Quelques conseils pour danser en soirée sans soucis

danse soiréeIl est vendredi et j’en connais beaucoup qui ont attendu ce jour toute la semaine. Cela marque souvent la fin d’une longue semaine de travail acharné. Quoi de mieux pour déstresser que d’aller danser en soirée ou en boîte de nuit jusqu’au petit matin une fois la nuit venue. Cependant passer toute une nuit à danser, suer et sauter ça se prépare pour éviter d’avoir la gueule de bois le lendemain ou d’être trop fatigué pour se charger des activités et des tâches du weekend. On sait tous qu’une nuit blanche peut être assez pénible à récupérer. Voici alors quelques conseils qui pourront vous aider à danser toute la nuit, sans pour autant que vous fassiez l’objet de problèmes de santé le lendemain.

Bien contrôler son alimentation et hydratation

Pour bien préparer une sortie en soirée et pouvoir danser sans problèmes, il faut porter une attention particulière sur son alimentation ainsi que sur son hydratation. Il est vrai que lors de vos sorties, vous êtes généralement tenté à ne vous contenter que d’un petit plat de fast-food sur la route ou de quelques grignotages lors des apéros avec vos amis. Cependant, cela ne suffit pas à bien préparer votre corps aux dépenses d’énergie que vous risquez de faire en dansant toute la nuit. Vous devez prendre le temps de manger un vrai dîner avec des plats consistants et donnant beaucoup de calories. Il ne faut pas oublier de vous hydrater aussi bien avant que pendant votre grosse soirée de danse. Il faudra donner au corps la quantité d’eau nécessaire pour qu’il soit prêt à compenser les risques de déshydratation liés à la consommation d’alcool et de boissons sucrées. C’est aussi utile pour compenser le fait que vous allez être en sueur quasiment toute la soirée.

Bien choisir ses vêtements et prendre le temps de se reposer

Il est important lors d’une soirée d’être équipé pour toutes éventualités, mais aussi choisir des habits adaptés. Il n’est pas rare de voir en boîtes de nuit des personnes qui portent des vêtements très moulants des bodies et même des talons. Certains sont même en tenue très classe avec veston et cravate. Cependant porter ces styles de vêtements n’est pas la meilleure solution pour passer une bonne soirée et pouvoir danser librement sur n’importe quelle danse. Pour pouvoir danser sur du rap de la house, du ragga, des musiques latines, de la techno, de l’électro et même du rock il est préférable de porter un t-shirt léger, un short ou un jean et des chaussures plates. Danser sans jamais s’arrêter n’est pas aussi bon pour la santé, c’est pourquoi je vous conseille de vous reposer de temps à autre en vous isolant et en prenant l’air. Il ne faut pas non plus oublier d’encore vous hydrater durant la soirée en alternant vos consommations de la soirée avec quelques verres d’eau. Vous avez d’autres conseils à donner aux personnes qui souhaitent danser en soirée ? N’hésitez pas à faire un commentaire.

Publicités

Comment faire pour créer votre propre troupe de danse ?

troupe de danseLa danse est une activité très passionnante, c’est d’ailleurs pour cette raison que de nombreuses personnes s’y adonnent, quels que soient leurs âges ou encore leurs conditions sociales. Avec les différentes disciplines et variations que propose la danse, les hommes et les femmes ont la possibilité de choisir la danse qui leur convient et d’apprendre selon leurs capacités et leurs rythmes. Certaines de ces personnes n’hésitent pas à commencer une carrière professionnelle en danse et à participer à de nombreux événements et concours de danse. Parmi les différentes solutions qui s’offrent aux danseurs et aux danseuses, l’intégration d’une compagnie de danse peut s’avérer très avantageuse pour percer dans le métier. Cependant, c’est une démarche assez difficile étant donné la concurrence et les niveaux requis pour faire partie des troupes de danse déjà en place. Heureusement, il est tout à fait possible de monter sa propre compagnie de danse professionnelle. Voici les étapes clés.

La création proprement dite

Il faut avant tout savoir qu’il n’existe pas de règle préétablie lorsqu’il est question de créer sa propre troupe de danse. En effet, certains danseurs s’interrogent souvent concernant le niveau de danse nécessaire pour pouvoir créer une compagnie de danse. Il est recommandé de disposer de quelques années d’expérience et avoir un minimum de bagages avant de se lancer dans ce type de projet. Il est donc important de bénéficier d’une bonne formation ou encore d’un diplôme d’État en danse avant de se décider à sauter le pas. Pour cela, suivre des cours dans des écoles de danse reconnues peut être un véritable plus pour se spécialiser dans diverses disciplines. Il est aussi important de choisir des membres qui ont aussi de bons niveaux en danse. Il faut qu’ils puissent aussi partager leurs acquis pour le développement de la troupe. Une fois les membres sélectionnés, il faudra donner un nom à la troupe et s’occuper des démarches administratives. Ces démarches ne sont pas trop complexes, car il s’agit généralement d’opter pour le statut d’association, de créer un règlement intérieur et de nommer un trésorier et une secrétaire.

L’organisation et les démarches de promotion

Après avoir monté votre propre compagnie de danse, il faudra bien vous organiser pour assurer son bon fonctionnement et faire en sorte de faire sa promotion. Il faut savoir que la création d’internet a bouleversé le monde de la danse. En utilisant les réseaux en ligne, on peut maintenant promouvoir n’importe quelle activité et la faire connaître rapidement à un nombre important de personnes travaillant dans le monde de la danse. La meilleure alternative est alors de créer le propre site internet de la troupe afin de pouvoir présenter tous les membres, raconter l’historique de la troupe et faire connaître aux internautes les différents projets déjà réalisés et les collaborations à venir. L’objectif est de faire connaître la compagnie de danse afin de pouvoir participer à des événements culturels, décrocher des contrats de danse et trouver divers sponsors et fans en ligne. Il faudra tout mettre en œuvre pour bien référencer le site et lui permettre de gagner en visibilité : engagement d’une agence digitale, ajout de photos et vidéo, promotion sur les réseaux sociaux. Le bouche-à-oreille peut néanmoins être aussi un bon moyen de faire connaître la troupe dans le milieu de la danse. Un avis sur cet article ? N’hésitez pas à faire un commentaire.

Réaménager son garage pour ses entraînements de danse, les travaux

danse garageLa danse est une pratique sportive et artistique qui intéresse de plus en plus de nombreuses personnes. Qu’il s’agisse d’enfants, d’adultes ou de séniors, la pratique de la danse est accessible à tous. Il existe par ailleurs tout un choix en ce qui concerne le mode d’apprentissage de la danse et les disciplines sont aussi très variées. Vous pouvez notamment aller dans une salle de danse pour vous entraîner à la danse et participer à différents cours. Cela représente cependant un réel investissement en matière de temps et d’argent et certaines personnes n’ont souvent pas les moyens de suivre des cours et d’investir massivement dans la danse. Cependant, ces personnes ont sûrement un garage qu’elles n’utilisent pas ce qui peut constituer une alternative intéressante à ces problèmes. En effet, il est possible de réaménager complètement un garage de façon à pouvoir s’y entraîner en danse dans les meilleures conditions. Voici quelques recommandations concernant les dispositions à prendre et les travaux.

Optimisation d’espace et travaux d’isolation

Plusieurs travaux peuvent être envisagés si vous comptez réaménager votre garage en salle d’entraînement pour la danse. Cependant, avant toutes choses, il est important d’optimiser l’espace de manière à gagner plus de place. En effet, le garage est une pièce où l’on entrepose généralement différentes choses à part la voiture. Il faudra alors dégager la pièce en déplaçant toutes les choses qui y sont entreposées et en garant votre voiture à l’extérieur. Il faut également penser à investir dans un bon système d’isolation sonore pour ne pas déranger le voisinage lors des séances d’entraînement. Pour ce faire, il est nécessaire de réaliser quelques aménagements tels que la pose de fenêtres. Cette démarche permet d’éviter les montées de chaleurs lors des séances de danse en groupe en favorisant l’aération de la pièce et son confort d’utilisation. Bien entendu, il n faut pas non plus oublier de bien choisir son revêtement de sol (sol lisse, résistant et antidérapant) et régler au préalable les problèmes d’humidité éventuels en portant une attention particulière au drainage du sol lors de la rénovation.

Bon choix d’accessoires et de porte

Après avoir réglé la question de l’aménagement de la pièce, il est important de considérer le choix de la porte du garage. Bien choisir sa porte de garage permet entre autres de gagner un peu plus d’espace dans la pièce. Il faut donc peser les pour et les contres pour déterminer s’il est avantageux d’opter pour une porte mécanique ou manuelle pour votre garage. Il n’est néanmoins pas recommandé d’opter pour une porte à volets battants, mais plutôt préférer un modèle de porte coulissant et insonorisé. Ce type de porte de garage offre un accès plus facile à la pièce et la rend plus moderne et plus esthétique. Pour ce qui est du choix des accessoires et équipements pour la salle de danse, il faut prendre en considération qu’il s’agit d’une salle de danse, et non d’une simple pièce. Que ce soit pour des répétitions de danse ou des séances d’apprentissage, l’idéal serait de disposer d’un grand miroir sur le mur ou d’opter pour un minimum de décoration. Vous aurez notamment à choisir des équipements de sonorisation ou encore des équipements de danse comme les barres. Quel est votre avis concernant ce genre d’aménagement ? Est-ce que c’est une bonne alternative pour s’adonner à la danse sans trop de dépenses ?

Quelques astuces pour customiser ses chaussons de danse

chaussons de danseDans le domaine de la danse, la personnalisation et la customisation des vêtements ainsi que des accessoires sont devenues incontournables. Cela concerne plus particulièrement les danseuses qui veulent donner une nouvelle vie à leurs vêtements ou les rendre plus au goût du jour. Cet engouement pour la customisation est notamment dû à l’apparition de différents accessoires pouvant améliorer considérablement l’aspect de leurs affaires. Parmi les éléments les plus personnalisés par une danseuse, on peut noter les chaussons de danse. Si vous souhaitez vous aussi créer des chaussons de danse originaux stylisés, voici quelques conseils DIY qui pourraient vous être très utiles.

Rubans et élastiques

Lorsqu’il est question de personnaliser des chaussures de danse, il existe plusieurs options qui s’offrent aux danseuses. Parmi les solutions les plus prisées, on peut noter le recours aux rubans et aux élastiques. Ces accessoires que l’on peut trouver dans les merceries ainsi que les magasins de loisirs créatifs ont la particularité de pouvoir être cousus sur les chaussures de danse. Cette action permet d’améliorer à la fois le maintien des chaussons, mais permet également de les rendre plus esthétiques. On replie en premier lieu le talon du chausson sur la semelle intérieure avant de coudre l’élastique entre la pliure du chausson et la couture. On effectue cette opération des deux côtés avant de procéder au réglage de la largeur du pied à l’aide d’un cordon de serrage et à la réalisation d’un double nœud. Si vous comptez utiliser des rubans pour customiser vos chaussons, les démarches sont pratiquement les mêmes à l’exception qu’il faudra enrouler le ruban autour de la cheville en formant une croix afin d’obtenir une longueur idéale.

Broderies, strass et paillettes

Pour donner du pep’s à vos chaussons de danse, il existe aussi d’autres solutions de customisation. Vous pouvez aussi bien les rendre plus originaux en y ajoutant des broderies thermocollants ou encore des strass et des paillettes. Pour ce qui est des broderies thermocollants, vous avez le choix entre une large variété de motifs. Néanmoins, il faut savoir que la pose de ce type de broderie nécessite le suivi de plusieurs étapes bien définies afin que votre broderie adhère efficacement à la surface de votre chausson. Vous devrez chauffer votre fer à repasser à la bonne température, positionner la broderie avec la face collante par-dessus un tissu humide et repasser le tout avant de laisser refroidir. Il faudra bien faire attention à ne pas brûler les chaussons et bien appuyer sur la partie à repasser. Pour ce qui est des strass et des paillettes, il faudra bien choisir le type de strass et paillettes adapté aux besoins. Vous pouvez opter pour des modèles à coller ou des modèles à coudre. L’important est de prendre le temps de bien réaliser les coutures ou les poses à l’aide de pistolet à colle. Que pensez-vous de ces astuces ? Laquelle préférez-vous ?

Le savoir-vivre lors des soirées et représentations de danse : troisième partie

danse bonnes manières3.jpgNous allons entamer dans cet article la troisième et dernière partie de mon petit guide sur les règles de politesse et de savoir-vivre en danse sociale. À travers les diverses règles et étiquettes que nous avons vues précédemment, on a pu noter que la danse sociale se base essentiellement sur le fait de permettre aux danseurs de danser avec tout le monde et élargir leurs horizons en termes d’expérimentation de la danse. Outre l’aspect technique de la bienséance durant les événements, spectacles et soirées de danse, on peut remarquer que certaines règles sont aussi à respecter pour magnifier la danse et son interprétation. Zoom sur ce qui est important à retenir à propos de ces règles.

Avoir une bonne hygiène et bien s’habiller

Il faut bien retenir que la danse sociale se pratique en règle générale à deux. Durant les danses, on est souvent amené à changer de partenaires. Il faut donc mettre un point d’honneur à adopter une hygiène irréprochable pour se sentir à l’aise et pouvoir être plus proche de son partenaire du moment. Il faut ainsi sentir bon en arrivant à la soirée sans pour autant mettre nécessairement du parfum. Il suffit de prendre une bonne douche, de bien se brosser les dents et de se mettre du déodorant. Il faut aussi penser à apporter des vêtements de rechange pour éviter de sentir la transpiration après plusieurs danses. En parlant d’habits, il faut aussi bien se vêtir pour l’occasion. Le choix des vêtements dépend généralement du thème de la soirée et des types de danse sur lesquels vous serez amené à danser avec vos potentiels partenaires. Il faut néanmoins privilégier les vêtements facilitant les placements de bras et mouvements en danse. Il faut aussi éviter de porter des accessoires et des bijoux qui pourraient rendre difficile la réalisation des danses.

Sourire en toutes circonstances

L’image est très importante quand il est question de danse sociale. Il faut que les couples sur la piste de danse donnent une image positive de leurs prestations au public. Le meilleur moyen pour cela est de sourire tout au long de la danse, même lors de la réalisation des figures. Bien entendu, cela dépend du rythme de la danse. Le sourire est de rigueur sur les danses endiablées, mais l’est moins sur les danses plus mélancoliques à l’instar du tango. Le plus important est de ne pas avoir l’air de passer un mauvais moment. Il faut montrer que l’on apprécie la danse et que l’on profite de ses différents bienfaits. Je dois avouer que c’est un peu difficile dans certaines situations, mais il est tout à fait possible de donner une bonne impression de la danse en faisant quelques efforts. Vous pouvez regarder l’autre pour être plus en phase avec lui ou elle et permettre à la danse de paraître magnifique aux yeux du public.

Remercier et raccompagner la danseuse à la fin de la danse

Outre le déroulé de la danse, il faut aussi savoir qu’une certaine formule de politesse est de rigueur à la fin de la danse. Il est important que les deux partenaires se remercient l’un l’autre pour avoir dansé ensemble. Il ne faut pas non plus oublier qu’il ne se fait pas d’abandonner sa partenaire sur la piste de danse une fois la réalisation de la danse terminée. De la même manière que le danseur a invité la danseuse à danser, il doit la ramener en dehors de la piste. Cela montre que l’on est courtois et que l’on n’est pas pressé de trouver une autre partenaire. Lors de cette action, il faut cependant faire attention à ne pas gêner les autres danseurs. Remarque dans le cas où à la fin de la danse la danseuse reçoit de suite une autre invitation à danser, vous pouvez la laisser et inviter une autre danseuse pour la prochaine danse. Que pensez-vous de toutes ces règles ?

Le savoir-vivre lors des soirées et représentations de danse : deuxième partie

danse bonnes manières2Comme dans l’article d’hier, nous allons aborder aujourd’hui d’autres règles de savoir-vivre en danse. Il s’agit des règles de bienséance à respecter et à considérer lorsque l’on est amené à danser en soirée ou lors des représentations et spectacles de danse. Ce type d’événement est souvent codifié et il est crucial pour les danseurs et les danseuses de bien s’y comporter. Ce respect des règles de savoir-vivre leur permet de mieux se socialiser avec les personnes présentes à l’événement. Voici donc la deuxième partie des règles à retenir et à respecter en danse sociale. J’aborderai la dernière partie demain, mais pour le moment je vous invite à survoler ces quelques lignes.

Ne pas monopoliser la danse et être en symbiose avec son partenaire

En danse, l’une des règles de politesse à suivre pour le bon déroulement d’un événement de danse sociale est le fait de ne pas monopoliser son partenaire. En effet, il est assez fréquent de voir que certaines personnes ne respectent pas cette règle. Il est important en danse sociale de danser avec les gens, c’est pourquoi les danseurs changent de partenaire après chaque danse ou après deux danses à la suite. C’est un bon moyen de tisser des liens et s’améliorer dans la pratique de la danse. Il est aussi important d’être en symbiose avec son ou sa partenaire de danse. Bien entendu, cela peut être assez difficile si vous dansez pour la première fois avec lui ou avec elle. Cependant, il est tout à fait possible de se focaliser sur la danse et d’être à l’écoute de son partenaire. Même si votre partenaire fait une faute ou si vous n’arrivez pas à faire une figure, ce n’est pas grave, car cela fait partie de votre apprentissage. Il faut éviter à tout près les réprimandes ou les reproches afin que la danse se termine normalement et faire preuve de savoir-vivre. Les danseurs et leurs partenaires doivent essayer de se caler au même rythme et essayer de corriger les erreurs durant la danse.

Protéger la danseuse et s’adapter à son niveau

Comme vous l’avez remarqué, la danse sociale est une danse très réglementée et très codifiée. Parmi les règles les plus importantes pour les danseurs, on peut remarquer celle qui concerne la protection de la danseuse. En effet, le danseur a pour mission de guider la danse et sa partenaire en mettant tout en œuvre pour que celle-ci ne se fasse pas mal ou ne bouscule pas d’autres danseurs lors de la réalisation des figures demandées par la danse choisie. Il doit donc être capable d’anticiper la place nécessaire à ces figures et la localisation des autres couples. Il doit aussi guider la danse de façon à éviter les risques de blessures durant la danse. Le danseur a aussi pour obligation de s’adapter au niveau de sa partenaire. Effectivement, il est assez fréquent, durant la danse sociale en soirée, de danser avec des partenaires qui n’ont pas le même niveau en danse. Il peut d’ailleurs arriver que des danseuses ou danseurs expérimentés doivent danser avec des débutants et débutantes. Il faut donc commencer avec des figures simples et continuer avec des figures plus complexes au fur à mesure afin de déterminer le niveau de confort pour la réussite de la danse. Bien entendu, il est impératif que le danseur soit toujours à l’écoute de sa partenaire. Quel est votre ressenti par rapport à ces règles ?

Le savoir-vivre lors des soirées et représentations de danse : première partie

danse bonnes manièresLa danse est comme je l’ai évoqué dans certains de mes anciens articles une activité à la fois sportive et artistique. Il existe un grand nombre de disciplines dans lesquelles les danseurs amateurs et professionnels peuvent évoluer. Outre l’aspect technique que représente l’apprentissage de la danse, il faut savoir que la danse est avant tout une activité sociale. Il faut donc s’attendre quand on est danseur ou danseuse de participer à des soirées dansantes ou à des spectacles de danse. Il est possible aussi pour ceux qui souhaitent faire une carrière professionnelle en danse de participer à divers concours et compétition de danse. Mais peu importe l’événement, il faut savoir que le monde de la danse possède son lot de règles et de savoir-vivre. Je vais vous aider à vous familiariser avec les règles de savoir-vivre, de bienséance et de politesse qui permettent de donner aux événements de danse un aspect plus réjouissant. Voici la première partie de ce que j’ai à partager concernant ce sujet.

Garder et respecter la ligne de la danse

Lorsqu’il est question de savoir-vivre en danse, il faut respecter quelques règles de bonnes manières afin que les danses s’effectuent dans la joie et la bonne humeur. Bien entendu, je parle ici des danses sociales et sportives telles que la valse, le tango, la salsa…, et non des danses plus libres telles que le hip-hop. Le fait de respecter ces quelques règles permet aux danseurs de devenir des personnes appréciées sur les pistes de danse. La première règle concerne les lignes de danse. Sur une piste de danse, un couple est généralement amené à danser avec divers autres couples. Pour ne pas se gêner les uns les autres, chacun suit une ligne imaginaire pour axer leur danse et leur représentation. Pour les danses stationnaires telles que le swing, la salsa ou encore le swing, cette ligne représente une partie de la piste réservée au couple et les couples peuvent danser en parallèle. En revanche, pour ce qui est des danses de salon telles que le paso doble, la valse ou encore le tango, cette ligne fait le tour de la salle et les couples doivent la suivre dans le sens contraire des aiguilles d’une montre. Le plus important est de ne pas empiéter sur la ligne des autres couples et de ne pas abuser de la taille de la ligne qu’on a choisie.

Bien gérer une invitation à la danse et le refus d’une danse

Parmi les diverses règles de bienséance établies pour gérer les danses à vocation sociale, on peut noter qu’il faut porter une attention particulière aux invitations à la danse ainsi qu’aux refus de ces invitations. La règle concernant les invitations à la danse est encore d’actualité, mais n’est pas toujours respectée. Cette règle consiste essentiellement à inviter tout le monde à danser. Il ne faut pas se contenter d’un seul partenaire, mais inviter aussi les autres à danser, que ce soient des professionnels ou des débutants. Évidemment, il faut prendre en compte qu’aussi bien le danseur que la danseuse peuvent réaliser des invitations à la danse. En ce qui concerne les refus, c’est tout à fait normal de refuser une danse s’il y a une raison valable. Bien entendu, cela s’accompagne aussi de quelques gestes pour exprimer sa bonne foi et ne pas froisser la personne qui reçoit le refus. Il faut généralement veiller à refuser l’invitation avec tact si l’on est fatigué ou qu’on souhaite faire une courte pause avant d’enchaîner une autre danse. Il faut aussi attendre un autre morceau avant de reprendre la danse, cependant si le refus est seulement temporaire l’idéal est de réinviter la personne que l’on a rejetée pour prouver que le refus était exceptionnel. Des questions ou un avis ? N’hésitez pas à commenter.