Taxi danseur, une perspective d’activité intéressante !

taxi danseurLa danse est depuis des années un domaine très diversifié. Si on pratique principalement la danse par passion, il est possible aujourd’hui d’exercer l’activité de danseur ou danseuse dans un but plus lucratif. Gagner de l’argent tout en pratiquant sa passion, je dois dire que cela reste un véritable rêve. C’est maintenant une possibilité, car l’activité de taxi danseur le permet. C’est un concept qui a vu le jour aux États-Unis et qui a gagné en popularité dans bon nombre d’autres pays. Le rôle du taxi danseur est en résumé d’accompagner les personnes sans partenaires lors des soirées ou événements de danse. Ils sont payés en fonction du temps durant lequel ils sont sollicités ou durant toute la soirée. Leur travail se résume donc à n’être que des partenaires de danse qu’ils soient engagés par des particuliers ou par des organisateurs de soirées.

Pourquoi devenir taxi danseur est une bonne initiative ?

L’activité de taxi danseur a de nombreux avantages, de même que la pratique de la danse. D’ailleurs si on essaye de définir quels sont les avantages de la danse, on peut noter qu’elle a la particularité de faciliter les rencontres et les contacts avec les personnes de sexe opposé. De plus, cette pratique encourage à adopter une posture droite et permet de développer tous les muscles du corps. C’est aussi une activité que l’on peut faire entre amis ou en couple. Pour joindre l’utile à l’agréable, le métier de taxi danseur permet de bénéficier de tous ces avantages tout en aidant les personnes à trouver des partenaires de danse de bon niveau. Remarque, cette activité permet aussi d’obtenir une compensation non négligeable.

Comment s’effectue l’invitation à danser ?

La danse en tant que taxi danseur est pratiquement semblable à une danse conventionnelle. La seule différence est que c’est le taxi danseur ou la taxi danseuse qui dirige la danse. En effet, il n’est pas rare de noter que les personnes qui font appel à ce type de professionnel de danse n’aient pas encore de bonnes connaissances de base en termes de danse. Le taxi danseur procèdera en premier lieu à l’invitation à danser. C’est la toute première partie de la danse et elle constitue une étape assez déterminante pour la suite de la danse. Le taxi danseur doit être celui qui mène la danse c’est pourquoi il doit considérer sa ou ses partenaires comme des connaissances qu’il doit faire évoluer en danse. Il doit aussi les réinviter systématiquement à chaque changement de musique, cela fait partie de son travail.

Pourquoi l’activité et l’apparence priment lors de la pratique de cette activité ?

Pour pouvoir jouer parfaitement le rôle d’un taxi danseur, il est important d’avoir une bonne condition physique. C’est d’ailleurs le cas pour tout bon danseur. Si vous souhaitez vous lancer dans cette voie, il faudra donc que vous fassiez des séances d’entraînement régulières et que vous pratiquiez souvent la danse. En règle générale, le taxi danseur doit maîtriser l’ensemble des danses en couple telles que la valse, mais plus particulièrement les danses sportives (salsa, bachata, tango…). Pour ce qui est de l’apparence, elle est très importante vu que cela reste une prestation professionnelle. Il faut donc prendre soin de soi et porter de beaux habits spécialement adaptés à la danse. Bref, il faut être parfaitement présentable.

Est-il possible de réaliser des prestations à domicile ?

Oui, c’est possible pour un taxi danseur ou une taxi danseuse de proposer ses services chez un particulier. Cette pratique à domicile possède une réelle utilité, car elle permet de se préparer aux sorties dansantes. Vous pourrez ainsi en tant que professionnel de la danse évaluer votre partenaire et ses compétences en danse. Cependant, ce n’est pas semblable à un cours de danse à domicile. C’est juste pour savoir s’il est nécessaire de réaliser quelques séances de pratique pour avoir une danse de qualité lors de l’événement de danse. Ces séances s’effectuent de façon ludique et sont adaptées aux capacités de la cliente ou du client. Voilà l’essentiel sur le sujet, mais si vous avez une remarque à faire ou d’autres informations sur le sujet, mettez-les en commentaire.

Publicités

Eveiller son corps et son esprit avec le Wutao

wutaoIl y a deux mois, j’ai découvert le Wutao, une nouvelle forme de danse, et j’ai décidé de vous la faire découvrir à mon tour. Le Wutao est un sport qui ne ressemble pas aux autres types de sport. Alors que les disciplines sportives se pratiquent, le Wutao lui se vit. Il ne s’agit donc pas de s’y exercer, mais plutôt de s’y laissé aller et en obtenir les résultats escomptés. Cela semble assez complexe à comprendre cependant les mouvements que l’on réalise dans les séances de Wutao permettent de se relâcher et d’atteindre un nouveau niveau de bien-être tant corporel que psychique. Voici quelques précisions sur cette activité dont je ne peux plus me passer.

Le Wutao et ses déclinaisons

Le Wutao peut se définir selon un article que j’ai parcouru comme une pratique revisitant l’exploration du mouvement grâce à l’association de l’alchimie du souffle conscient et la liberté d’expression dans la danse. Aussi appelé comme étant la danse du Tao, le Wutao permet par le biais de divers mouvement, de nous aider à mieux prendre conscience de notre corps. Il se base sur le mouvement primordial ondulatoire de notre colonne vertébrale et de notre souffle. Quand on s’y initie, on est souvent amené à réaliser également des déplacements dans la libre circulation de cette onde de souffle produit par notre corps en privilégiant le lâcher prise et les mouvements spiralés. Les gestes sont donc tous spontanés.

Le Wutao et ses bienfaits

Le Wutao est une danse qui a de nombreux avantages que j’ai moi-même pu remarquer. Il nous permet d’être à la fois plus sensible à la méditation et à être plus épanouis. Il permet aussi de lutter efficacement contre le stress, la fatigue, l’hyperactivité et la dépression. Il nous aide également à fluidifier notre énergie vitale, à défroisser notre corps, à tonifier nos muscles dans la détente et à mieux respirer. Sa pratique nous offre la possibilité de retrouver notre force et notre équilibre de vie ainsi que nos capacités à entreprendre diverses actions. Notre corps est plus en harmonie et notre esprit est un peu plus à l’écoute de monde qui nous entoure.

Les séances de Wutao et leur déroulement

Il faut noter qu’on peut pratiquer le Wutao selon diverses positions en fonction des objectifs : couché pour les mouvements de hanches, assis pour le travail des appuis et debout pour tout le corps. Les séances de cours durent en règle générale 1 à 2 heures et l’enseignant se charger seulement de guider la personne dans sa pratique. Pendant ces séances, avec ou sans fond sonore, on doit avant tout chercher comment éveiller l’onde de vie grâce à des relâchements assez subtils au niveau de notre bassin. Puis, on enchaîne différents mouvements en respect avec notre intégrité et de souffle produit par notre corps. Est-ce que ces infos vous ont décidé à vous essayer au Wutao ? Ou avez-vous déjà pu bénéficier de ses avantages ? Racontez-nous votre expérience.

Comment reprendre la danse après avoir arrêté durant des années

appLa danse est une activité passionnante, c’est pourquoi bon nombre de personnes s’y adonnent. Cependant, il peut arriver dans certains cas que l’on arrête cette pratique de la danse, et ce, pendant un long moment. Suite à un empêchement ou encore à divers troubles au niveau personnel ou au niveau professionnel, les danseurs peuvent arrêter leur initiation à la danse pendant de longues années. Il peut aussi arriver qu’on l’ait pratiqué étant enfant ou adolescent et qu’un long moment se soit écoulé depuis la dernière pratique. Cependant, vous souhaitez aujourd’hui reprendre la danse et appréhendez la préparation de vos séances de cours. Voici quelques astuces qui pourraient vous être utiles.

Avant la reprise

Certaines conditions sont requises avant de pouvoir reprendre une activité de danse. Il faut avant tout bénéficier d’une bonne dose de motivation. Il faut que cette motivation reste intacte dès les premières sessions de danse. En effet, il faut souvent lors d’une reprise reprendre tout à zéro, ce qui peut décourager plus d’un. Il faut donc accepter de tout reprendre depuis le début afin de progresser plus rapidement. Il faut aussi vérifier si votre état de santé vous permet de reprendre votre activité de danse. Pour ce faire, une visite chez le médecin vous permettra d’obtenir un certificat médical. Vous pouvez aussi bien vous échauffer avant chaque cours afin de retrouver votre souplesse ainsi que votre force. Il faut également bien choisir sa tenue ainsi que le type de cours que l’on souhaite suivre (débutant de préférence).

Le déroulement des cours

Avant chaque cours, il y a des exercices d’échauffement. Ces exercices permettent de délier le corps et de le préparer pour les enchainements physiques qui vont suivre. Durant ces échauffements, on porte souvent une attention particulière aux articulations des pieds et des jambes. Pendant le cours, par contre, le professeur proposera divers mouvements et enchaînement à réaliser dans des temps impartis. Vous devrez alors choisir une bonne place dans la salle pour faciliter vos déplacements. Vous devrez alors déterminer vos limites afin de ne pas en faire trop durant chaque séance et bien vous hydrater. Vous devrez être régulier et augmenter votre rythme au fur et à mesure afin de retrouver votre aisance corporelle. À la fin des cours, il faut généralement réaliser quelques étirements et reprendre sa respiration petit à petit.

Après la reprise

Une fois la reprise de la danse faite, il est important de faire une rétrospective des bienfaits obtenus sur le mental, mais aussi sur le corps. Il faut noter que comme toutes reprises d’activités physiques, la reprise de la danse peut entraîner la présence de courbatures au lendemain de la première séance. C’est assez normal, cependant, si elles sont trop douloureuses, mieux vaut se laisser un temps de récupération avant la prochaine session. Il faut également déterminer si le cours est adapté et si l’on souhaite continuer (ambiance, qualité du cours, accompagnement) et optimiser son alimentation pour une meilleure santé. Si vous décidez de continuer les cours, il est important de noter les progrès et échanger avec les autres danseurs pourra vous aider à socialiser, mais aussi à obtenir des avis constructifs sur vos performances. Le rôle de professeur sera de vous assister tout au long de votre réapprentissage de la danse. Avez-vous un avis sur le sujet ? N’hésitez pas à nous la partager dans un commentaire.

Comment être au top quand on est une danseuse ?

aptitudeÊtre en bonne santé est crucial quand on pratique la danse. C’est d’ailleurs aussi important même si on ne la pratique pas. Il faut donc adopter certaines habitudes afin de préserver sa santé et se maintenir en bonne forme physique. Cela peut aussi contribuer dans un certain sens à renforcer considérablement le mental et la capacité à aborder chacune des séances de manière plus positive. Personnellement, je pense que si l’on veut progresser rapidement dans une discipline de danse, cela passe en premier lieu par une bonne condition physique. C’est pourquoi j’ai décidé de vous livrer ces quelques astuces afin que vous soyez vous aussi bien dans votre peau et prêt à vous initier sans problèmes aux diverses figures de danse, quelle que soit la discipline que vous aurez choisie.

Avoir un bon sommeil

En effet, pour être en forme il est très important de bien dormir. Il vous faudra en règle générale 8 bonnes heures pour bien récupérer de chaque journée, que vous ayez suivi des cours de danse ou non. Bien entendu, cela peut varier d’une personne à une autre en fonction du métabolisme. Il est cependant nécessaire de réaliser quelques exercices de détente avant de dormir. Il est aussi utile, comme j’ai pu le constater, de se lever et de se coucher aux mêmes heures. Cela permet au corps de s’adapter automatiquement à vos habitudes. Bien entendu, un bon sommeil dépend aussi de l’environnement, c’est pourquoi il est recommandé de dormir dans une pièce où le calme règne et qui est à la bonne température.

Bien manger

La nourriture est aussi importante lorsqu’on souhaite garder une bonne santé. Il faut généralement une alimentation bien équilibrée et il faut privilégier les aliments riches en protéines. Il ne faut pas aussi oublier de manger des fruits et légumes, car cela apporte les nutriments nécessaires pour satisfaire les besoins en énergie. Quelques réflexes peuvent aussi vous aider dans ce sens. Par exemple, il est recommandé de boire avant d’avoir soif et ne pas sauter les repas. Il faut également éviter les grignotages entre les repas et privilégier les aliments naturels. Il est aussi important d’optimiser la digestion, c’est pourquoi il est crucial de mâcher longuement les condiments avant de les avaler.

Faire du sport et adopter une bonne respiration

Outre l’alimentation et le sommeil, l’activité physique fait aussi partie des facteurs qui contribuent au maintien de la santé. Pratiquer certains exercices dès le matin peut alors améliorer le tonus musculaire et ainsi que la souplesse. Le corps est alors plus enclin à réaliser les efforts physiques lors d’un cours normal ou d’un cours intensif de danse. Il est aussi utile de se concentrer plus particulièrement sur la respiration. En effet, apprendre à bien respirer permet de mieux se détendre et vaincre sa peur de monter sur une scène. Pour ma part, je m’allonge souvent sur le dos avant chaque séance et inspire lentement par le nez avant d’expirer par la bouche. Répéter cette opération me permet de mieux me concentrer. Évidemment, ce n’est pas le seul exercice que l’on peut faire. N’hésitez pas à donner votre avis si vous avez d’autres trucs ou astuces concernant ce sujet.

Mes astuces pour bien débuter la danse orientale

4La danse orientale est une des disciplines les plus pratiquées par les femmes depuis quelques années. Moi-même, je m’y essaye de temps en temps et je dois avouer que cela me fait vraiment du bien. Cependant, cette danse reste relativement complexe et il est important de mettre toutes les chances de son côté pour espérer bien évoluer dans ce type de discipline. Vous avez envie d’essayer d’apprendre cette danse ? Vous ne savez pas par où commencer ? Vous cherchez des informations sur cette danse pour bien commencer ? Voici quelques conseils qui peuvent vous être utiles dans vos démarches.

Bien choisir ses cours

Avant toute chose, il est important si on veut apprendre la danse orientale de bien choisir ses cours. Cette étape est cruciale pour le déroulement de votre carrière de danseuse. Vous pouvez alors vous fier aux avis de votre entourage ou chercher un professeur de danse qui se spécialise dans ce domaine. Bien entendu, il a une solution qui consiste à essayer tous les cours de danse orientale de votre ville. Cela vous permettre de vous faire une idée de la qualité de chaque cours et ainsi pouvoir comparer toutes les options qui s’offrent à vous. Vous pourrez ensuite choisir celui qui propose le plus d’avantages. Je vous conseille surtout de choisir un cours qui n’est pas bondé, car il est possible que le professeur n’ait pas toujours le temps de vous apprendre correctement les mouvements de la danse.

Opter pour une plus grande liberté

Le choix du cours est essentiel et si vous souhaitez progresser rapidement tout en évoluant dans un cadre agréable, l’essentiel est d’apprendre en toute liberté. C’est pourquoi bon nombre de personnes choisissent des cours où les enseignants restent courtois et chaleureux. Il est aussi nécessaire de voir si le règlement vestimentaire de la session vous convient. Il peut par exemple arriver que le port d’un pantalon soit exigé. Le mieux est de choisir des cours où il est possible de choisir ses propres habits pour la danse. Cela peut vous aider à être à l’aise dans vos mouvements. Bien entendu, c’est la qualité du cours qui prime sur tout le reste.

Maîtriser sa technique

Une fois le cours choisi, il est important de bien maîtriser les pas et les enchaînements enseignés pour devenir une bonne danseuse orientale. C’est une danse à la fois technique et sensuelle et dont les mouvements sont parfois codifiés. Évidemment, dans la majeure partie des cas cela reste une danse d’improvisation. Il faut cependant bien apprendre les chorégraphies si l’on souhaite participer à des spectacles ou des représentations de danse. C’est d’ailleurs un bon moyen pour maîtriser les déplacements et la coordination requise pour cette danse. Il faut aussi avoir une bonne maîtrise de sa technique. Pour réussir chaque mouvement, il vous faudra, entre autres, contrôler la direction du mouvement, vos postures et le placement de votre corps.

Avoir confiance en ses capacités

Pour bien réussir dans cette discipline, il est aussi important d’avoir confiance en soi. Il faut savoir que cette danse convient parfaitement à toutes femmes. Peu importe votre personnalité, votre morphologie, votre poids ou votre, vous pouvez parfaitement vous essayer à cette danse. Bien entendu, l’enseignement de la danse est assez rigoureux, mais l’important est que vous vous sentiez bien dans votre peau. Il ne s’agit pas non plus de rechercher la performance, mais de maîtriser cette danse selon ses aptitudes et ses capacités. Avez-vous d’autres astuces pour bien débuter en danse orientale ? N’hésitez pas à les partager pour aider nos futures danseuses.

Comment devenir professeur de danse ?

3Quelle que soit la discipline choisie, devenir un bon danseur est le rêve de bon nombre de personnes. Cependant, certaines d’entre elles ont des aspirations encore plus grandes. En effet, être danseur ne suffit pas pour partager sa passion de la danse. C’est pourquoi certains danseurs préfèrent devenir professeurs de danse et ainsi enseigner la danse à d’autres personnes. D’autres en revanche ont choisi cette voie, car ils n’ont pas pu devenir des danseurs professionnels. Dans un cas comme dans l’autre, c’est l’envie de transmettre cette passion qui fait toute la différence. Moi-même, étant professeure à temps partiel, je souhaite avant tout transmettre cette passion qui fait de moi aujourd’hui ce que je suis. Cependant, enseigner la danse ne s’improvise pas et il faut souvent passer par une formation professionnelle avant de pouvoir exercer cette profession.

Le métier

Être professeur de danse, cela se résume à transmettre sa passion grâce à l’art, la pédagogie et l’éducation. Ce métier implique généralement plusieurs missions dont l’intérêt principal est d’enseigner la danse. Le professeur de danse enseigne ainsi les rudiments et les pas de chaque danse et veille à assurer la cohérence et l’équilibre de ses cours. Il est amené à encourager la progression de ses apprenants et à évaluer leurs niveaux afin d’adapter son enseignement. Pour être un bon enseignant de danse, il faut non seulement être bons danseurs et être diplômé, mais aussi être pédagogue. Cette qualité lui permet de s’adapter aux caractères de ses élèves et leur proposer le meilleur moyen d’apprentissage.

La formation

Pour pratiquer cette activité, une formation professionnelle est presque indispensable. Il faut donc obtenir un diplôme afin de pouvoir transmettre sa passion de la danse. Il existe diverses possibilités si on veut suivre une formation de danse. Bien entendu, il est important de bénéficier d’un bon niveau. La première option est de passer par un bac L, option danse. La seconde est de suivre des cours à l’université afin d’obtenir un diplôme d’État. La formation comprend une formation musicale, une formation en pédagogie, une formation en anatomie-physiologie et une formation en histoire de la danse. Il est possible de préparer ce diplôme dans une école d’État ou dans une école privée selon les préférences. Vous pouvez aussi suivre une formation en vue de bénéficier d’un certificat d’aptitudes aux fonctions de professeur de danse.

Quelques conseils pour atteindre cet objectif

Afin de réussir à devenir professeur de danse, profiter de quelques conseils peut être un plus. Il est donc assez utile de demander l’avis d’une personne qui exerce déjà dans le métier. Outre le fait que le métier exige un très bon niveau technique, il vous faudra aussi avoir d’excellentes bases. L’idéal serait de connaître tous les types de danse, allant des danses de salon aux danses latines en passant par les danses contemporaines. Il faut aussi que vous maîtrisiez vos compétences, cela vous aidera sûrement à bien préparer vos examens. Il y a plusieurs UV à passer (UV théoriques, UV pédagogie, UV technique) et il vous sera important de bien réviser vos manuels et bien pratiquer la danse. Une fois votre diplôme obtenu, vous avez le choix en ce qui concerne le lieu où vous allez enseigner. Je préfère proposer des cours particuliers, mais vous pouvez si vous le voulez enseigner dans une école ou une association. Avez-vous un avis sur ce métier ? Partagez-le-nous dans un commentaire.

Les claquettes, une danse étonnante

008Les claquettes font partie des danses que j’ai toujours voulu maîtriser. Je dois même vous avouer que je suis une grande fan de Fred Astaire. C’est une danse qui se base essentiellement sur l’agencement de plusieurs pas longs ou rapides selon les envies. Il faut généralement danser sur un tempo ou un rythme en prenant bien soin d’adapter ses pas à chaque variation. Cela semble relativement facile, mais en réalité c’est assez technique et il faut mémoriser chaque mouvement en tenant compte des arrangements classiques des claquettes. Bien entendu, il est tout à fait possible d’improviser une fois les pas de base maîtrisés.

Quels sont les bienfaits ?

Les claquettes sont selon moi une danse qui fait réellement du bien. En effet, après avoir pratiqué quelques séances, j’ai pu découvrir de réels effets sur ma santé et sur ma condition physique. J’ai notamment noté que faire des claquettes pouvait améliorer nettement la coordination, rendre plus souple et donner un meilleur équilibre. On se sent aussi plus élégante et bien dans sa peau. Avec quelques séances par semaines, vous pouvez aussi voir des changements au niveau de votre corps. Cette danse permet de tonifier les mollets et les cuisses, mais aussi d’affiner les chevilles. C’est idéal pour perdre du poids. Néanmoins, il faut faire attention au dos qui est très sollicité lors des sautillements. Malheureusement, les personnes qui ont des problèmes oculaires ne peuvent pas s’y adonner.

Comment se passe la pratique ?

L’apprentissage des claquettes se fait progressivement et étape par étape. Il faut généralement solliciter un professeur de danse ou suivre des cours pour pouvoir bénéficier de tous les avantages de cette danse. D’abord, il faut apprendre les mouvements de base tels que le Stamp, le Stomp, le Step, le Flap, le Hop, le Ball Change, le Camp roll, le Leap et le Brush. Il faut ensuite apprendre à combiner les mouvements en gardant les genoux fléchis, détendus et mous au début. Il existe divers mouvements et enchaînements que vous aurez l’occasion d’apprendre. Mais il est recommandé de toujours demander conseil à votre professeur. Il pourra contrôler vos postures et vos enchaînements tout au long de la séance.

Quels sont mes progrès dans cette discipline ?

Je n’ai pas trop de choses à dire à ce sujet à part que j’ai commencé à faire de la claquette il y a quelques mois et j’ai adoré. Au début, je ne savais vraiment pas comment m’y prendre. C’est grâce aux conseils de l’enseignant que j’ai pu comprendre et maîtriser les bases de cette danse. Après quelques semaines, j’ai eu l’occasion de travailler divers enchaînements et pu danser sur différents rythmes. J’ai même pu faire une petite représentation avec quelques-unes des élèves. Ce fut réellement une expérience enrichissante. Et vous, que pensez-vous de cette danse ? Avez-vous déjà suivi des cours ?