Le charleston, une danse symbolique

charlestonIl existe aujourd’hui un grand nombre de danses auxquelles on peut s’adonner. Parmi les danses qui ont marqué l’histoire, on retrouve le charleston. C’est une danse qui a eu un grand succès en France au début des années 20. Symbolisant les années folles, c’est une danse qui se pratiquait sur des rythmes de jazz souvent endiablés. Elle fut à une époque interdite, mais de nos jours on peut noter que cette danse revient de plus en plus à la mode. Elle est maintenant pratiquée dans de nombreuses disciplines et est très appréciée de fait de sa technicité. Si vous ne connaissez pas encore tout à fait cette danse, voici quelques informations qui pourraient vous intéresser.

Qu’est-ce que le charleston ?

Le charleston est une danse originaire de Charleston, une ville de Caroline du Sud aux États-Unis. Elle s’est ensuite développée à New York et à Harlem puis en France. C’est une danse qui symbolisa l’esprit de liberté que les personnes avaient à l’époque durant l’entre-deux-guerres. Durant les soirées, on adoptait des costumes et tenues spécialement dédiées à cette danse et à la mode de ces années plus ou moins folles. La mode était de porter des bandeaux dans les cheveux, de grandes plumes, des robes charleston avec des franges… Les femmes portaient également divers accessoires tels que les chapeaux cloches et les grands colliers de verroterie avec des coupes à la garçonne. Les hommes par contre portaient de beaux costumes d’antan. C’est fou ce que j’aurai aimé voir ça. De nos jours, cette danse s’est un peu adaptée et est plus encline à la modernité.

Comment le charleston se danse-t-il ?

La danse charleston fait partie des danses assez complexes à danser. C’est une danse qui demande des mouvements très énergiques. Il s’agit de mouvements réalisés avec les jambes quand on déplace le poids du corps d’un côté à un autre, et tout ça en fléchissant les genoux. Bien entendu, cela demande aussi qu’on fasse tourner les pieds vers l’intérieur. Mais ce n’est pas tout ! Il faut aussi que les fassent des mouvements oscillant en parallèle. Avec le rythme rapide de la musique, il faut être parfaitement synchro et rapide dans son exécution des mouvements et passes. Moi-même, j’avoue avoir encore des difficultés à danser cette danse qui peut se pratiquer aussi bien en couple qu’en groupe ou en solo.

Comment l’apprendre ?

L’apprentissage du charleston peut se faire généralement dans une école de danse spécialisée ou dans un cours de danse. Vous pouvez également si vous le souhaitez demander un cours particulier auprès d’un professeur de danse professionnel. Elle est répertoriée dans la discipline de la danse country, c’est pourquoi il vous sera utile de préférer ce type de cours. Cependant, on peut aussi l’apprendre dans les cours de deep house, de hip-hop et de lindy hop. Il existe également différentes vidéos sur le net qui pourront sûrement vous aider à améliorer votre technique ou à apprendre le charleston vous-même. Vous pourrez peut-être aussi participer à différentes soirées dansantes sur le même thème pour vous adonner à sa pratique.

Quelques trucs à savoir sur cette danse ?

Le charleston est selon moi une danse très originale et qui peut aussi être considérée comme une danse historique. Après certaines recherches, on a pu déterminer que cette danse tirait ses racines de tribus africaines durant l’esclavagisme. Avec son rythme endiablé, il symbolise à la fois la liberté et la jeunesse de l’époque. C’est aussi une danse multiforme ce qui explique l’intérêt des personnes à son égard. Sa popularisation en France est due seulement aux efforts de Joséphine Baker, sinon nous n’aurions jamais pu apprécier cette danse. Avez-vous aimé cet article ? N’hésitez pas à écrire un avis ou un commentaire si vous avez d’autres informations à nous transmettre à ce sujet.

La salsa cubaine, une danse « muy caliente » !

images (2)Il existe actuellement plusieurs types de danse. Parmi les disciplines les plus appréciées, on peut retrouver la danse salsa, surtout la salsa cubaine. Originaire des rues de Cuba, cette danse est un mélange de tradition, d’art de vivre et de technique. Cette danse est aussi très sensuelle et le maître mot quand on s’y adonne est le plaisir. Elle s’inspire des différentes danses afro-cubaines et se pratique en couple à un rythme endiablé. Une fois les bases acquises, on peut toutefois se tourner vers la rueda de casino, une façon ludique d’apprendre de nouveaux mouvements et de danser avec plusieurs partenaires. Voici l’important à retenir sur cette danse pour pouvoir se lancer sur les pistes de danse avec frénésie.

D’autres informations à connaître sur la salsa cubaine

La salsa cubaine est une des différentes variantes de la salsa et a vu le jour pendant le 20ème siècle. Elle s’inspire de plusieurs styles de danse tels que le jive nord américain, le cha cha cubain, le mambo ou encore la rumba guaguanco. Celle-ci représente un mode d’expression libre pour les couples et il est possible de retrouver ces styles de danse durant les séances d’improvisation. Les mouvements pratiqués sont assez sensuels à première vue, mais le couple ne se touche pas et met en avant les mouvements d’épaules et de hanches.

Les différents pas

Comme on l’a vu plus haut, la salsa cubaine est une danse très dynamique et qui demande une certaine maîtrise technique dans l’enchaînement des mouvements. La musique est généralement festive et entraînante grâce aux nombreux instruments utilisés par les musiciens. Suivre et savoir danser sur le rythme est important pour réussir convenablement toutes les séquences de pas. En parlant de pas, il est nécessaire avant de s’adonner à la salsa cubaine de connaître les bases. Étant une danse qui se danse en 2 x 4 temps, on peut avoir un peu de mal à suivre au tout début. Tout vient après plusieurs séances de pratique, j’en ai fait moi-même l’expérience. Bon, voici les basiques : le pas salsa qui est une alternance entre le pied gauche et le pied droit, le pas rumba qui est un pas latéral et le pas mambo.

Les nombreux avantages

Suivre des cours de salsa permet de profiter de nombreux bénéfices tant au niveau physique qu’au niveau psychologique. Elle permet notamment de brûler les calories tout en développant l’agilité ainsi que la souplesse. En effet, puisqu’elle dure entre 3 et 6 minutes, cette danse très dynamique permet de travailler différents muscles du corps, à savoir, le fessier et les cuisses. Elle permet ainsi d’affiner et de sculpter la silhouette, mais peut aussi contribuer à travailler le cardio d’une personne. Que ce soit en solo ou en couple, cela permet d’être parfaitement détendu et de donner libre cours à ses instincts de femmes sexy et d’hommes machos.

Bien choisir ses cours

Il n’est pas possible de maîtriser la danse salsa en seulement quelques heures d’apprentissage. Cela peut durer des années en fonction de la qualité des cours choisis. Il est donc utile de bien réfléchir avant de souscrire à une offre de cours. Avant tout, il est utile de fixer au préalable ses objectifs afin de déterminer le type d’enseignement à suivre. Il faut aussi sélectionner les meilleurs enseignants, ceux qui respectent des niveaux homogènes dans leurs cours, qui n’hésitent pas à conseiller leurs élèves, qui enseignent à proximité et qui pratiquent des prix justes.