte les avances de l’homme, celui-ci pourra lui donner un baiser sur le front en guise d’appartenance et la raccompagner auprès des spectateurs.

Comment cette danse est-elle organisée ?

Le Guaguanco est une danse qui s’effectue sur un rythme à 4 temps. La structure de la danse n’a pas vraiment changé depuis sa création, car elle se base essentiellement sur le déroulement de la musique. La danse commence d’abord par un morceau avec une clave afin d’établir le rythme de base des enchaînements.  Ce début de morceau est ensuite suivi de sons de guagua et de congas. Le chant débute ensuite avec une courte introduction durant laquelle un soliste prononce des paroles sans réelle signification. Cette phase est suivie du canto qui se décompose en 2 parties bien distinctes, la tema semblable à morceau improvisé et l’estribillo ou refrain durant lequel tout le chœur chante avec le chanteur soliste. Puis, on peut noter un moment où le soliste et le chœur effectuent un semblant de dialogue avec le chant. On peut noter que durant cette dernière partie le tempo et l’intensité de la musique vont en crescendo pour se terminer sur la phrase de conclusion ou cierre. Que pensez-vous de cette danse ? Cet article a-t-il été utile pour en savoir plus à son sujet ?

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s