Tout ce qu’il faut connaître sur la technique de la barre au sol en danse classique

barre au solLa danse classique est une des disciplines de danse les plus appréciées par les hommes, mais également les femmes. Avec les années, cette danse est devenue une pratique sportive à part entière. Bon nombre de figures qui s’y rattachent sont aujourd’hui réalisées pour sculpter le corps des danseuses. On peut citer notamment la barre au sol. Cette figure de ballet est considérée comme un exercice d’étirement inspiré des exercices d’échauffement au sol réalisés par les danseuses classiques. Elle consiste à travailler les écarts et les placements en ayant le buste bien droit, le ventre serré, les épaules basses et le bassin basculé vers l’avant. Le mouvement réalisé, lui, consiste à faire allonger les entrechats et les pointes sur le dos. L’essentiel dans cet article.

L’intérêt de pratiquer la barre au sol

La barre au sol est l’une des figures techniques les plus faciles à faire pour améliorer et corriger sa posture en danse, mais également pour sculpter efficacement le corps. Elle est enseignée non seulement dans les cours de danse classique, mais aussi au niveau des clubs de gym ainsi que des salles de sport. Les personnes qui peuvent la pratiquer sont de tous niveaux. La pratique de la barre au sol a l’avantage de permettre l’allongement des muscles tout en soulageant les douleurs articulaires et les douleurs de dos. Elle permet ainsi de redresser le dos, de raffermir les bras, d’améliorer sa souplesse et d’affiner considérablement la taille.

Les résultats et les sensations de cette technique

La progression d’une danseuse ou d’un danseur dépend de sa capacité à apprendre et à maîtriser l’ensemble des figures et techniques de danse. Avec la barre au sol, cette progression s’effectue très rapidement grâce au fait de travailler couché sur le ventre ou sur le dos. La position dans laquelle s’effectuent les mouvements permet de mieux faire ses placements et de rapidement maîtriser les écarts faciaux. Il faut néanmoins savoir que l’ensemble des étirements à réaliser est assez douloureux au début à cause de la raideur du corps. Cependant, à mesure que l’on s’entraîne, ces douleurs disparaissent et l’on commence à s’y habituer. Après quelques mois de pratique, on peut ressentir les effets positifs des exercices de la barre au sol. Outre le raffermissement du corps, on peut devenir plus gracieuse dans notre démarche. Connaissez-vous d’autres avantages apportés par la pratique de cette figure ? Si c’est le cas, n’hésitez pas à partager votre avis.

Publicités

Comment maîtriser et supporter le Spinning en Pole dance ?

danse pole danceIl existe comme vous le savez plusieurs types de danse. Parmi les plus à la mode ces dernières années, on retrouve la pratique de la Pole Dance. C’est une discipline qui associe des acrobaties autour d’une barre avec la dance. Bien entendu, il fut un temps où elle était mal vue par la société, mais il se trouve que sa pratique permet maintenant de bénéficier de certains avantages et bienfaits liés à la danse. Il faut néanmoins savoir que la majorité de ses figures reposent sur le Spinning. Cette technique consiste à tourner en permanence autour de la barre en effectuant diverses figures. Certaines personnes sensibles peuvent alors avoir des nausées, car il est semblable à un tour de manège. Heureusement, avec de la pratique et certaines astuces, il est tout à fait possible de limiter les effets du Spinning. Voici quelques conseils pour vous aider dans votre pratique du Spinning en Pole Dance.

Avant la session de Pole Dance

Pour qu’une séance de Pole Dance se déroule dans les meilleures conditions, il faut que vous soyez préalablement bien préparé. C’est pourquoi certaines habitudes avant l’entraînement peuvent permettre de mieux supporter la pratique du Spinning. La première chose à faire est de ne pas pratiquer cette danse avec le ventre vide. Il est donc conseillé de prendre de vrais repas et de ne pas pratiquer la Pole Dance à jeun surtout si la séance se déroule tôt le matin. Il faut également éviter l’alcool et manger une banane avant les sessions d’entraînement afin de limiter les risques de nausée. Vous pouvez également manger d’autres fruits pour optimiser vos capacités énergétiques ou encore faire en sorte de stabiliser le taux de sucre dans votre sang. Bien entendu, il faut également être prêt mentalement et physiquement avant d’aller à ses séances.

Pendant et après la pratique

Certaines astuces peuvent aussi servir à limiter considérablement les dégâts lorsqu’il est question de maîtriser le Spinning en danse. Ces astuces concernent surtout la maîtrise au point de vue technique de la danse. Durant l’entraînement, il est alors important de veiller à améliorer sa technique, surtout en ce qui concerne la vitesse du Spinning. Effectivement, en maîtrisant la vitesse de la figure, on peut diminuer considérablement les risques de nausée ou de tournis durant les rotations sur la barre. Pratiquer encore et encore permet d’atteindre une vitesse optimale pour cela. Il faut aussi penser à faire en sorte d’adapté son entraînement en commençant par des figures statiques et faire petit à petit du Spinning. Ensuite, il est conseillé de se concentrer lors de la réalisation des spins et faire quelques séances de pause pour récupérer. Après l’entraînement, le fait de rester serein et calme peut être d’une grande aide pour éviter les étourdissements. Et vous, connaissez-vous d’autres astuces pratiques pour contrer les nausées lors des spins ? Partagez votre avis dans un commentaire.

 

Tout ce qui est nécessaire pour améliorer ses arabesques en danse classique

danse arabesqueDans le monde de la danse classique, les mouvements ainsi que les enchaînements de danses sont à la fois variés et très techniques. Il faut souvent beaucoup s’entraîner et renforcer son corps pour pouvoir les maîtriser. Parmi les figures de danse les plus difficiles à réaliser, on peut retrouver l’arabesque. Il s’agit de réaliser une posture sur un seul pied en tendant les bras vers une direction opposée à celle de la jambe levée. Il faut noter que cette figure s’effectue généralement sur pointe, ce qui explique la difficulté des danseurs et danseuses à maîtriser cette figure dès les premières séances d’entraînement. Comment maîtriser cette figure ? Qu’est-ce qu’il faut améliorer ? Je vais essayer de vous donner quelques conseils sur ce sujet.

Améliorer sa coordination

Pour progresser en danse et dans la réalisation des arabesques, il faut porter une attention particulière à sa coordination. En effet, il est souvent difficile de voir des améliorations en danse si l’on n’est pas bien coordonné dans ses mouvements.  Il faut aussi avoir une bonne souplesse pour espérer réussir correctement cette figure ou les autres figures nécessitant un levé de jambe. Cette souplesse doit être dynamique et non statique. En d’autres termes, il faut y mettre de l’énergie et s’exercer continuellement pour pouvoir atteindre la figure souhaitée. Il faut aussi penser à corriger l’alignement du corps et son équilibre musculaire. Pour cela il faut renforcer son corps, mais aussi penser à faire quelques exercices de levé de jambe et d’équilibre ainsi que des exercices de respiration.

Gérer les tensions

Il faut savoir que lors de certaines figures de danse comme l’arabesque, les muscles sont fortement sollicités. Il faut donc savoir que le corps est soumis à diverses tensions au niveau du bassin, de la mâchoire, de la nuque, des jambes et des épaules. Afin de gérer efficacement ces tensions, il est alors important de suivre les recommandations des professeurs, mais également de corriger au fur et à mesure ses mouvements. Pour améliorer sa technique, l’idéal est de visualiser le mouvement et de simuler la figure. Vous pouvez par exemple commencer par un glissement en grand écart et continuer par un ajustement des épaules suivi de la réalisation du levé de jambe. Il faut également penser à bien écarter les bras, à rentrer le menton, à lever la tête et à garder le sourire. Cela vous aidera à adopter la bonne position et à diminuer les tensions sur le corps.

Maîtriser son dos et ses jambes

Les mouvements de jambes font partie du mouvement de départ de l’arabesque. Il est donc naturel de penser que la progression dans cette figure nécessite un bon renforcement de cette partie du corps, mais aussi l’arrière des cuisses et les fessiers. Il faut également veiller à visualiser le mouvement avant sa réalisation. Pour se faire, il faut généralement réaliser quelques exercices d’étirement et de contraction en étant allongé sur le ventre. Il faut ainsi étirer sa colonne en inspirant, décoller les jambes à tour de rôle du sol lors de l’expiration et ressentir la contraction qui en résulte. Pour ce qui est du dos, il faut faire attention aux tensions qui peuvent arriver lors des enchaînements. Il faut donc veiller à harmoniser la position du dos et sa rigidité par rapport à la position de l’arabesque. Il faut là aussi travailler son équilibre, son alignement et l’amplitude des mouvements. Avez-vous d’autres astuces à proposer pour l’amélioration des figures d’arabesque ? N’hésitez pas à nous en faire part dans un commentaire.

L’essentiel pour améliorer ses pirouettes en danse

danse pirouetteLa pirouette fait partie des diverses figures que l’on est amené à réaliser en danse. Cependant, peu importe le niveau du danseur ou de la danseuse, il peut sembler que cette figure soit difficile à maîtriser. On a souvent l’impression qu’il est difficile d’y arriver ou qu’on n’a pas les facultés physiques nécessaires. Par ailleurs, il faut remarquer que durant les cours théoriques il n’est pas rare de trouver des personnes démoralisées par une simple évocation du sujet. Cependant, la danse est une activité où l’on peut progresser petit à petit et tout le monde peut en réalité effectuer des pirouettes après quelques entraînements. Il suffit d’avoir une bonne conscience de son corps et une bonne approche de la danse.

Un problème par rapport au vertige

Il faut noter que la pirouette est une figure de danse consistant à tourner sur soi-même souvent sur un seul pied. Il est donc normal que certaines personnes aient des sensations de vertige en la réalisant. Cela peut alors entraîner des problèmes d’équilibre ou même des évanouissements. Il faut donc travailler le mouvement afin d’éviter ce genre de souci. Le travail peut se porter sur le regard du danseur et de la stabilité de son corps. Il est conseillé pour cette figure de fixer son regard sur un point spécifique afin de mieux se concentrer et faire beaucoup de tours. Afin de faciliter le mouvement, vous pouvez également travailler le mouvement de votre tête de façon à mieux vous habituer au mouvement de rotation ainsi que votre respiration.

Un mauvais placement de jambes

Ce type de problème concerne surtout la jambe extérieure et non celle sur laquelle on tourne. Il faut avouer qu’elle est souvent difficile à placer lors de la rotation. La majorité des pirouettes est réalisée avec la jambe extérieure qui touche la jambe pivot. À mesure que le danseur fait des rotations, cette jambe peut s’écarter involontairement et cela peut causer des soucis d’équilibre. Le plus important pour la maîtrise de cette figure et des mouvements est alors de travailler encore et encore son équilibre ainsi que son endurance. Il faut maintenir cette jambe assez longtemps afin de mieux s’habituer au mouvement et par la même occasion renforcer sa musculature. D’un autre côté, vous pouvez toujours faire des exercices de barre.

Un souci concernant la réception

Parmi les problèmes soulevés par les apprenants en danse concernant la pirouette, la réception est la plus fréquente. Il faut noter que le fait de maîtriser la rotation n’est pas suffisant quand il est question de réaliser correctement une pirouette. Il faut aussi avoir une bonne réception. Pour travailler sa réception, le mieux est de décomposer la descente de manière à améliorer son adhérence au sol. La technique la plus utilisée consiste alors à effectuer un frein de mouvement par le plié de jambes tout en maintenant le point d’équilibre. Il faut également que les bras et les bustes ne bougent pas de leur position habituelle et aussi que le dos ne soit pas cambré. Vous pouvez demander conseil à votre professeur de danse sur la réalisation de ce mouvement en bonne et due forme.

Un problème d’élan et d’axe

Il existe aussi certaines problématiques concernant la réalisation d’une bonne pirouette. Il s’agit des problèmes de manque d’élan et des problèmes d’axe. En ce qui concerne l’élan, il faut noter que tout le monde n’a pas la même force. La durée de rotation dépend donc de sa capacité à prendre un bon élan. Afin de gagner plus d’élan, il est possible d’utiliser la technique du plié lors de la pirouette. Ce mouvement permet ainsi d’obtenir une certaine impulsion qui permet de refaire des tours supplémentaires. Concernant l’axe de rotation, il est important que vous sachiez qu’il s’agit de votre centre de gravité. Il peut arriver qu’il se décale ce qui crée un souci de stabilité. Il faut donc travailler sur son équilibre et les postures de son corps lors de la pirouette. Vous avez d’autres conseils concernant les pirouettes ? Vous pouvez vous exprimer librement dans un commentaire.