Cours collectifs ou cours particuliers pour votre apprentissage en danse ?

danse coursPratiquer la danse est une des diverses activités qui se présentent aussi bien aux enfants qu’aux adultes. Cette activité est comme vous le savez une activité à la fois artistique et sportive. C’est aussi une activité qui permet aux personnes de s’exprimer à travers divers mouvements et enchaînements liés à la danse. La danse permet non seulement d’apprendre à se conformer à la discipline, mais aussi de travailler à la fois sa coordination, son équilibre et sa souplesse. De nombreuses personnes sont alors de plus en plus intéressées par cette activité. Cependant, on peut noter qu’une certaine interrogation subsiste en ce qui concerne le choix de la formule qui convient le mieux à chacun. Entre cours collectifs et cours particuliers, il est souvent difficile de faire son choix. Je vous livre quelques précisions qui pourront sûrement vous aider à mieux choisir votre cours de danse.

Les cours collectifs

Parmi les formules de cours qui peuvent se présenter à un apprenti danseur ou à une apprentie danseuse, on peut distinguer que les cours collectifs sont les plus prisés. Ces cours s’adressent en règle générale à toutes les personnes qui souhaitent pratiquer et apprendre la danse avec d’autres personnes. Les sessions se déroulent généralement dans une salle spécialement adaptée en fonction du type de danse à apprendre. Il peut s’agir d’écoles de danse, d’associations de danse ou de clubs de sport. Apprendre en groupe permet aux danseurs et danseuses d’évoluer dans une ambiance sympathique tout en s’initiant aux bases et aux techniques de danse. C’est une excellente occasion de faire de nouvelles rencontres et de participer à divers événements et stages de danses tout au long de l’année. Les cours sont partagés en plusieurs niveaux, de débutant à avancé, et sont dispensés par des professeurs expérimentés. À environ 15 euros l’heure de cours, il est possible pour les participants de souscrire à diverses formules de paiement (abonnement ou paiement à la carte).

Les cours particuliers

Outre les cours collectifs, il est aussi possible pour les apprenants en danse de préférer les cours particuliers. Ces cours sont adaptés à ceux qui commencent pour la première fois à pratiquer la danse. Ces personnes souhaitent généralement apprendre rapidement les pas de base de la danse en toute intimité. Il est possible qu’elles souhaitent se perfectionner seules ou soient trop timides pour danser devant plusieurs autres personnes. L’avantage de ces cours est qu’ils sont plus personnalisés. Vous bénéficiez donc d’un suivi personnel et pouvez progresser à votre rythme. Le professeur choisi peut être plus attentif à votre progression et peut vous aider à maîtriser l’ensemble des figures et des mouvements de danse que vous voulez apprendre. Les sessions peuvent être réalisées dans des écoles de danse, dans des associations de danse ou encore à domicile en fonction des besoins. Les prix varient d’un professeur à un autre, mais on peut noter qu’une heure de cours peut coûter au minimum 35 euros. Alors, pour quelle formule de cours optez-vous ? Pourquoi ?

Publicités

Comment améliorer sa musicalité en danse ?

danse musicalitéLa danse est dans la majeure partie des cas indissociable de la musique. En effet, on peut noter que les mouvements effectués par les danseurs et les danseuses sont rythmés par la musique, c’est pour cette raison qu’il est important de bien comprendre et bien maîtriser aussi bien les bases de la danse que le déroulement de la musique. Que ce soit lors des représentations de danse ou encore lors des séances de cours et d’entraînement, il est important que les danseurs puissent disposer d’une bonne musicalité. Cette musicalité en danse nécessite cependant un grand travail, car il est souvent difficile pour les débutants d’améliorer leur capacité d’écoute et de compréhension musicales. Voici quelques astuces qui pourraient cependant vous aider à progresser plus rapidement dans ce sens.

Apprendre à compter et à écouter la musique

Que ce soit lors des séances de cours ou lors de la création de chorégraphies de danse, on peut souvent se rendre compte que la musicalité est plus difficile à maîtriser que ce que l’on pensait au début. Aussi bien pour les débutants que pour les plus expérimentés en danse, trouver la bonne démarche pour gérer la musique lors de la danse demande au préalable un apprentissage en profondeur de la musique. Il faut avant toute chose s’entraîner à compter la musique qu’elle soit en 4 ou 8 temps. De manière générale, vous pourrez noter que l’accent fort d’une danse est souvent celui qui donne envie de débuter un mouvement. Cet accent se trouve sur le premier temps de la danse. Pour améliorer sa musicalité, il faut également apprendre à écouter la musique correctement. Il ne s’agit pas de simplement écouter le son, mais de repérer les voix, les instruments de mélodie, la batterie ainsi que les sons digitaux. Vous devrez alors adapter et faire suivre vos mouvements sur chacune de ces composantes de la musique en prenant soin de mémoriser entièrement la chanson choisie.

Obtenir le bon rythme et optimiser sa capacité d’adaptation

Une fois le comptage et l’écoute de la musique maîtrisés, il est important pour les danseurs et les danseuses de s’adapter à chaque rythme de la danse. Pour ce faire, le meilleur moyen est de s’entraîner à alterner les mouvements de la danse sur les voix et les sons produits par les instruments de musique. Il faudra essayer à chaque fois de s’adapter en rythme à la musique pour faire ressortir de l’intérêt au niveau de ceux qui seront amenés à contempler vos mouvements. Il faut à la fois capter l’énergie produite par la musique et la transformer en mouvement. En d’autres mots, il sera utile de produire des mouvements qui ressemblent à chaque son produit par la musique. Cela vous permettra de rendre vos enchaînements et votre chorégraphie plus harmonieuse et plus facile à comprendre. Il faut toujours s’adapter, quel que soit le type de musique sur lequel on danse. Vous devrez aussi analyser la musique de faon à mieux comprendre les émotions qu’elle peut évoquer chez les auditeurs et les interpréter sous forme de danse. Un avis ou une remarque ? Exprimez-vous dans un commentaire.

Quelques techniques efficaces pour se remettre à la danse

danse coursReprendre ses cours de danse après une longue pause ou une longue période d’inactivité peut se révéler être assez difficile chez certains danseurs ou passionnés de danse. En effet, outre le fait que l’on n’a pas pratiqué d’activité physique pendant un long moment, il se peut que l’on ne soit pas encore prêt mentalement et techniquement à reprendre totalement la danse. Certaines personnes peuvent être tentées d’abandonner en cours de route ou de ne plus pratiquer la danse en tant que professionnels, mais en tant qu’amateurs. C’est une des raisons qui me poussent toujours à encourager et accompagner mes élèves dans leur réapprentissage de la danse. Voici quelques conseils et astuces qui vous seront sûrement utiles si vous avez l’intention de reprendre sérieusement la danse.

Se motiver et avoir un véritable objectif

Avant de se remettre à la danse et reprendre des cours, il est important de bien se préparer et faire les bons choix. Ces choix concernent surtout le cours de danse et le professeur qui sera amené à réaliser l’enseignement. Le mieux est alors de s’essayer à différents cours et à différentes danses pour trouver le cours le plus adapté aux besoins et aux envies. Bien entendu, avant de sélectionner ses cours, il est important d’être prêt sur tous les points. Parmi ces points, le plus important est de se motiver tout au long de l’année. En effet, le manque de motivation est la raison pour laquelle bon nombre de danseurs arrêtent la danse. Le mieux est de déterminer tous les avantages que l’on peut tirer de cette activité et établir différents objectifs. Avoir des objectifs en danse est très motivant et cela permet aux danseurs de persévérer dans leur pratique de la danse.

Le bien-être avant tout

On peut noter que les personnes pratiquent la danse avant toute chose pour se sentir bien dans leur peau. La danse a de nombreux bienfaits, ce qui permet aux danseurs un véritable bien-être non seulement au niveau physique, mais également au niveau psychique. C’est notamment un bon moyen pour forger ses courbes tout en déstressant d’une longue journée de travail. L’un des objectifs de la pratique de la danse est aussi de prendre du plaisir. Il est très important d’être toujours à l’aise lors des cours de danse. Bien choisir ses vêtements fait partie des choses à faire pour cela. Vous pouvez opter pour des habits à la fois esthétiques et pratiques. Vous pouvez également penser à améliorer votre apparence et opter pour un bon maquillage. Se sentir beau ou belle est aussi nécessaire en danse.

Combattre sa paresse et éviter les excuses

C’est difficile de progresser en danse ou de reprendre ses cours de danse si l’on fait partie de la catégorie de personnes qui se cherchent des excuses pour ne pas faire telle ou telle chose. La paresse est aussi l’un des nombreux ennemis des danseurs. En effet, vu que la danse est une véritable activité, elle demande de véritables efforts. Il peut alors arriver que l’on soit tenté de rater un ou deux cours pour récupérer. C’est une mauvaise chose à faire, car plus un danseur ou une danseuse pratique, plus il ou elle développe et améliore sa maîtrise de la danse. Il faut donc veiller à parfaire son assiduité et planifier ses cours de danse dans son agenda de façon à éviter de le faire chaque semaine. Bien s’organiser permet alors d’éviter les crises de paresse. Vous avez un avis sur cet article ou ce sujet ? Partagez vos ressentis ou votre expérience dans un commentaire.

En savoir un peu plus sur les échauffements à faire avant une session de danse

danse échauffementBon nombre de danseurs et de danseuses pratiquent avec passion la danse. Il n’est pas rare de voir certains d’entre eux arriver très en avance à leur cours de danse. Cela leur permet d’avoir du temps pour réaliser quelques échauffements et étirements. Il faut noter que pour toute activité physique ainsi que pour la danse, faire ces échauffements revêt une réelle importance. Pourquoi est-ce si important ? Quels sont les genres d’échauffement qu’on peut réaliser ? Est-ce qu’il faut choisir une tenue spécifique ? Nous allons répondre à ces questions dans ce billet.

Comprendre l’importance de l’échauffement

Les séances d’échauffement sont essentielles pour permettre au corps de s’éveiller. Les échauffements permettent au danseur ou à la danseuse d’augmenter de manière progressive l’intensité de ses mouvements sans risque de blessure ou de déchirure, de faciliter la circulation du sang dans les muscles, d’optimiser la respiration… Cela permet alors éviter les accidents, d’où l’importance d’en faire un véritable rituel avant chaque cours ou session de danse. Grâce aux exercices réalisés, il vous sera encore plus facile de récupérer après la séance et de réaliser les figures de danse dans les meilleures conditions. On gagne ainsi en performance, en équilibre, en concentration, en coordination et en endurance.

Quelques exercices à privilégier

Avant tout étirement, il est indispensable de bien chauffer son corps. On doit alors réaliser certains exercices très utiles pour la préparation à la danse. Vous pouvez par exemple faire du jogging sur place en privilégiant la souplesse au niveau des articulations. Vous pouvez aussi faire la planche pour mettre en condition votre corps en sollicitant progressivement l’ensemble des muscles. Pour les chevilles et les pieds, l’idéal serait de faire quelques pointes, ronds de cheville en-dehors, ronds de cheville en-dedans et flexions. Vous pourrez ensuite réaliser quelques étirements et travailler les hanches et les mollets. Il est important de noter que pour de meilleures séances d’échauffement, le plus judicieux est de préférer les mouvements dynamiques.

Opter pour une bonne tenue

Aussi bien lors du cours de danse que lors des séances d’échauffement, il est important pour les danseurs et les danseuses d’avoir la bonne tenue. Bien entendu, il faut prendre en compte que chaque danse a sa propre technique, donc des mouvements spécifiques. Cela explique que les exercices d’échauffement peuvent varier sensiblement d’une danse à une autre. Néanmoins, on remarque que les jambes sont les plus sollicitées lors de ces exercices, on doit donc y porter une attention particulière. Short d’échauffement, guêtres, jambières, pantalons d’échauffement… Les possibilités sont nombreuses pour bien chauffer cette partie du corps. Concernant le haut, on peut opter pour une combinaison d’échauffement ou encore un cache-cœur. Les boots d’échauffement et les chaussons de danse serviront à protéger les pieds. D’autres conseils concernant les séances d’échauffements ? Partagez-nous votre avis.

En quoi consiste une bonne routine après un cours ou une session de danse ?

danse routineAvoir une bonne routine de vie est essentielle après une séance de danse. C’est une condition nécessaire pour permettre au corps et aux muscles de récupérer. Cela permet au danseur ou à la danseuse d’atteindre un état de bien-être adéquat pour son organisme et son mental. Cette routine d’après cours doit être choisie de façon à ce que vous puissiez vous reposer tout en réalisant vos différentes tâches quotidiennes. Voici quelques astuces sur comment organiser vos habitudes après avoir participé à une séance d’entraînement de danse. Bien entendu, vous pouvez choisir de ne pas faire certaines de ces activités selon votre envie et vos besoins.

Éviter les courbatures

Durant un cours de danse, on réalise généralement des séances d’échauffement ainsi que divers exercices relatifs à la danse pratiquée. Qu’il s’agisse d’une danse classique, d’une danse sportive ou d’une danse moderne, vous êtes amenés à réaliser divers enchaînements demandant un réel effort physique. Il faut noter qu’après de tels efforts, il n’est pas rare d’avoir des courbatures, surtout si vous reprenez la danse. Il n’est pas donc recommandé de tout de suite rentrer au vestiaire dès la fin de la séance. L’idéal serait que vous souffliez un peu et que vous fassiez quelques exercices d’étirement. Vous pouvez aussi faire du stretching pour aider vos muscles à se détendre et ainsi éviter aussi les risques de courbature.

Bien se détendre

La détente fait partie des facteurs essentiels au rétablissement de votre corps. Je vous conseille donc de vous détendre, une fois arrivée à votre domicile, et de prendre une bonne douche. Néanmoins, il faut aussi que vous pensiez aussi à votre bien-être. Une séance de danse intensive peut vous fatiguer, vous avez donc faim. Il serait bien que vous vous fassiez plaisir avec un bon repas ou une grosse collation. En revenant au sujet de la douche, l’idéal serait de prendre une douche à l’eau chaude. Cela permet de détendre les muscles. Vous pouvez aussi masser les parties de votre corps qui ont été fortement sollicitées durant la séance, cela ne vous fera que du bien. Il ne suffira ensuite que d’attendre que le sommeil vienne pour que vous puissiez vous reposer complètement.

Bien s’hydrater

Il peut arriver que même après toutes ces petites astuces, vous ayez encore quelques courbatures ou du mal à bouger. Vous devrez alors penser à bien vous hydrater durant la journée suivante. Boire de l’eau vous permettra de délier vos muscles, mais aussi d’améliorer votre état de santé. En effet, l’eau a des effets bénéfiques sur le corps, c’est pourquoi on recommande aux personnes de boire environ 1,5 L d’eau par jour pour optimiser le fonctionnement de leur organisme. Il faut noter qu’au lendemain d’une séance de danse, il est aussi important de se reposer. Vous pouvez alors vous remémorer ce que vous avez fait la veille et les travailler encore à la prochaine session de danse. Des remarques ou des astuces sur les habitudes d’après cours ? N’hésitez pas à vous exprimer.

Le kizomba, une danse très sensuelle

danse kizombaDepuis quelques années maintenant, on a vu l’apparition de nouvelles danses très populaires. Parmi ces différentes danses, le kizomba reste une des danses les plus en vogue et les plus appréciées par bon nombre de danseurs. C’est une danse sensuelle qui repose de manière générale sur la connexion des partenaires de danse. Elle se pratique sur un genre de musique assez poignant et semblable aux musiques latines. Il faut noter que ce qui fait la notoriété de cette danse aujourd’hui est surtout les mouvements qui sont pratiqués. Ce sont des mouvements à la fois simples et sensuels très beaux à regarder. Partons à la découverte de cette danse.

Quels sont les styles de kizomba ?

Pour s’adonner à la pratique du kizomba, il est important de bien connaître les caractéristiques de cette danse. C’est pourquoi nous allons voir quels sont les différents styles de kizomba que l’on peut rencontrer dans les écoles de danse, mais aussi dans les événements et représentation de danse. Il existe différents styles de kizomba, néanmoins, on peut noter que certains styles sont très pratiqués par rapport à d’autres. Pour ceux qui souhaitent apprendre le style classique, ils peuvent s’adonner à la Passada. C’est le style le plus proche de la kizomba que l’on voit être pratiquée par de nombreux amateurs de danse. On a aussi le Tarraxinha, un style un peu plus rythmé et une danse très sexy.

Quels sont les pas de base de cette danse ?

Il existe pour le kizomba 3 pas de base bien distincts. Ces pas de base doivent être maîtrisés si l’on souhaite s’adonner à la pratique de cette danse ou participer à divers événements de danse dans cette discipline. On a en premier lieu le 2 temps qui consiste à faire un déplacement d’un côté à un autre. On a aussi le 3 temps, un mouvement qui s’effectue en 3 temps comme son nom l’indique. Il faut noter que les mouvements effectuer par les femmes et les hommes lors de ce pas sont relativement différents, mais que comme pour le 2 temps le pas de danse ne doit pas dépasser la largeur du bassin. Et, on a le suave, un mouvement de fesse de la femme. C’est ce mouvement qui rend si particulier le kizomba et le rend plus sensuel. Elle doit souvent mettre des talons et pratiquer régulièrement le mouvement pour acquérir une bonne technique.

Comment l’apprendre ?

Apprendre le kizomba est aujourd’hui assez facile, mais il est recommandé de bien choisir son professeur ou son partenaire de danse pour progresser plus rapidement. Vous pouvez vous initier à la kizomba en suivant un cours particulier ou un cours régulier dans une école de danse. Vous pourrez ainsi apprendre les notions de musicalité et de connexion qui vous permettront de faire la différence sur les pistes de danse. Vous pouvez aussi apprendre le kizomba lors des festivals de danse ou lors des soirées de danse. Il est néanmoins conseillé de choisir des partenaires de danse ayant un même niveau que vous afin d’éviter les gênes éventuelles. Avez-vous déjà dansé le kizomba ? Quelles sont vos impressions sur cette danse ?

Comment bien choisir ses cours de danse ?

cours de dansePlein de bonnes raisons peuvent vous pousser à vous adonner à la pratique de la danse. Que ce soit pour affiner votre silhouette, socialiser avec d’autres personnes ou garder la forme et être en bonne santé, vous pouvez danser au rythme de la musique. Néanmoins, la danse est selon moi un art qu’il ne faut pas prendre à la légère. C’est un moyen idéal pour laisser exprimer son corps et ses émotions. Pour que cela se produise dans les meilleures conditions, l’important est de bien choisir son apprentissage de la danse. Pour cela, vous avez un large choix d’écoles et de professeurs à votre disposition. Je vais vous aider à mieux appréhender l’univers de la danse et ses cours afin de trouver les cours qui vous conviennent. L’essentiel dans cet article.

Bien choisir son style et son professeur de danse

On peut noter aujourd’hui que la danse regroupe bon nombre de disciplines aussi passionnantes les unes que les autres. Chacune de ces disciplines demande une énergie et des techniques de danse différentes. Il est alors essentiel de les maîtriser pour réussir dans le domaine choisi. Du modern jazz à la valse, en passant par le hip hop et la samba, vous avez un large choix. C’est pourquoi mieux vaut suivre un cours généraliste en premier lieu afin de déterminer vos aspirations et voir à quel style de danse vos capacités conviennent parfaitement. Pour ce qui est du choix du professeur, mieux vaut opter pour une personne passionnée qui est capable de transmettre ses connaissances aussi bien par les paroles que par les gestes. Il faut aussi qu’il soit sympathique, assidu et de bons conseils.

Bien choisir son niveau d’étude

Pour une meilleure progression en danse, le plus important est de bien choisir son niveau. En effet, cela ne sert à rien d’opter pour des cours professionnels si vous débutez en danse. Cela risque même de vous décourager pour la suite. Vous pouvez donc essayer différents cours afin de voir s’ils conviennent bien à votre niveau. Vous verrez bien assez tôt si le cours est trop difficile pour vous ou si vous devez opter pour un plus haut niveau. L’important dans les cours est de stimuler le corps par des mouvements et des exercices accompagnés d’enchainements plus ou moins complexes. Selon vos attributs, vous serez alors amené à évoluer à votre rythme et à être encadré par de véritables professionnels.

Pratiquer régulièrement

L’un des fondements de l’apprentissage de la danse reste l’assiduité. Pour être un bon danseur ou une bonne danseuse, il est important de suivre des cours régulièrement. C’est la condition première à votre progression dans chaque discipline. Cela permet aussi au corps de s’habituer aux efforts physiques et de prendre conscience de ses limites. Par exemple, si un exercice fut difficile quelques semaines auparavant, il vous sera plus facile de le faire quelques jours après. Bref, pour bien choisir ses cours n’hésitez pas à solliciter l’avis d’un professeur de danse qualifié. Et vous, souhaitez-vous nous donner un avis sur la recherche des cours de danse ? N’hésitez pas à le mettre en commentaire.