Comment danser en boîte de nuit ?

boiteIl n’est pas toujours facile de danser durant certains événements ou dans certains endroits. C’est souvent le cas dans les boîtes de nuit et les discothèques. Vous rêviez pourtant d’enflammer la piste de danse et peut-être éventuellement faire de bonnes rencontres. En réalité, vous êtes là assis sur une chaise, paralysé de peur par la simple idée de danser en public. Ne vous inquiétez pas c’est tout à fait normal. Moi-même, il m’est arrivé de tomber en pleine soirée alors que je suis une assez bonne danseuse. Pour bouger au rythme de la piste, il faut surtout être confiant et maîtriser certains types de danse qui ne se dansent que dans ce genre de soirée. Nous allons déterminer les choses importantes à retenir.

Quelques principes à retenir

Pour bien danser en boîte, voici quelques impératifs à retenir. Il faut avant tout être capable de suivre le rythme de la musique en toutes circonstances et s’accorder avec la mesure. Il faut ensuite assumer son style et ne pas penser aux regards des autres. Cela demande une certaine assurance qui s’apprend après de l’entraînement. Vous devez aussi vous sentir bien dans votre corps et ne pas être trop sérieux. En effet, vous vous accorderez sûrement avec moi, on vient en discothèque pour s’amuser et se défouler. S’entraîner à la danse chez soi est le meilleur moyen pour améliorer sa technique et sa façon de danser. Entraînez-vous donc devant le miroir ou filmez-vous afin de déterminer vos erreurs de mouvements ainsi que vos postures et les corriger.

Les erreurs à éviter

On peut noter plusieurs erreurs que font les personnes en boîte et qu’elles n’arrivent généralement pas à distinguer. Ces erreurs peuvent être un frein au jeu de séduction et même vous rendre ridicule aux yeux des autres personnes présentes dans la boîte de nuit. Par exemple, ne pas aller danser ou se rendre ivre pour trouver le courage de danser est un cas très fréquent. On fait aussi l’erreur de taper le rythme de la musique avec le pied, mais en réalité c’est tout simplement agaçant et improductif. Ajoutons à cela le fait de ne pas finir ses mouvements, ne danser qu’avec ses connaissances, ne pas avoir une bonne énergie, faire des mimes, ne pas bouger son bassin… ; la liste est encore longue, mais on ne va pas s’étaler là-dessus.

Le choix de la danse

Le plus important en boîte de nuit est d’adapter son style de danse à la sélection musicale. Il faut se caler sur la musique et sa rythmique et bien réaliser ses mouvements. Les styles de musiques joués en discothèques varient souvent en fonction de l’établissement. Néanmoins, vous pourrez y trouver aussi bien de la techno que des danses latines, de la musique africaine, du rap, de l’électro, du rock et de la house. Vous pourrez ainsi adopter votre propre style de danse en vous basant sur les mouvements usuels pour chaque type de musique. Danse collée serrée, danse hip-hop, voguing, twerk, shuffle…, vous avez un large choix de danse à votre portée.

Suivre des cours de danse si besoin

Il est tout à fait possible que vous n’ayez pas l’âme ou le savoir-faire d’un danseur professionnel pour bien danser en boîte. Dans ces cas-là, il est possible de prendre des cours de danse spécialisés. Cela vous permettra d’apprendre à danser facilement et de bénéficier de très bons conseils en matière de danse. Vous pourrez vous initier à un large éventail de danse et améliorer considérablement votre façon de danser en soirée. Bien entendu, l’idéal est de trouver un professeur qualifié et professionnel. Et vous, êtes-vous un bon danseur en discothèques ? Avez-vous des conseils à nous donner sur le sujet ? N’hésitez pas à laisser un avis en commentaire.

Comment créer une chorégraphie ?

chorégraphieLa création d’une chorégraphie est un travail que l’on retrouve dans tous styles de danse. Qu’il s’agisse d’une danse artistique ou d’une danse contemporaine, il est important de prévoir à l’avance les mouvements et les enchaînements réalisés par les danseurs. En tant que chorégraphe accomplie, je trouve que c’est l’étape la plus importante lorsqu’on prépare une représentation. Cela représente un énorme projet qu’il faut étudier et diriger avec soin. Afin de créer une bonne chorégraphie, il vous faudra généralement disposer d’un talent artistique, d’un bon leadership, de la patience, de la créativité et de l’entraînement. Il faut aussi être concentré sur son objectif et avoir confiance en soi. Je vous le dis, ce n’est pas une mince affaire !

Le choix de la danse et de la chorégraphie

Avant même de se lancer dans le projet, il est important de bien réfléchir à la chorégraphie que vous souhaitez mettre en place. Il faut donc regrouper vos idées et déterminer les grandes lignes de la représentation. Selon l’objectif de votre chorégraphie, vous pouvez au préalable collecter des informations sur le lieu et les conditions de représentation. La nature de la chorégraphie sera différente pour un concours de danse et pour une simple représentation artistique. Il est aussi important de choisir le style de la danse en fonction de votre spécialité ou des aptitudes de vos danseurs. Bien entendu, il ne faut pas non plus négliger le choix de la musique et des intervenants. L’important est de pouvoir travailler facilement sur une chorégraphie qui pourra susciter un grand intérêt chez votre public.

La phase d’étude

La réussite d’une chorégraphie passe nécessairement par une étude au préalable de ses diverses composantes. Pour ma part, j’écoute souvent la chanson en boucle pour apprendre par chœur chaque silence, rythme ou note afin d’imaginer les enchainements. J’analyse également la structure de la chanson pour définir chaque changement de rythme. En ce qui concerne le style de danse, il est très utile de connaître les styles usuels d’enchainement selon la manière dont vous voulez mettre en scène la représentation. Connaître les différents pas de base, les enchainements spécifiques et les postures est alors crucial. Bien entendu, il est tout à fait possible de combiner plusieurs genres de danse pour une chorégraphie plus originale.

Le montage de la choré

Une fois l’analyse faite, il est maintenant temps de monter votre chorégraphie. Vous pouvez essayer différents enchainements sur la musique et voir si cela correspond. Vous aurez ainsi un aperçu du travail que vous aurez à réaliser. Néanmoins, il faut enregistrer les mouvements au fur et à mesure afin que votre chorégraphie puisse prendre forme. Les enchainements devront être créés séquence par séquence et il ne faut pas prendre à la légère la pose des transitions. Usuellement, je prends des notes de chaque détail pour ne pas me perdre, mais si vous avez une bonne mémoire ce n’est pas un problème pour vous de vous souvenir de tous les mouvements. Opter pour l’usage d’effets, d’accessoires et de costumes peut vous aider à optimiser votre spectacle si vous le souhaitez.

Les répétitions et les entraînements

Le fait de s’entraîner et de répéter permet de garantir la réussite d’une chorégraphie. Il est important que les intervenants soient conscients de vos objectifs et de l’ampleur du projet. Vous devrez vous entraîner continuellement jusqu’à ce que la chorégraphie soit maîtrisée par tous. Répéter sur le lieu de représentation peut être une bonne alternative pour déterminer la qualité de la mise en scène. Il ne vous restera plus qu’à finaliser votre projet en réalisant quelques ajustements et mises au point.

 

Comment devenir rapidement un bon danseur ou une bonne danseuse ?

danse1Depuis plusieurs années, la danse a pris une place prépondérante dans la culture et est devenue une activité sportive à part entière. Depuis toute petite, j’ai eu la chance de grandir dans une famille passionnée par la musique et la danse. J’ai voulu devenir danseuse classique à cette époque et mes parents m’ont même inscrite à des cours de danse particuliers. Cependant, à mesure que les années sont passées, je me suis rendu compte que, pour devenir bonne dans ce domaine, il fallait que je persévère et que j’améliore constamment ma maîtrise technique. Ce fut difficile et long, mais grâce aux conseils de certaines personnes, je peux dire que j’ai réussi une bonne carrière. Je vais donc essayer de vous les transmettre par l’intermédiaire de ce billet puisqu’ils sont valables pour tous les genres.

Apprendre les fondements de la danse

Avant d’espérer maîtriser l’une des différentes disciplines de la danse, il me semble évident qu’avoir une bonne culture musicale et de bonnes connaissances de l’histoire de la musique reste essentiel. Il est assez difficile de se passionner pour une chose que l’on ne connait pas, c’est pourquoi les écoles d’histoire de l’art et les conservatoires existent. Par ailleurs, réviser l’histoire de la danse offre la possibilité de découvrir aussi bien les danses antiques que les nouveaux types de danse. Pour l’aspect technique, choisir une bonne école de danse est une excellente option, mais il est tout à fait possible d’apprendre en tant qu’autodidacte. Bien entendu, bénéficier d’un diplôme reste un réel avantage.

Choisir son style de danse

Trouver son propre style de danse peut s’avérer assez difficile. En effet, il faut remarquer qu’il existe une grande diversité de genres et de styles vers lesquels il est possible de se tourner. Il vaut mieux pour vous d’établir une liste de critères sur lesquels vous pourrez vous appuyer afin de choisir entre les différents types existants. Il faut généralement prendre en compte votre personnalité, le lieu d’apprentissage et vos goûts en matière de musique. Le mieux est cependant de s’essayer à différents types de cours afin de se faire une idée de ses préférences. Cours de danse orientale, cours de hip-hop, cours de salsa, cours de danse sportive, cours de claquette…, vous trouverez sûrement un domaine que vous apprécierez.

Trouver l’inspiration

Apprendre les pas de danse est une chose et trouver l’inspiration en est une autre. En tant que chorégraphe, je fais toujours face à ce type de dilemme. Il est assez difficile d’inventer une chorégraphie en se basant sur la musique et l’objectif de la représentation. Pour s’inspirer, bon nombre de danseurs ont pu améliorer leurs techniques grâces aux films de danse populaires de ces dernières années. C’est un excellent moyen de découvrir de nouveaux mouvements et de nouveaux styles de danse. C’est pourquoi je vous recommande vivement de les prendre en considération. Il est néanmoins possible de faire des recherches sur le net et optimiser sa technique avec les différents conseils de professionnels ou d’amateurs de danse.

Une bonne préparation pour les séances

Bien préparer les séances est crucial pour espérer progresser rapidement dans le monde de la danse. Il faut avant tout ne pas négliger le choix de la musique. Ce choix est souvent déterminant dans le choix des pas de danse et dans la maîtrise du rythme. Il faut aussi faire preuve de créativité et de concentration et bien s’équiper en matière d’équipement. Pour ce qui est des tenues, il est important d’opter pour des tenues appropriées au style et au genre de danse choisi. Je crois que c’est l’essentiel. J’espère que ces conseils vous seront utiles pour démarrer votre carrière.