En savoir davantage sur le processus de création chorégraphique

choré danseAujourd’hui, nous allons aborder plus en détail le processus de création d’une chorégraphie. J’en ai déjà parlé dans un de mes anciens articles, mais nous allons essayer d’entrer un peu plus dans le vif du sujet. Il faut savoir que créer une danse et pouvoir lui donner vie nécessite une véritable recherche artistique. Il faut non seulement avoir une maîtrise du métier de chorégraphe, mais aussi avoir de la détermination et de l’inspiration. L’avantage d’un chorégraphe expérimenté est qu’il peut avoir des idées vives pour la création. Le plus difficile dans le processus de création chorégraphique est de traduire ces idées de mouvements dans le corps des interprètes et de bien structurer l’ensemble de la chorégraphie. Il est donc important de maîtriser chaque étape de cette création et d’avoir une réelle passion pour la danse. Voici comment se déroule généralement le processus de création d’une choré de danse.

Inspiration et méthodologie

Il existe comme je l’ai dit plus haut plusieurs étapes à réaliser pour optimiser la création d’une chorégraphie de danse. Il faut, avant toute chose, trouver la source d’inspiration la plus adéquate pour la danse. Or, il faut noter que l’inspiration chorégraphique peut provenir d’un large choix de sources différentes. Un bon chorégraphe pourra s’inspirer aussi bien de l’expression d’un sentiment que d’un désir de communiquer par le mouvement, d’un sujet politique ou social d’une histoire, d’une musique, d’un art visuel, d’une photographie… À part l’inspiration, le chorégraphe doit aussi travailler ses chorégraphies selon différentes méthodologies. En fonction de sa vision ainsi que de la forme de la danse qu’il veut créer, il peut être amené à travailler en tant que directeur artistique, indépendant ou membre d’une compagnie de danse. Il peut travailler la chorégraphie à partir de mouvements d’expression personnelle, de mouvements de danse traditionnelle ou encore de mouvements de danse plus contemporaine.

Création et composition

Lors de la création d’une chorégraphie, il est important pour le chorégraphe de prendre en considération plusieurs éléments de création. Il doit donner corps à la chorégraphie en utilisant diverses techniques de création. Il doit à la fois décrire, démontrer, improviser, diriger et réviser la danse. Il doit pour cela prendre en compte aussi bien la forme de la danse que l’espace où sera réalisée la chorégraphie, le temps imparti ainsi que la dynamique de la danse. Il pourra ainsi diriger ses choix artistiques ainsi que ses idées pour créer des mouvements chorégraphiques bien structurés et en parfaite harmonie avec le thème choisi. Il doit également créer chaque mouvement en veillant à ce qu’il puisse parfaitement être interprété par chaque danseur et en tenant compte du décor et des accessoires. Pour ce qui est de la composition, la chorégraphie peut être produite sous forme de pièce intégrale avec différents actes, de solos, de récit, d’œuvre épique… Voilà l’essentiel à savoir sur le sujet. Qu’en pensez-vous ?

Publicités

Comment faire pour mémoriser plus facilement ses chorégraphies lors des cours de danse en ligne ?

danse mémoireEn matière de danse, il existe un large choix de modes d’apprentissage. Outre les cours donnés par les professeurs particuliers et ceux donnés dans les écoles de danse, on peut opter pour un apprentissage en ligne. Bon nombre de danseurs et danseuses sont aujourd’hui de plus en plus attirés par le concept de la danse en ligne ou liner dance. C’est considéré comme une activité faisant beaucoup appel à la mémoire, car il est important lors des sessions de retenir une multitude d’informations. Qu’il s’agisse des noms des pas, de la réalisation de ces pas, des noms de chorégraphies, des pas de ces chorégraphies ou encore de la réalisation des enchaînements, tous doivent être parfaitement retenus. Mémoriser ces pas peut être relativement difficile, mais pas impossible avec de la pratique. Voici quelques conseils qui pourront vous être utiles pour optimiser votre mémoire.

Mémorisation musicale

Il faut savoir que chaque personne est différente et possède sa propre façon de mémoriser les chorégraphies. Afin de bien mémoriser les pas et les enchaînements d’une chorégraphie, il est alors nécessaire de bien développer notre faculté à mémoriser les choses en s’aidant de certaines pratiques. Dans le cas où vous avez une mémoire plutôt musicale, il est important pour vous d’entraîner cette mémoire avec l’aide de quelques astuces. L’une des méthodes les plus efficaces pour stimuler sa mémoire musicale est de préparer une playlist de plusieurs chansons, dont celles utilisées dans les chorégraphies et celles que l’on apprécie. Vous pouvez faire en sorte d’écouter cette playlist lors de vos moments libres en essayant de vous remémorer les pas réalisés lors de l’apprentissage de vos chorégraphies. Bien entendu, il est aussi conseillé de danser lors de l’écoute pour mieux mémoriser les pas.

Mémorisation corporelle

Il faut aussi noter que le corps participe grandement au processus de mémorisation des chorégraphies de danse. C’est pour cette raison que lors des cours de danse, les danseurs et les danseuses sont amenés à répéter continuellement leurs pas et enchaînements de danse. Évidemment, l’apprentissage dans les cours de danse diffère un peu de l’apprentissage lors des cours en ligne. Il est donc important pour les apprenants d’avoir une bonne compréhension de leur corps, mais également du langage de la line dance. Il est ainsi utile de maîtriser les pas de base des chorégraphies de manière réflexe et logique. Savoir reconnaître les pas et les figures ainsi que leurs noms est alors indispensable pour une meilleure progression et une meilleure mémorisation des pas. Il faut également prendre le temps d’apprendre parfaitement les pas de base en les mémorisant petit à petit avec le corps de manière à ce que les mouvements deviennent automatiques.

Mémorisation par écrit ou par vidéo

Outre la mémorisation corporelle et la mémorisation corporelle, il est aussi possible de mémoriser les chorégraphies de danse à l’aide de petites fiches ou de séquences vidéos. Cette méthode est assez efficace et utile pour les personnes qui ont une mémoire visuelle. Donc, si vous êtes du type fil conducteur ou du type case-mémoire cette méthode est parfaitement adaptée pour vous. Elle consiste à noter sur papier ou à capter par vidéo l’ensemble des chorés appris lors des séances de cours. Il suffira ensuite de les classer par catégories et les visionner plusieurs fois pour mieux les mémoriser (pas, rythmes, figures, enchaînements). Que pensez-vous de cet article ? N’hésitez pas à donner votre avis.

Comment créer une chorégraphie ?

chorégraphieLa création d’une chorégraphie est un travail que l’on retrouve dans tous styles de danse. Qu’il s’agisse d’une danse artistique ou d’une danse contemporaine, il est important de prévoir à l’avance les mouvements et les enchaînements réalisés par les danseurs. En tant que chorégraphe accomplie, je trouve que c’est l’étape la plus importante lorsqu’on prépare une représentation. Cela représente un énorme projet qu’il faut étudier et diriger avec soin. Afin de créer une bonne chorégraphie, il vous faudra généralement disposer d’un talent artistique, d’un bon leadership, de la patience, de la créativité et de l’entraînement. Il faut aussi être concentré sur son objectif et avoir confiance en soi. Je vous le dis, ce n’est pas une mince affaire !

Le choix de la danse et de la chorégraphie

Avant même de se lancer dans le projet, il est important de bien réfléchir à la chorégraphie que vous souhaitez mettre en place. Il faut donc regrouper vos idées et déterminer les grandes lignes de la représentation. Selon l’objectif de votre chorégraphie, vous pouvez au préalable collecter des informations sur le lieu et les conditions de représentation. La nature de la chorégraphie sera différente pour un concours de danse et pour une simple représentation artistique. Il est aussi important de choisir le style de la danse en fonction de votre spécialité ou des aptitudes de vos danseurs. Bien entendu, il ne faut pas non plus négliger le choix de la musique et des intervenants. L’important est de pouvoir travailler facilement sur une chorégraphie qui pourra susciter un grand intérêt chez votre public.

La phase d’étude

La réussite d’une chorégraphie passe nécessairement par une étude au préalable de ses diverses composantes. Pour ma part, j’écoute souvent la chanson en boucle pour apprendre par chœur chaque silence, rythme ou note afin d’imaginer les enchainements. J’analyse également la structure de la chanson pour définir chaque changement de rythme. En ce qui concerne le style de danse, il est très utile de connaître les styles usuels d’enchainement selon la manière dont vous voulez mettre en scène la représentation. Connaître les différents pas de base, les enchainements spécifiques et les postures est alors crucial. Bien entendu, il est tout à fait possible de combiner plusieurs genres de danse pour une chorégraphie plus originale.

Le montage de la choré

Une fois l’analyse faite, il est maintenant temps de monter votre chorégraphie. Vous pouvez essayer différents enchainements sur la musique et voir si cela correspond. Vous aurez ainsi un aperçu du travail que vous aurez à réaliser. Néanmoins, il faut enregistrer les mouvements au fur et à mesure afin que votre chorégraphie puisse prendre forme. Les enchainements devront être créés séquence par séquence et il ne faut pas prendre à la légère la pose des transitions. Usuellement, je prends des notes de chaque détail pour ne pas me perdre, mais si vous avez une bonne mémoire ce n’est pas un problème pour vous de vous souvenir de tous les mouvements. Opter pour l’usage d’effets, d’accessoires et de costumes peut vous aider à optimiser votre spectacle si vous le souhaitez.

Les répétitions et les entraînements

Le fait de s’entraîner et de répéter permet de garantir la réussite d’une chorégraphie. Il est important que les intervenants soient conscients de vos objectifs et de l’ampleur du projet. Vous devrez vous entraîner continuellement jusqu’à ce que la chorégraphie soit maîtrisée par tous. Répéter sur le lieu de représentation peut être une bonne alternative pour déterminer la qualité de la mise en scène. Il ne vous restera plus qu’à finaliser votre projet en réalisant quelques ajustements et mises au point.