L’essentiel pour conquérir une piste de danse

6Danser sur les pistes de danse n’est pas si difficile que ça en a l’air. Même si vous avez deux pieds gauches et que vous n’avez pas l’habitude de danser en public, il est tout à fait possible pour vous d’améliorer vos connaissances en danse, et ce, assez rapidement. Bien évidemment, il ne s’agit pas de suivre des cours intensifs en vue de devenir un professionnel de la danse. Il suffit juste d’apprendre quelques mouvements de danse. Voici quelques bases qui vous seront sûrement utiles dans vos recherches et dans vos pratiques. Vous pourrez ainsi danser aux rythmes effrénés de la musique et vous démarquer parmi tous les danseurs présents dans la salle.

Bien danser la Macarena

La macarena est une des danses les plus jouées lors des célébrations. C’est surtout dû au fait que la chanson à laquelle elle fait référence est devenue un hit mondialement connu dès sa sortie. La danse a aussi eu un franc succès. C’est une danse qui ne nécessite pas une grande maîtrise, car il suffit en règle générale de bouger les bras et les mains ainsi que le corps. Bien entendu, la réussite de cette danse dépend des oscillations et des balancements que l’on réalise pour accompagner ces mouvements. Il est aussi important de bien sentir le rythme de la danse et de faire en sorte que chaque mouvement soit sensuel. Avec de l’exercice et de la pratique, vous pourrez améliorer vos mouvements pour cette danse.

Maîtriser le fox-trot

Le fox-trot fait également partie des types de danse les plus appréciés par les danseurs. Cette danse est réalisée sur une musique de genre swing et consiste à réaliser différents enchaînements de danse à deux. Le fox-trot est une danse lente qui se doit d’être dansé avec un peu d’instinct ainsi qu’avec grâce, mais reste à la fois sophistiquée et fluide. Évidemment, vous devez savoir que pour réaliser correctement cette danse il faut faire en sorte d’effectuer des mouvements fluctués avec des chutes et des montées naturelles. Vous pouvez néanmoins opter pour le social fox-trot qui est plus facile que le fox-trot lent, car il ne nécessite pas de montées et de chutes. Il faut cependant bien jouer sur les rythmes et bien alterner les mouvements lents et les mouvements rapides.

Savoir danser la salsa

La salsa est une des danses les plus sexys qui soient. Elle se danse sur un rythme simple en huit tempos et reste très amusante. S’exercer à cette danse permet d’acquérir certaines bases qui pourront vous aider à maîtriser d’autres danses. Bien entendu, il faut connaître tous les pas de base et les enchaînements réalisables pour cette danse. Dans le cas où vous êtes celui qui mène la danse, votre rôle est de rester devant votre partenaire en adoptant une position adaptée à la situation (position fermée, position ouverte). Pour ce qui est des pas en avant et en arrière de base, le leader commence les pieds joints avec sans poids sur le pied droit tandis que le suiveur commence avec les pieds joins avec son poids sur le pied gauche. Le déroulement de la danse est en huit tempos et les danseurs doivent bouger en fonction des pulsations de la danse (avancement, balancement, remontée en arrière, pause, transfert de poids, déplacement de poids). Un avis ou une remarque à partager ? N’hésitez pas.

Publicités

Tout savoir sur le travail des transitions en danse

danse transitionEn danse, il est très important de veiller à améliorer constamment sa technique. Parmi les différentes techniques en cause, on peut retrouver le travail des transitions. Ce sont essentiellement les mouvements réalisés entre deux enchaînements. Le fait de ne pas y penser ou de ne pas en être conscient peut avoir certaines conséquences sur la perception de la danse. La danse peut alors paraître discontinue ou irrégulière. C’est bien pour cela qu’on peut maintenant retrouver différents types de stage axés sur le thème des transitions. L’objectif de ces stages est essentiellement d’optimiser la fluidité des danses en se focalisant sur le travail des transitions. Voici quelques informations utiles pour vous aider à améliorer votre technique ainsi que votre maîtrise des transitions.

Les transitions et leur importance

Il peut arriver que l’on considère un danseur ou une danseuse trop académique ou scolaire dans sa façon de danser. Cette appréciation peut s’expliquer notamment par l’incapacité de la personne à rendre fluide ses changements d’enchaînement. Cela peut également être dû au fait du manque de travail lors des séances d’entraînement. Comme dit plus haut, il est très important de travailler ses transitions de danse. Il en va de la flexibilité et de la fluidité, mais également de la beauté de la danse. On peut alors noter qu’on ne ressent plus cette sensation que la danse est rigide ou qu’il y a un temps de pause entre les enchaînements. Cela permet aussi à l’auditoire de mieux percevoir la connexion du danseur ou de la danseuse avec leur danse.

Les améliorations qu’on peut leur apporter

Il est possible pour un ou une passionnée de danse de bien travailler et d’améliorer ses transitions. Pour se faire, il ou elle doit se focaliser sur l’ensemble des changements ressenti sur le poids du corps. Il faut ainsi travailler son équilibre et bien déterminer son centre de gravité. Cela permet d’être plus à l’aise avec son poids et de se connecter avec la prochaine série de mouvements à effectuer et avec le sol. Il s’agit par ailleurs de tout faire pour prendre conscience de l’importance de ce sol et des mouvements effectués par le corps. Il faut alors penser à rendre chaque mouvement fluide et assurer le passage d’un enchaînement à un autre. L’objectif est de rendre la danse plus attrayante avec un cheminement parfait et une bonne logique concernant les mouvements réalisés. Et vous, que pensez-vous des transitions de danse ? Avez-vous quelques astuces sur ce sujet ?

Comment vaincre la timidité ou le blocage en danse ?

danse timiditéLa danse est une activité que je trouve très épanouissante, mais qui permet aussi de se détendre en toutes circonstances. Cependant, sur le plan professionnel, il est difficile de nier que cela peut être assez fatiguant et qu’il faut constamment s’entraîner pour pouvoir progresser rapidement. Il faut aussi noter que pour les débutants en danse, les séances de danse peuvent être très stressantes et les confrontés à leurs peurs quotidiennes. Il peut être question d’une timidité maladive face à plusieurs autres danseurs ou encore un blocage physique ou mentale lors de la danse empêchant de se concentrer sur ses enchaînements. Mais comment vaincre ces peurs qui peuvent réellement dégrader votre appréciation de la danse ? Voici quelques astuces.

Mieux gérer les sessions de danse en groupe

Il n’est pas rare quand on débute en danse de se sentir introvertie ou de se sentir très timide dans un groupe de danse. C’est surtout le cas si c’est la première fois que vous rencontrez le groupe et que vous remarquez que presque tout le monde se connait. Si cette situation se présente, il peut arriver que vous soyez un peu gêné et que vous ne puissiez pas pleinement exprimer votre potentiel de danseur ou de danseuse. L’idéal est alors de créer des liens avec les personnes présentes, surtout celles qui vous intéressent. Ces liens doivent être authentiques, c’est pourquoi il est crucial de rester sociable. Bien entendu, le plus important est de se focaliser sur la danse, sur son appréciation et sur les progrès que vous êtes capable de faire.

Ne pas avoir peur de partager son travail

La majorité des apprentis danseurs et les apprenties danseuses ont souvent peur d’exposer leur travail au monde. Cette peur s’apparente à une peur d’être jugé ou critiqué en fonction de la qualité de sa performance. Cependant, il faut noter que le fait de partager son travail, surtout sous forme de vidéo, permet de s’assumer et d’assumer ses prouesses techniques et ses défauts. Cette démarche permet également de découvrir les lacunes de ses techniques et ses enchainements de danse. En effet, à travers les commentaires qu’ils soient constructifs ou non vous pourrez vous faire une idée des corrections à apporter à votre maîtrise de la danse. Bien entendu, il faut un certain courage pour le faire c’est pourquoi on doit améliorer son estime de soi.

Surmonter les blocages chorégraphiques

Le syndrome de la page blanche peut aussi arriver en danse. Effectivement, il est tout à fait possible pour un danseur d’avoir des phases de blanc lorsqu’il est en train de créer une chorégraphie. Manque d’originalité, mauvais timing, mouvements répétitifs ou manque de justesse dans les mouvements, tout peut arriver en danse. On peut noter que dans chacun de ces cas de figure, il est possible de vite se décourager. Pour vaincre ces problèmes de blocage, il est important de cultiver son esprit créatif. Cela demande souvent une recherche artistique poussée et quelques fois beaucoup de changements au niveau des passes et des enchaînements de la chorégraphie. Il faut accepter les erreurs, les retours en arrière et les doutes pour pouvoir avancer et trouver la meilleure choré. Connaissez-vous d’autres astuces pour lutter contre ces blocages et la timidité en danse ? N’hésitez pas à donner votre avis.

Pilates et danse, un mix d’activités très avantageux

danse pilatesLe monde de la danse regroupe aujourd’hui un choix assez impressionnant de disciplines. Il est possible de voir aussi qu’il existe plusieurs variétés pour chaque discipline et que celles-ci sont le fruit d’un mixage entre différents types de danse. Néanmoins, il y a aussi d’autres possibilités de mix de la dance avec d’autres activités, notamment les activités sportives. C’est le cas de la danse Pilates qui mixe les exercices de danse et ceux du Pilates afin d’atteindre une forme physique spécifique. En résumé cette méthode permet d’obtenir un amincissement des cuisses et un ventre plat en l’espace de quelques semaines. Elle regroupe à la fois les avantages et les bienfaits du Pilates et les avantages de la danse. Zoom sur cette technique de danse et de remise en forme qui gagne en popularité depuis quelques années.

La méthode et ses bases

Comme son nom l’indique, la danse Pilates est une méthode et technique combinant les mouvements de danse et les mouvements de Pilates. Il faut noter que la méthode Pilates offre la possibilité de tonifier et de rectifier sa posture tout en se détendant. La danse par contre permet d’améliorer sa coordination, mais aussi de développer et d’assouplir les formes du corps tout en finesse, et d’améliorer la résistance de ses muscles et son endurance. Il faut aussi noter qu’il existe une méthode de Pilates, la fusion Pilates, permettant d’améliorer sa souplesse et sa finesse. Ces exercices sont un mélange de Pilates et de barre au sol. Le fait de combiner toutes ces méthodes permet de muscler son corps, mincir et prendre du plaisir durant les exercices.

Le programme de l’entraînement

Combiner les exercices c’est une chose, mais bien organiser son emploi du temps et son entraînement en est une autre. Effectivement, il est important de prendre en compte qu’un bon programme d’entraînement permet des résultats plus efficaces. Il faut aussi être capable de maîtriser les mouvements et enchaînements de bases de la danse. Il faut savoir qu’en matière de danse, la danse classique est la discipline qui s’adapte le mieux aux mouvements du Pilates. Vous devrez donc apprendre les fondements de cette danse ainsi que les techniques utilisées pour la respiration. Une fois que ces bases sont parfaitement assimilées, on commencera à programmer des séances d’entraînement plus ou moins progressives et axées sur différentes zones du corps. On peut par exemple se concentrer sur la tonification des bras, l’élimination de la cellulite, l’affinage des cuisses ou encore l’aplanissement du ventre.

Le régime alimentaire

Il ne faut pas oublier qu’un entraînement efficace doit être complété par une alimentation saine et équilibrée. Il est donc nécessaire de porter une attention particulière à son alimentation. Parmi les conseils de base que les nutritionnistes et les professionnels en danses proposent aux danseurs, on retrouve les plats pleins de protéines et dénués de gras. Il ne faut donc pas se tourner vers les aliments avec un fort taux de graisse. Il faut également éviter les condiments et boissons trop sucrées et travailler les aliments à indices glycémiques bas. L’objectif est de maigrir de façon équilibrée et de permettre au corps de mieux s’affiner après les exercices. Bien entendu, dans certains cas il peut être recommandé aux danseurs ou danseuses trop maigres de prendre un peu de poids pour atteindre le poids idéal pour leurs mensurations. Avez-vous déjà entendu parler ou pratiquer la danse Pilates ? Partagez-nous votre avis dans un commentaire.

Comment éviter les points de côté en danse et en sport ?

danse points de côtéTout le monde a un jour ou à un autre connu les points de côté. Bien évidemment, les plus touchés sont les sportifs en général, mais également les danseuses et les danseurs. Il faut noter que ces points de côté surviennent souvent n’important quand et se présentent sous forme de gêne respiratoire associée à une douleur aiguë. Ils peuvent alors gâcher vos séances d’entrainement de danse ou vos exercices de sport. Heureusement, il est tout à fait possible d’éviter ces troubles ou de les prévenir grâce à quelques démarches. Évidemment, si l’on est confronté à des crises quelques techniques simples permettent de dissiper les douleurs et les gênes ressenties. Voici l’essentiel sur les réflexes que vous devrez avoir le moment venu.

Les causes

De façon plus ou moins générale, l’apparition d’un point de côté est due à une mauvaise oxygénation des muscles. On peut alors ressentir des douleurs au niveau des muscles intercostaux, des muscles du diaphragme ou encore des muscles abdominaux. On peut alors remarquer une gêne douloureuse au niveau de l’estomac, des clavicules ou des intestins ou encore sous les côtes.  Ces douleurs peuvent être causées par un départ de course trop rapide lors des séances de running. Ils peuvent aussi être liés au stress, à une respiration mal gérée, à un manque d’entraînement, à une indigestion, à une mauvaise digestion ou encore à un échauffement trop léger.

Les actions préventives

Pour éviter d’avoir des points de côté, il est possible de suivre certaines démarches en guise de prévention. Ces démarches permettent d’éviter l’apparition des points de côté lors de vos entrainements et de vos exercices de remise en forme. Il faut avant tout penser à s’échauffer correctement avant toutes activités physiques. Il faut également bien s’hydrater et attendre plusieurs heures après un repas avant de se lancer dans des exercices. Il est également utile de trouver sa propre respiration et ne pas faire de mouvements brusques sans échauffements au préalable. Adopter une bonne alimentation est aussi important si vous souhaitez avoir la forme et éviter ces crises de douleurs. Bien entendu, le plus important est d’éviter les aliments difficilement digérables.

Les réflexes à adopter en cas de crise

Se débarrasser des points de côté est relativement simple si l’on s’y prend bien. La première chose à faire est de stopper votre activité et essayer de compresser la zone douloureuse avec les mains. Vous devrez reprendre votre souffle et vous pencher en avant ou marcher lentement en tentant de contrôler votre respiration. Vous devrez ensuite vous hydrater en attendant que la douleur passe. Si ce n’est pas le cas, vous pouvez aussi vous allonger et penser à réaliser des exercices de relaxation cardio-respiratoire. Évidemment, il existe d’autres techniques assez efficaces consistant à faire des étirements pour faire disparaître ces points de côté. Cependant, si les points de côté sont trop fréquents ou si la douleur persiste ou s’intensifie, il vaut mieux consulter un spécialiste pour déterminer si c’est un symptôme lié à une pathologie. Avez-vous d’autres astuces pour éviter les points de côté lors des entrainements de danse ou de sport ? Partagez-nous votre avis en commentaire.

Comment optimiser sa souplesse en danse ?

souplesse dansePour tout amateur ou amatrice de danse, avoir une bonne souplesse reste un atout non négligeable. Bien qu’elle ne soit pas indispensable à la pratique de la danse, elle contribue à faciliter la réalisation des diverses figures et des différents enchaînements en danse, surtout en danse classique. C’est une des qualités très recherchées par les pratiquants de danses de tous niveaux. Il est néanmoins assez difficile de l’améliorer, car chaque personne possède ses propres capacités. Il faut également savoir qu’il existe différents exercices pour améliorer sa souplesse, mais qu’il est important de bien réaliser pour plus d’efficacité. Voici quelques conseils utiles concernant ces exercices.

L’importance du travail de la souplesse

La souplesse est une qualité physique qui permet d’accomplir divers mouvements avec une plus grande amplitude. Afin d’améliorer considérablement sa souplesse, il est possible pour un danseur ou une danseuse de réaliser différents exercices d’assouplissement et d’étirement. Il faut noter que chaque individu est plus ou moins souple à l’origine. Néanmoins, certains facteurs déterminent l’intensité de cette souplesse. Cela peut dépendre de l’âge, du rythme de vie, de l’état psychologique et même des particularités du corps. Pratiquer la danse permet à certaines personnes de retrouver une bonne souplesse et de pratiquer une activité physique régulière et amusante.

Les exercices d’assouplissement

On peut noter qu’il existe différents exercices d’assouplissement pratiqués par les danseurs et même par les sportifs de haut niveau. Cependant, il existe aussi des pratiques à éviter si l’on veut bien progresser en danse. Ces exercices en question sont les exercices à-coups ou avec rebonds. Il est aussi déconseillé de réaliser les exercices basés sur le contracté-relâché consistant à contracter un muscle avant de l’étirer. Ce genre de pratique peut faire baisser sensiblement le tonus musculaire qui est essentiel en danse. Il faut aussi éviter de travailler les parties du corps à froid, c’est pourquoi on préfère souvent les faire après les sessions de danse. Le mieux est de préférer les exercices simples, mais ayant une réelle efficacité.

La mise en pratique

Avant de se lancer dans des exercices d’assouplissement, il est important de déterminer où sont les raideurs du corps. Cela permet de savoir quels sont les zones à travailler et les exercices d’étirement à privilégier. Il faut ensuite s’échauffer avant de se livrer à la pratique de ces exercices d’assouplissement. Ces exercices doivent être réalisés lentement et sans à-coups avec de bonnes pratiques de respiration. Il faut aussi rester assez statique entre les exercices afin d’avoir un maximum d’effet sur les articulations et les muscles. Il faut néanmoins toujours adopter un bon placement du corps et varier les exercices. Vous avez d’autres conseils sur les exercices d’assouplissement ? N’hésitez pas à faire un commentaire.

Tonifier son corps avec la danse, quel genre de danse choisir ?

danse zumbRéaliser des exercices physiques et de façon régulière permet d’améliorer considérablement la santé d’une personne. Cependant il est important de noter que certaines des activités demandant un effort physique peuvent être assez démotivantes. La pratique de la danse est une des solutions qui s’offrent à vous si vous souhaitez améliorer votre état de santé ou encore adopter une habitude de vie plus saine. Outre ses avantages concernant le renforcement du corps de ses pratiquants, la danse est une façon assez amusante de lutter contre le stress, mais aussi de tonifier diverses parties de notre corps. Cependant, il faut noter qu’en fonction de la discipline de danse choisie, les résultats sur les parties du corps sont relativement différents. Voici les informations utiles sur ces danses.

La Zumba

Parmi les différentes danses servant à tonifier le corps la Zumba est sans doute l’une des plus efficaces. C’est une discipline de danse, mais également une discipline fitness qui permet d’associer les principes de base de certaines danses latino-américaines telles que la samba, le merengue, la salsa ou encore la cumbia. C’est une activité très amusante, mais qui constitue également un véritable entraînement intensif. Cet entraînement permet la tonification des fesses des cuisses et même des muscles abdominaux tout en brûlant les graisses et les calories. On pratique la Zumba essentiellement pour avoir une excellente forme physique et de bonnes courbes.

Le tango

Afin de se focaliser principalement sur la tonification du bas du corps, il est utile de s’adonner au tango. Cette danse est idéale pour renforcer les jambes. En fonction des mouvements réalisés, on peut travailler les chevilles, les fesses, les quadriceps et les mollets. Elle permet de renforcer les abdominaux latéraux et dessiner le tour de taille. Bien entendu, sa pratique permet aussi d’obtenir une bonne posture et un bon équilibre.

Les claquettes

Faire des claquettes est une activité assez utile pour tonifier les mollets ainsi que les chevilles, pour améliorer l’équilibre et pour renforcer les quadriceps et les fesses. C’est possible grâce aux mouvements qu’impose cette danse. Il faut avoir du rythme et savoir maîtriser les différentes passes réalisées avec les talons et les pointes. Cela demande un véritable travail des muscles et une excellente coordination.

Le flamenco

Le flamenco, lui, est une danse qui sert à développer la force, la coordination et la flexibilité du corps. Il permet notamment de tonifier les fesses et les jambes par le fait de danser de façon rythmique sur de la musique d’Espagne. Avec la pratique du flamenco, on a l’occasion de brûler ses calories, perdre du poids, libérer les excès de toxines en transpirant et améliorer sa coordination.

La salsa

La salsa est aussi une discipline de danse avantageuse lorsqu’il s’agit de renforcer les bras et le torse, améliorer sa posture et son agilité et affiner sa ceinture. Cette danse consiste à danser sur un rythme assez rapide, ce qui nous permet de stimuler la circulation du sang de manière considérable et ainsi optimiser la santé de son cœur.

Connaissez-vous d’autres danses qui pourraient être susceptibles d’aider les personnes à tonifier leur corps ? N’hésitez pas à nous le dire dans un commentaire.