Comment réussir à suivre la musique en danse ?

danse et musiqueDanser est un art que tout le monde n’est pas forcé de maîtrise dès les premières séances d’apprentissage. Il faut savoir que l’on n’a pas les mêmes capacités physiques et les mêmes aptitudes en danse. Danser en rythme et avec la musique peut être difficile à appréhender pour certains et plus facile pour d’autres. Or, afin de pouvoir concevoir la danse dans son ensemble, il est important de maîtriser à la fois techniquement la danse et la musique choisie pour celle-ci. Il faut donc faire en sorte d’apprendre rapidement à danser avec la musique et être capable d’adopter le bon rythme, quelle que soit la danse. Voici quelques conseils qui pourraient vous aider à aller dans ce sens.

Comprendre la musique

Avant même de commencer la danse, la majorité des personnes ont déjà quelques notions de musique. Bien entendu, il est aussi possible de n’avoir aucune connaissance ou de n’avoir pas reçu d’enseignement spécifique concernant cette discipline souvent associée à la danse. Il faut néanmoins noter que le fait de connaître et de comprendre la musique est très utile pour réussir en danse et appréhender le rythme. La transmission des pas et des enchaînements couplés à la répétition en musique permet ainsi de transformer l’énergie que l’on met dans la danse en émotion. Il faut alors apprendre à exprimer les pulsations que la musique fait ressentir à votre corps pour mieux comprendre leurs sens.

Avoir un bon timing avec la musique

Accorder sa danse avec la musique peut être relativement difficile à maîtriser pour ceux qui viennent à peine de commencer la danse. Il peut arriver que l’on soit tout le temps en retard ou toujours en avance par rapport à la musique lors des enchainements. Il faut alors que vous sachiez que le problème peut  être tout autre qu’une simple méconnaissance du rythme et de la musique. Par exemple, dans le cas d’un retard sur la musique, cela peut être lié au stress ou encore à un mauvais choix de niveau de cours. Le manque d’écoute corporelle et le manque de volonté pour progresser peuvent également être les freins qui vous empêchent de suivre convenablement la cadence. En revanche, s’il s’agit d’une avance sur la musique, le problème peut venir d’un manque d’attention. Dans un cas comme dans l’autre, l’idéal serait de bien déterminer les tempos et les phases de transition de la musique, de compter les temps de préparation et de déceler le déroulement rythmique de la musique.

Se concentrer et maîtriser les temps

La concentration est souvent le plus difficile pour les débutants en danse. Le fait d’avoir un manque de concentration peut rendre assez problématique la synchronisation des mouvements de danse avec le rythme de la musique. Il faut donc essayer de travailler sa concentration et suivre les recommandations faites par le professeur de danse. Il est aussi important de différencier les temps de danse. Il faut noter que la technique utilisée pour la danse peut être différente si la danse est en 2 temps, 3 temps ou 4 temps. Il faut que les danseurs ou les danseuses puissent déceler les pulsations imposées par la danse choisie. Avoir une bonne musicalité peut aider lors de la réalisation des pas de danse ainsi que des enchaînements. Avez-vous d’autres astuces sur la meilleure façon de bien danser sur la musique ? N’hésite pas à nous soumettre votre avis.

Publicités

L’essentiel pour améliorer ses pirouettes en danse

danse pirouetteLa pirouette fait partie des diverses figures que l’on est amené à réaliser en danse. Cependant, peu importe le niveau du danseur ou de la danseuse, il peut sembler que cette figure soit difficile à maîtriser. On a souvent l’impression qu’il est difficile d’y arriver ou qu’on n’a pas les facultés physiques nécessaires. Par ailleurs, il faut remarquer que durant les cours théoriques il n’est pas rare de trouver des personnes démoralisées par une simple évocation du sujet. Cependant, la danse est une activité où l’on peut progresser petit à petit et tout le monde peut en réalité effectuer des pirouettes après quelques entraînements. Il suffit d’avoir une bonne conscience de son corps et une bonne approche de la danse.

Un problème par rapport au vertige

Il faut noter que la pirouette est une figure de danse consistant à tourner sur soi-même souvent sur un seul pied. Il est donc normal que certaines personnes aient des sensations de vertige en la réalisant. Cela peut alors entraîner des problèmes d’équilibre ou même des évanouissements. Il faut donc travailler le mouvement afin d’éviter ce genre de souci. Le travail peut se porter sur le regard du danseur et de la stabilité de son corps. Il est conseillé pour cette figure de fixer son regard sur un point spécifique afin de mieux se concentrer et faire beaucoup de tours. Afin de faciliter le mouvement, vous pouvez également travailler le mouvement de votre tête de façon à mieux vous habituer au mouvement de rotation ainsi que votre respiration.

Un mauvais placement de jambes

Ce type de problème concerne surtout la jambe extérieure et non celle sur laquelle on tourne. Il faut avouer qu’elle est souvent difficile à placer lors de la rotation. La majorité des pirouettes est réalisée avec la jambe extérieure qui touche la jambe pivot. À mesure que le danseur fait des rotations, cette jambe peut s’écarter involontairement et cela peut causer des soucis d’équilibre. Le plus important pour la maîtrise de cette figure et des mouvements est alors de travailler encore et encore son équilibre ainsi que son endurance. Il faut maintenir cette jambe assez longtemps afin de mieux s’habituer au mouvement et par la même occasion renforcer sa musculature. D’un autre côté, vous pouvez toujours faire des exercices de barre.

Un souci concernant la réception

Parmi les problèmes soulevés par les apprenants en danse concernant la pirouette, la réception est la plus fréquente. Il faut noter que le fait de maîtriser la rotation n’est pas suffisant quand il est question de réaliser correctement une pirouette. Il faut aussi avoir une bonne réception. Pour travailler sa réception, le mieux est de décomposer la descente de manière à améliorer son adhérence au sol. La technique la plus utilisée consiste alors à effectuer un frein de mouvement par le plié de jambes tout en maintenant le point d’équilibre. Il faut également que les bras et les bustes ne bougent pas de leur position habituelle et aussi que le dos ne soit pas cambré. Vous pouvez demander conseil à votre professeur de danse sur la réalisation de ce mouvement en bonne et due forme.

Un problème d’élan et d’axe

Il existe aussi certaines problématiques concernant la réalisation d’une bonne pirouette. Il s’agit des problèmes de manque d’élan et des problèmes d’axe. En ce qui concerne l’élan, il faut noter que tout le monde n’a pas la même force. La durée de rotation dépend donc de sa capacité à prendre un bon élan. Afin de gagner plus d’élan, il est possible d’utiliser la technique du plié lors de la pirouette. Ce mouvement permet ainsi d’obtenir une certaine impulsion qui permet de refaire des tours supplémentaires. Concernant l’axe de rotation, il est important que vous sachiez qu’il s’agit de votre centre de gravité. Il peut arriver qu’il se décale ce qui crée un souci de stabilité. Il faut donc travailler sur son équilibre et les postures de son corps lors de la pirouette. Vous avez d’autres conseils concernant les pirouettes ? Vous pouvez vous exprimer librement dans un commentaire.

Comment reprendre la danse après avoir arrêté durant des années

appLa danse est une activité passionnante, c’est pourquoi bon nombre de personnes s’y adonnent. Cependant, il peut arriver dans certains cas que l’on arrête cette pratique de la danse, et ce, pendant un long moment. Suite à un empêchement ou encore à divers troubles au niveau personnel ou au niveau professionnel, les danseurs peuvent arrêter leur initiation à la danse pendant de longues années. Il peut aussi arriver qu’on l’ait pratiqué étant enfant ou adolescent et qu’un long moment se soit écoulé depuis la dernière pratique. Cependant, vous souhaitez aujourd’hui reprendre la danse et appréhendez la préparation de vos séances de cours. Voici quelques astuces qui pourraient vous être utiles.

Avant la reprise

Certaines conditions sont requises avant de pouvoir reprendre une activité de danse. Il faut avant tout bénéficier d’une bonne dose de motivation. Il faut que cette motivation reste intacte dès les premières sessions de danse. En effet, il faut souvent lors d’une reprise reprendre tout à zéro, ce qui peut décourager plus d’un. Il faut donc accepter de tout reprendre depuis le début afin de progresser plus rapidement. Il faut aussi vérifier si votre état de santé vous permet de reprendre votre activité de danse. Pour ce faire, une visite chez le médecin vous permettra d’obtenir un certificat médical. Vous pouvez aussi bien vous échauffer avant chaque cours afin de retrouver votre souplesse ainsi que votre force. Il faut également bien choisir sa tenue ainsi que le type de cours que l’on souhaite suivre (débutant de préférence).

Le déroulement des cours

Avant chaque cours, il y a des exercices d’échauffement. Ces exercices permettent de délier le corps et de le préparer pour les enchainements physiques qui vont suivre. Durant ces échauffements, on porte souvent une attention particulière aux articulations des pieds et des jambes. Pendant le cours, par contre, le professeur proposera divers mouvements et enchaînement à réaliser dans des temps impartis. Vous devrez alors choisir une bonne place dans la salle pour faciliter vos déplacements. Vous devrez alors déterminer vos limites afin de ne pas en faire trop durant chaque séance et bien vous hydrater. Vous devrez être régulier et augmenter votre rythme au fur et à mesure afin de retrouver votre aisance corporelle. À la fin des cours, il faut généralement réaliser quelques étirements et reprendre sa respiration petit à petit.

Après la reprise

Une fois la reprise de la danse faite, il est important de faire une rétrospective des bienfaits obtenus sur le mental, mais aussi sur le corps. Il faut noter que comme toutes reprises d’activités physiques, la reprise de la danse peut entraîner la présence de courbatures au lendemain de la première séance. C’est assez normal, cependant, si elles sont trop douloureuses, mieux vaut se laisser un temps de récupération avant la prochaine session. Il faut également déterminer si le cours est adapté et si l’on souhaite continuer (ambiance, qualité du cours, accompagnement) et optimiser son alimentation pour une meilleure santé. Si vous décidez de continuer les cours, il est important de noter les progrès et échanger avec les autres danseurs pourra vous aider à socialiser, mais aussi à obtenir des avis constructifs sur vos performances. Le rôle de professeur sera de vous assister tout au long de votre réapprentissage de la danse. Avez-vous un avis sur le sujet ? N’hésitez pas à nous la partager dans un commentaire.

Comment bien choisir ses cours de danse ?

cours de dansePlein de bonnes raisons peuvent vous pousser à vous adonner à la pratique de la danse. Que ce soit pour affiner votre silhouette, socialiser avec d’autres personnes ou garder la forme et être en bonne santé, vous pouvez danser au rythme de la musique. Néanmoins, la danse est selon moi un art qu’il ne faut pas prendre à la légère. C’est un moyen idéal pour laisser exprimer son corps et ses émotions. Pour que cela se produise dans les meilleures conditions, l’important est de bien choisir son apprentissage de la danse. Pour cela, vous avez un large choix d’écoles et de professeurs à votre disposition. Je vais vous aider à mieux appréhender l’univers de la danse et ses cours afin de trouver les cours qui vous conviennent. L’essentiel dans cet article.

Bien choisir son style et son professeur de danse

On peut noter aujourd’hui que la danse regroupe bon nombre de disciplines aussi passionnantes les unes que les autres. Chacune de ces disciplines demande une énergie et des techniques de danse différentes. Il est alors essentiel de les maîtriser pour réussir dans le domaine choisi. Du modern jazz à la valse, en passant par le hip hop et la samba, vous avez un large choix. C’est pourquoi mieux vaut suivre un cours généraliste en premier lieu afin de déterminer vos aspirations et voir à quel style de danse vos capacités conviennent parfaitement. Pour ce qui est du choix du professeur, mieux vaut opter pour une personne passionnée qui est capable de transmettre ses connaissances aussi bien par les paroles que par les gestes. Il faut aussi qu’il soit sympathique, assidu et de bons conseils.

Bien choisir son niveau d’étude

Pour une meilleure progression en danse, le plus important est de bien choisir son niveau. En effet, cela ne sert à rien d’opter pour des cours professionnels si vous débutez en danse. Cela risque même de vous décourager pour la suite. Vous pouvez donc essayer différents cours afin de voir s’ils conviennent bien à votre niveau. Vous verrez bien assez tôt si le cours est trop difficile pour vous ou si vous devez opter pour un plus haut niveau. L’important dans les cours est de stimuler le corps par des mouvements et des exercices accompagnés d’enchainements plus ou moins complexes. Selon vos attributs, vous serez alors amené à évoluer à votre rythme et à être encadré par de véritables professionnels.

Pratiquer régulièrement

L’un des fondements de l’apprentissage de la danse reste l’assiduité. Pour être un bon danseur ou une bonne danseuse, il est important de suivre des cours régulièrement. C’est la condition première à votre progression dans chaque discipline. Cela permet aussi au corps de s’habituer aux efforts physiques et de prendre conscience de ses limites. Par exemple, si un exercice fut difficile quelques semaines auparavant, il vous sera plus facile de le faire quelques jours après. Bref, pour bien choisir ses cours n’hésitez pas à solliciter l’avis d’un professeur de danse qualifié. Et vous, souhaitez-vous nous donner un avis sur la recherche des cours de danse ? N’hésitez pas à le mettre en commentaire.

Comment devenir rapidement un bon danseur ou une bonne danseuse ?

danse1Depuis plusieurs années, la danse a pris une place prépondérante dans la culture et est devenue une activité sportive à part entière. Depuis toute petite, j’ai eu la chance de grandir dans une famille passionnée par la musique et la danse. J’ai voulu devenir danseuse classique à cette époque et mes parents m’ont même inscrite à des cours de danse particuliers. Cependant, à mesure que les années sont passées, je me suis rendu compte que, pour devenir bonne dans ce domaine, il fallait que je persévère et que j’améliore constamment ma maîtrise technique. Ce fut difficile et long, mais grâce aux conseils de certaines personnes, je peux dire que j’ai réussi une bonne carrière. Je vais donc essayer de vous les transmettre par l’intermédiaire de ce billet puisqu’ils sont valables pour tous les genres.

Apprendre les fondements de la danse

Avant d’espérer maîtriser l’une des différentes disciplines de la danse, il me semble évident qu’avoir une bonne culture musicale et de bonnes connaissances de l’histoire de la musique reste essentiel. Il est assez difficile de se passionner pour une chose que l’on ne connait pas, c’est pourquoi les écoles d’histoire de l’art et les conservatoires existent. Par ailleurs, réviser l’histoire de la danse offre la possibilité de découvrir aussi bien les danses antiques que les nouveaux types de danse. Pour l’aspect technique, choisir une bonne école de danse est une excellente option, mais il est tout à fait possible d’apprendre en tant qu’autodidacte. Bien entendu, bénéficier d’un diplôme reste un réel avantage.

Choisir son style de danse

Trouver son propre style de danse peut s’avérer assez difficile. En effet, il faut remarquer qu’il existe une grande diversité de genres et de styles vers lesquels il est possible de se tourner. Il vaut mieux pour vous d’établir une liste de critères sur lesquels vous pourrez vous appuyer afin de choisir entre les différents types existants. Il faut généralement prendre en compte votre personnalité, le lieu d’apprentissage et vos goûts en matière de musique. Le mieux est cependant de s’essayer à différents types de cours afin de se faire une idée de ses préférences. Cours de danse orientale, cours de hip-hop, cours de salsa, cours de danse sportive, cours de claquette…, vous trouverez sûrement un domaine que vous apprécierez.

Trouver l’inspiration

Apprendre les pas de danse est une chose et trouver l’inspiration en est une autre. En tant que chorégraphe, je fais toujours face à ce type de dilemme. Il est assez difficile d’inventer une chorégraphie en se basant sur la musique et l’objectif de la représentation. Pour s’inspirer, bon nombre de danseurs ont pu améliorer leurs techniques grâces aux films de danse populaires de ces dernières années. C’est un excellent moyen de découvrir de nouveaux mouvements et de nouveaux styles de danse. C’est pourquoi je vous recommande vivement de les prendre en considération. Il est néanmoins possible de faire des recherches sur le net et optimiser sa technique avec les différents conseils de professionnels ou d’amateurs de danse.

Une bonne préparation pour les séances

Bien préparer les séances est crucial pour espérer progresser rapidement dans le monde de la danse. Il faut avant tout ne pas négliger le choix de la musique. Ce choix est souvent déterminant dans le choix des pas de danse et dans la maîtrise du rythme. Il faut aussi faire preuve de créativité et de concentration et bien s’équiper en matière d’équipement. Pour ce qui est des tenues, il est important d’opter pour des tenues appropriées au style et au genre de danse choisi. Je crois que c’est l’essentiel. J’espère que ces conseils vous seront utiles pour démarrer votre carrière.