Quelques exercices de renforcement musculaire pour mieux réussir en danse

danse renforcement musculaireS’entraîner est pour moi le meilleur moyen d’optimiser sa progression en danse. Peu importe le type de danse choisi, il est important pour un danseur ou une danseuse de pratiquer la danse en améliorant à la fois sa technique de danse et son physique. L’enseignement de cette danse dépend généralement du savoir-faire du professeur, le renforcement physique lui dépend de la motivation et des efforts du danseur ou de la danseuse. Chacun possède ses propres exercices et ses propres démarches concernant les entraînements. Les entraînements peuvent se faire avec du matériel ou non selon les envies et les besoins, mais je préfère ne pas utiliser de matériel lorsque je réalise mes séances de remise en forme pour la danse. Si l’on choisit bien les exercices, le programme de renforcement musculaire peut se révéler très efficace. Voici quelques idées d’exercices pour vous permettre d’atteindre vos objectifs dans ce sens.

La poitrine, les abdominaux et les bras

Renforcer son physique que ce soit pour la pratique de la danse ou pour le sport implique une considération de l’ensemble du corps. Cela concerne aussi bien le haut que le bas du corps et chaque exercice est choisi de façon à travailler une partie spécifique du corps du danseur ou de la danseuse. Pour le haut du corps, on peut concentrer le travail aussi bien sur la poitrine, sur les bras et sur les abdos. Les pompes avec les jambes tendues ou à genoux permettent de renforcer rapidement la poitrine à raison de 10à 15 répétitions. Bien entendu, il faut garder les épaules basses et le ventre bien rentré pour éviter les tensions à la nuque et dans les trapèzes. L’exercice de la planche en appui sur les mains permet de muscler rapidement les abdos. L’exercice consiste à partir à 4 pattes et à s’installer en position de planche avec les jambes tendues environ 30 à 45 secondes. L’exercice des dips, en position assise au sol avec les genoux fléchis, les pieds écartés à la largeur du bassin, les mains derrière les fesses, le buste redressé et les coudes fléchis, permet de travailler les bras. À raison de 15 à 20 répétitions, vous devrez décoller un peu les fesses lors de l’expiration en tendant les bras.

Les cuisses et les fessiers

Pour un bon programme de renforcement musculaire, il est aussi utile de se soucier de travailler la partie basse du corps. Il s’agit notamment des fessiers et des cuisses qui permettent de réaliser avec aisance différentes figures de danse. Différents exercices permettent de travailler efficacement les fessiers. La position du guerrier en mouvement est l’un de ces exercices qui offrent la possibilité de renforcer à la fois les fessiers et les lombaires. Il faut partir en appui avec la jambe droite et avec le genou fléchi pour commencer et pour garder l’équilibre. Il faut ensuite écarter les bras en croix et monter l’autre jambe tendue afin de venir à l’horizontale. Après, vous devez effectuer plusieurs grands battements à raison de 10 répétitions pour chaque jambe. Pour le travail des cuisses, c’est plus simple, car il ne faut que faire quelques séries de squats. Avec les pieds écartés à la largeur des épaules, vous n’avez qu’à faire environ 20 à 30 flexions en appuyant bien sur les talons. N’oubliez pas d’inspirer lors de la descente et d’expirer lors de la remontée. Que pensez-vous de ce petit programme de remise en forme ?

Publicités

Cours collectifs ou cours particuliers pour votre apprentissage en danse ?

danse coursPratiquer la danse est une des diverses activités qui se présentent aussi bien aux enfants qu’aux adultes. Cette activité est comme vous le savez une activité à la fois artistique et sportive. C’est aussi une activité qui permet aux personnes de s’exprimer à travers divers mouvements et enchaînements liés à la danse. La danse permet non seulement d’apprendre à se conformer à la discipline, mais aussi de travailler à la fois sa coordination, son équilibre et sa souplesse. De nombreuses personnes sont alors de plus en plus intéressées par cette activité. Cependant, on peut noter qu’une certaine interrogation subsiste en ce qui concerne le choix de la formule qui convient le mieux à chacun. Entre cours collectifs et cours particuliers, il est souvent difficile de faire son choix. Je vous livre quelques précisions qui pourront sûrement vous aider à mieux choisir votre cours de danse.

Les cours collectifs

Parmi les formules de cours qui peuvent se présenter à un apprenti danseur ou à une apprentie danseuse, on peut distinguer que les cours collectifs sont les plus prisés. Ces cours s’adressent en règle générale à toutes les personnes qui souhaitent pratiquer et apprendre la danse avec d’autres personnes. Les sessions se déroulent généralement dans une salle spécialement adaptée en fonction du type de danse à apprendre. Il peut s’agir d’écoles de danse, d’associations de danse ou de clubs de sport. Apprendre en groupe permet aux danseurs et danseuses d’évoluer dans une ambiance sympathique tout en s’initiant aux bases et aux techniques de danse. C’est une excellente occasion de faire de nouvelles rencontres et de participer à divers événements et stages de danses tout au long de l’année. Les cours sont partagés en plusieurs niveaux, de débutant à avancé, et sont dispensés par des professeurs expérimentés. À environ 15 euros l’heure de cours, il est possible pour les participants de souscrire à diverses formules de paiement (abonnement ou paiement à la carte).

Les cours particuliers

Outre les cours collectifs, il est aussi possible pour les apprenants en danse de préférer les cours particuliers. Ces cours sont adaptés à ceux qui commencent pour la première fois à pratiquer la danse. Ces personnes souhaitent généralement apprendre rapidement les pas de base de la danse en toute intimité. Il est possible qu’elles souhaitent se perfectionner seules ou soient trop timides pour danser devant plusieurs autres personnes. L’avantage de ces cours est qu’ils sont plus personnalisés. Vous bénéficiez donc d’un suivi personnel et pouvez progresser à votre rythme. Le professeur choisi peut être plus attentif à votre progression et peut vous aider à maîtriser l’ensemble des figures et des mouvements de danse que vous voulez apprendre. Les sessions peuvent être réalisées dans des écoles de danse, dans des associations de danse ou encore à domicile en fonction des besoins. Les prix varient d’un professeur à un autre, mais on peut noter qu’une heure de cours peut coûter au minimum 35 euros. Alors, pour quelle formule de cours optez-vous ? Pourquoi ?

Pourquoi préconiser la danse pour les enfants ?

danse enfantOn peut noter que la danse est l’une des activités à la fois sportives et artistiques qui possèdent le plus d’avantages et de bienfaits pour ses pratiquants. C’est pour cette raison que de plus en plus de personnes s’adonnent à cette activité. Il faut néanmoins savoir que la danse n’est pas exclusivement réservée aux adultes, mais peut aussi être pratiqué par les enfants. Les petits garçons et les petites filles montrent d’ailleurs assez précocement un réel intérêt pour cette activité mêlant maîtrise technique et travail continuel. Effectivement, on peut remarquer que pour les tout-petits le fait de participer à des cours de danse permet, non seulement, de bénéficier d’un apprentissage de la pratique, mais également de découvrir les fondements de la discipline, de travailleur leur coordination et d’améliorer leur maîtrise de soi. Nous allons voir dans cet article les principales raisons qui font que la danse est une excellente alternative pour les enfants.

La danse comme un moyen d’apprentissage

À l’instar des diverses activités sportives qui se pratiquent en équipe, la danse est une excellente option si vous voulez inculquer aux enfants les notions essentielles. Il peut s’agir de la maîtrise de soi et de la discipline qui sont considérés comme très importants pour le bon déroulement de la carrière d’un danseur ou d’une danseuse. Le fait de s’adonner à la pratique de la danse leur offre la possibilité de suivre plusieurs règles de conduite nécessaires à leur progression. Cela leur permet de travailler en groupe et de bénéficier des conseils et des recommandations de professeurs de danse expérimentés. Suivre des cours de danse permet aussi aux enfants de forger leur confiance en eaux en leur permettant de fixer et d’atteindre des objectifs qu’ils se sont donnés. Cette démarche leur permet aussi de se sensibiliser à la musique et grâce à l’ensemble des exercices ils peuvent travailler à la fois leur coordination et leur sens du rythme.

La danse comme un véritable investissement

Même si la danse n’a que des avantages pour les enfants, inscrire ses enfants à des cours de danse une action impliquant un réel investissement. En effet, on peut noter que cette action implique divers engagements non seulement au niveau financier, mais aussi au niveau du temps. Suivre des cours de danse demande le paiement de frais qui peuvent relativement être assez conséquents surtout si les enfants souhaitent se lancer dans diverses compétitions de danse. Cela peut également prendre beaucoup de temps d’apprendre la danse et de la maîtriser. Les cours de danse peuvent aussi être considérés comme un engagement qu’il est important de respecter. Ils peuvent également constituer un bon moyen pour permettre aux enfants de développer de bonnes compétences sociales. Il faut cependant savoir qu’à part les cours particuliers, il est possible d’initier les enfants à la danse dès leur plus jeune âge en les inscrivant à des cours d’éveil. Pensez-vous aussi que c’est une bonne idée d’initier les enfants à la danse ? N’hésitez pas à partager votre avis.

Zoom sur une danse pas comme les autres : le Guaguanco

danse guaguancoParmi les différentes disciplines que propose la danse, il existe des danses uniques et qui ont réellement de véritables portées symboliques. C’est notamment le cas en ce qui concerne la Guaguanco. Le Guaguanco est un style de danse qui a vu le jour à La Havane lors du 19e siècle. Il fut créé par une société secrète constituée de personnes d’origine afro-cubaine et qui s’adonnaient à divers rites initiatiques. Ces rites sont souvent réalisés sous forme de danse durant l’épiphanie ou le jour des trois rois. Les personnes qui pratiquent cette danse sont alors vêtues de leurs costumes de cérémonie. Bien entendu, cette danse a un peu évolué dans le temps. Aussi appelé jeu de la séduction, le Guaguanco reste une danse assez technique et structurée. Dans cet article, je vais vous partager l’essentiel à retenir pour comprendre cette danse et pour pouvoir la pratiquée dans les règles de l’art.

Comment se danse le Guaguanco ?

Le Guaguanco est une danse assez différente des autres danses d’origine latine. C’est une danse de couple qui reste à la fois énergique et rapide. Durant cette danse, l’homme et la femme se livrent à un jeu de séduction avec comme objectif final la réalisation d’un mouvement appelé le vacunao, un mouvement symbolisant l’accouplement. Les gestes de l’homme et de la femme sont très différents, car l’homme réalise des gestes désarticulés durant le jeu de séduction tandis que la femme effectue des petits pas latéraux avec les hanches mobiles et les genoux pliés légèrement. Durant l’ensemble des gestuelles, le danseur essaye de trouver l’occasion de faire le vacunao grâce à un geste de la main ou de la jambe ou grâce à un geste du pelvis. Pour rendre ce geste difficile à réaliser, la femme l’esquive en prenant soin de couvrir son sexe avec sa main ou avec les pans de sa jupe ou de sa robe. Néanmoins, si la femme accepte les avances de l’homme, celui-ci pourra lui donner un baiser sur le front en guise d’appartenance et la raccompagner auprès des spectateurs.

Comment cette danse est-elle organisée ?

Le Guaguanco est une danse qui s’effectue sur un rythme à 4 temps. La structure de la danse n’a pas vraiment changé depuis sa création, car elle se base essentiellement sur le déroulement de la musique. La danse commence d’abord par un morceau avec une clave afin d’établir le rythme de base des enchaînements.  Ce début de morceau est ensuite suivi de sons de guagua et de congas. Le chant débute ensuite avec une courte introduction durant laquelle un soliste prononce des paroles sans réelle signification. Cette phase est suivie du canto qui se décompose en 2 parties bien distinctes, la tema semblable à morceau improvisé et l’estribillo ou refrain durant lequel tout le chœur chante avec le chanteur soliste. Puis, on peut noter un moment où le soliste et le chœur effectuent un semblant de dialogue avec le chant. On peut noter que durant cette dernière partie le tempo et l’intensité de la musique vont en crescendo pour se terminer sur la phrase de conclusion ou cierre. Que pensez-vous de cette danse ? Cet article a-t-il été utile pour en savoir plus à son sujet ?

Comment travailler sa coordination pour la danse ?

danse coordinationEn danse, il est important de porter une attention particulière à la coordination. Celle-ci est l’élément essentiel qui permet aux danseurs et aux danseuses d’effectuer plusieurs actions simultanément. Cette faculté motrice se doit généralement d’être travaillée durant l’enfance. En effet, on peut noter qu’après l’enfance l’apprentissage des gestes et des mouvements de base de la coordination peuvent demander plus d’énergie à mesure que l’on vieillit. La coordination concerne aussi bien la capacité des personnes à réaliser des gestes précis en contrôlant l’ensemble de leurs corps que la capacité à mettre en avant son adresse et son habileté motrice. Avoir une bonne coordination permet alors de mieux réussir en danse, c’est pourquoi il est important de s’entraîner et de travailler de manière optimiser sa coordination. Voici quelques conseils pour vous aider à atteindre vos objectifs dans ce sens.

L’importance de la coordination

Avoir une bonne coordination est une faculté très importante aussi bien dans la vie de tous les jours que dans la danse. La coordination permet par exemple de réaliser une action donnée tout y apportant à la fois de la fiabilité, de l’efficacité et de la vitesse. Il faut savoir également que dans la vie de tous les jours ainsi que lors des sessions de danse, personne n’est à l’abri d’éventuelles situations jugées dangereuses. Les cas les plus remarqués et les plus fréquents sont les cas de chute liés au manque de coordination. Il est donc important de ne pas négliger le développement de ses capacités et facultés de coordination afin de devenir plus adroit et d’être plus confiant lorsqu’on effectue certains gestes techniques demandant de l’équilibre et une excellente coordination. Être plus coordonné dans ses mouvements permet d’autant plus de pouvoir faire face à n’importe quel exercice en danse.

Les techniques pour améliorer sa coordination

Il n’est pas trop tard si vous manquez de coordination. Il est tout à fait possible de commencer quelques exercices de coordination si vous débutez en danse et si n’avez pas encore un bon équilibre. Parmi les exercices les plus efficaces que vous pouvez faire, on peut retrouver les exercices basés sur la pratique de la danse, les exercices de corde à sauter ou encore les exercices consistant à faire rebondir une balle sur le mur et l’attraper. Il est aussi utile de faire du sport afin d’améliorer rapidement votre coordination. En effet, la majorité des sports existants demandent une bonne coordination et les gestes techniques peuvent varier en fonction de la discipline choisie. En vous entraînant à faire intervenir les diverses parties de votre corps, vous pourrez mieux contrôler vos mouvements et développer l’ensemble de vos sens. Connaissez-vous d’autres exercices ou techniques qui pourraient aider les danseurs et les danseuses à améliorer leur coordination ?

A la découverte de la House dance

house danceAu même titre que le hip hop, on a pu voir que de nombreux styles de musique ont pu inspirer leur propre danse. C’est notamment le cas en ce qui concerne la house music. On a alors eu l’apparition de la house dance ou danse house. Cette danse a vu le jour au niveau des discothèques et des boîtes de nuit. Elle est de nos jours considérée comme une véritable danse sociale et s’est adaptée à bon nombre de cultures. Elle s’inspire de nombreux styles de danse tels que le lofting, la salsa, le jacking’ ou encore le footwork. La House danse se caractérise par différents mouvements légers et aériens et se danse sur les musiques électro d’aujourd’hui. Dans ce billet, nous allons essayer d’en savoir plus à propos de cette danse et de sa pratique.

Comment se pratique cette danse ?

La House dance est une discipline de danse qui se pratique essentiellement dans les clubs, mais elle peut aussi être dansée dans les fêtes privées ou les anniversaires. C’est une danse assez libre qui peut se danser à deux, entre amis ou en groupe selon les envies. Elle peut se danser au sol ou bien debout et a la particularité de permettre la sublimation des mouvements de danse par rapport à la musique. Tout comme pour le Hip hop freestyle, c’est une discipline qui s’apprête aux Battles et aux défis. Il n’est donc pas rare de voir durant les soirées de nombreuses personnes de comparer leurs performances. Pouvant être pratiquée par les personnes de tous âges, elle est enseignée dans les écoles et les studios de danse, mais peut aussi être apprise à travers les vidéos de danse disponibles sur le net ou sur les pistes de danse.

Quels sont les différents pas de danse ?

Il existe plusieurs pas de danse rattachés à la House dance. On a en premier lieu le Horse, un pas cadencé sur une trajectoire allant de droite à gauche ou inversement. Se décomposant en deux temps, c’est un pas sauté caractérisé par un transfert de poids selon la trajectoire suivie. On a ensuite le Loose-Legs, un mouvement qui se traduit par une perte de contrôle des jambes par un mouvement de déhanchées allant vers l’avant. Après, on a le Jacking, un pas rythmé avec un mouvement dansé entrainant l’ensemble du corps. Pouvant être accompagné de mouvements des pieds, ce pas demande une bonne flexion des genoux ainsi qu’une excellente coordination des hanches et du buste. Le Pas de bourré est également un des pas pratiqué dans la House dance. C’est un pas constitué de 3 phases qui peuvent être décomposées en plusieurs variantes. Que pensez-vous de la House dance ? Avez-vous un conseil ou un avis à partager concernant l’apprentissage ou la pratique de cette danse ?

Biodanza, un genre particulier de danse

biodanzaParmi les divers types de danse existants, certains sont plus particuliers que d’autres. Tel est le cas de la biodanza. Inventée dans les années 60, la biodanza est une méthodologie d’intégration humaine et de réapprentissage des fonctions de la vie. Elle peut aussi se définir comme étant une pratique qui combine à la fois les mouvements de danse, les mouvements exprimant la vie, l’expression des émotions et la créativité du pratiquant. Elle propose ainsi un processus de croissance et de développement humain qui permet d’améliorer les capacités et qui agit sur le développement personnel des danseurs et des danseuses. Afin de mieux comprendre les spécificités de cette danse, nous allons voir dans cet article les attraits de cette forme de danse, mais aussi le déroulement des séances.

La biodanza et ses avantages

La pratique de la biodanza a plusieurs attraits pour les danseurs qui souhaitent la pratiquer. Elle permet non seulement d’intégrer l’ensemble de vos actions et vos pensées, mais aussi de réhabiliter votre estime et confiance en vous. Cette discipline associée à la danse permet également de réduire vos problèmes de stress et d’optimiser votre état de santé. Elle vous offre aussi la possibilité d’apprendre à vous connaître vous-même et à développer vos capacités d’écoute et de concentration. Vous pourrez ainsi élargir vos possibilités, vous connecter à vos besoins, découvrir votre potentiel, vous sentir plus enjoué et gagner en termes de dynamisme. Vous pourrez également vous sentir un peu plus vivant et mieux ressentir le plaisir de bouger et de danser. Tous ces avantages proviennent du fait que la biodanza est basée sur les connexions avec soi-même, son environnement et les autres danseurs.

Le déroulement des séances de cours

La biodanza est une danse qui peut être assimilée à la danse libre ou à la danse d’improvisation. Il n’y a généralement pas de règles particulières concernant le déroulement de la danse ou encore des sessions de cours. Il faut néanmoins garder à l’esprit que l’objectif principal de cette danse consiste à vivre une expérience en danse bénéfique dans un cadre convivial et bienveillant, avec plusieurs personnes. Les séances de cours sont appelées vivencias et ouvertes aux personnes de tous âges, hommes et femmes. La pratique de la biodanza ne nécessite pas la réalisation de chorégraphies et ne demande pas de compétences particulières. Les participants dansent seuls ou en couple sur des styles de danses assez variées en laissant s’exprimer leurs émotions particulières et prenant du plaisir dans les mouvements. Cela va du rock au jazz, en passant par la samba et la salsa. Que pensez-vous de cette pratique ? Prendre des cours vous intéresse-t-il ?