Comment bien entretenir ses pointes ?

cp1Il n’y a rien de tel pour une danseuse classique que d’obtenir pour la première fois sa paire de pointes. Cependant, outre le choix de ses pointes que nous avons abordé dans l’article précédent, il faut aussi penser à leur entretien. En effet, bien entretenir ses chaussons de danse avant les séances d’entraînement et les compétitions est indispensable pour éviter beaucoup de désagréments. Parmi les cas les plus fréquents, on peut noter la perte en performance de l’élastique ou encore la rupture du ruban. Les chaussons deviennent alors rapidement inutilisables et il est possible que cette situation dégrade la danse, mais aussi le moral de la danseuse. Alors, comment est-ce qu’on s’y prend pour entretenir correctement ses pointes ? Voici l’essentiel à savoir.

La préparation des pointes

Avant tout travail d’entretien de ses pointes, il est crucial de bien les préparer. Pour ce faire, l’acte à privilégier reste la couture. Vous devrez donc vous inventé couturière pour avoir des chaussons de danse de qualité à chaque séance d’entraînement. Il faudra souvent bien placer ses rubans au niveau de la pliure soit à la main en faisant de petits points soit à la machine à coudre en utilisant le point zigzag ou le point couture. Bien entendu, vous pouvez les personnaliser si vous le voulez, mais il ne faut pas oublier de cacher les petits bouts de ces rubans une fois qu’ils sont noués. Il faut aussi penser à l’élastique important pour le maintien du chausson et bien choisir la matière de celui-ci. On va privilégier le satin pour attirer le regard des personnes sur le coup de pied ou le coton pour plus de naturel.

L’assouplissement des pointes

Il faut savoir que les chaussons et les pointes de danse sont connus pour leur dureté. Cette dureté, il faut souvent la maîtriser afin que l’on puisse être à l’aise dans ses chaussons et pouvoir parfaitement réaliser chaque figure de danse. C’est la raison pour laquelle, on les écrase, on les casse ou on les plie. Tout dépend de la capacité des pieds à les modeler. Bien entendu, certains exercices peuvent nous permettre de les assouplir plus rapidement. Parmi les plus utilisés, on retrouve la technique des demi-pointes, une technique qui consiste à pousser fortement les pieds sur les demi-pointes. La transpiration et le réchauffement des pieds pourront alors permettre l’assouplissement des pointes. Évidemment, il existe encore beaucoup d’autres techniques utiles à cet effet.

L’entretien proprement dit des pointes

Passons maintenant à ce qui nous intéresse réellement, l’entretien de ses pointes. Cette démarche vise essentiellement à réparer les chaussons qui avec le temps s’usent et s’abîment. Il faut noter qu’il existe maintenant différentes techniques auxquelles vous pourrez penser. Vous pouvez par exemple vernir les pourtours de la pointe ou encore broder vos pointes. Il faut néanmoins bien faire attention lorsque vous optez pour la broderie, car cela pourrait changer considérablement l’esthétisme de vos chaussons. Voilà pour ce qui est de la remise en état, pour ce qui est du nettoyage par contre, il faut généralement frotter le satin des chaussons avec un coton imbibé d’acétone. Vous pouvez aussi opter pour du maquillage en poudre si vous souhaitez raviver leur couleur. Il ne faut pas non plus oublier d’entretenir les semelles ou de les changer si elles sont devenues trop fines. Et pour terminer, vous pouvez mettre vos chaussons dans un endroit aéré ou froid pour éviter qu’ils ne se ramollissent après chaque utilisation. N’hésitez pas à mettre un commentaire si vous avez un avis sur cet article ou quelques conseils pour nos danseuses pour l’entretien de leurs chaussons de danse.

Publicités

Danse classique, mes conseils techniques

balLa danse classique est de loin la discipline de danse que je préfère. Non seulement j’ai eu l’occasion de m’y adonner dès mon plus jeune âge, mais j’ai toujours été fasciné par ces figures et aussi l’aisance des danseuses classiques. Cela fait des années que je pratique et je trouve toujours de nouvelles façons d’améliorer ma technique. Par ailleurs, j’ai pu faire de nombreuses rencontres grâce à cette discipline. Élèves ou professeurs, tous ont eu l’amabilité de me conseiller et de m’aider à mieux maîtriser cette danse et à progresser. J’ai aussi eu l’opportunité de suivre différents stages et préparer divers spectacles. J’ai maintenant envie de les partager, c’est pourquoi je tiens à en parler dans cet article.

L’expression du corps

L’objectif premier de la danse classique est, je pense, de faire transmettre la beauté de chaque mouvement. Il faut donc avoir une attitude assez gracieuse pour magnifier les enchaînements. Cela passe notamment par l’expression naturelle du visage. Quelles que soient la figure à réaliser et sa difficulté, il est donc nécessaire de garder toujours un air naturel et enjoué. Il faut aussi avoir l’air plus détendu pour éviter la tension au niveau du cou et de la nuque. Pour ce qui est du port de bras, il faut éviter de se crisper et trouver les bonnes positions. En règle générale, il est important que chaque bras crée une ligne tout en gardant des courbes arrondies.

La position des mains et du corps

Lorsqu’on parle de danse classique ou de ballet, il est naturel de porter une attention particulière aux mouvements et à la position du corps, mais aussi des mains. Il faut généralement avoir des doigts tenus selon une gestuelle propres à la danse classique. Cette position doit être maintenue durant chaque enchaînement. Pour ce qui est de la position du corps, il est important de trouver le bon placement de son poids. Cela permet de faciliter la mobilité et de changer d’appui rapidement durant une chorégraphie. Il est préférable pour cela de mettre la force du poids sur l’avant-pied et bien la répartir en fonction de la figure à réaliser.

Les gestes et les figures

En ballet, il est important d’avoir de bonnes bases afin d’espérer progresser rapidement et dans les meilleures conditions. Il faut donc maîtriser l’ensemble des gestuelles et des figures que l’on apprend durant es cours. Par exemple, pour les pirouettes, il est essentiel de bien préparer ses mouvements et d’adopter les bons mouvements. Cette préparation est aussi nécessaire pour des figures comme l’arabesque ou encore le développé. Mon conseil est d’améliorer sa souplesse et son équilibre grâce à différents exercices pendant ou après chaque cours. Il faut aussi une bonne dose d’échauffement et se muscler le dos pour mieux tenir durant chaque enchaînement. Avez-vous d’autres conseils à donner sur l’aspect technique de la danse classique ?