Les choses importantes quand on devient une ballerine

ballerineQui n’a jamais eu envie de devenir une ballerine ou une danseuse étoile durant son enfance ? Ce fut mon cas et j’ai réalisé que le domaine de la danse classique m’avait totalement séduite quand j’ai eu l’opportunité d’échanger avec une véritable célébrité dans ce domaine. Elle ne s’en souvient sûrement pas, mais c’est grâce à elle que j’ai pu réellement m’y intéresser. Être ballerine c’est avant tout beaucoup de travail, mais c’est également une discipline qui met en avant la beauté des gestes. Il faut donc aussi avoir une certaine attitude, une véritable grâce ainsi qu’une bonne forme physique et émotionnelle. Je vais essayer de vous exposer ces points importants afin que vous puissiez vous lancer sans crainte dans votre carrière de danseuse de ballet.

Avoir l’attitude et le dress code

Le fait d’être une ballerine est souvent symbole de féminité, de grâce et de force. C’est devenu une véritable tendance et on peut dénoter un réel engouement pour le sujet. Ce type de danse est selon moi le meilleur moyen de laisser librement s’exprimer son corps de femme et mettre en avant tout son charme. En travaillant le maintien de la tête, la posture et les enchaînements en musique, cela devient véritablement de l’art. La discipline et la rigueur sont ainsi indispensables pour magnifier les chorégraphies. Pour ce qui est de l’apparence, on sait toutes à quoi ressemble une vraie ballerine. Un make-up nude, un chignon de danseuse, un bustier, une jupe un peu froufrou et le tour est joué.

S’exercer chaque jour

L’allure est très importante dans cette discipline, c’est pourquoi certains exercices sont à réaliser chaque jour. Je vous le garantis, c’est vraiment efficace, bien que dur au début. Ce sont néanmoins des mouvements assez faciles qui permettent de gagner en souplesse et en légèreté. Il faut toujours serrer les abdominaux afin de gagner en fuselé et en force. Pour une belle posture, le cou doit être allongé et les épaules relâchées. Pour lifter les bras, faire le cygne est une excellente option et l’arabesque jambes-fessier permet d’affermir la silhouette. Bien entendu, il ne faut pas oublier de s’étirer après chaque exercice pour éviter les courbatures et permettre l’allongement des muscles. Croyez-moi, les courbatures sont le pire supplice pour une danseuse.

Suivre les bons cours

Conjuguant approche artistique et endurance, la danse classique est une discipline qui offre différentes possibilités. Pour fuseler le corps, il est possible de choisir entre différents types de cours. Pour ma part, j’ai longtemps privilégié les classiques tels que la barre au sol et le fitness body ballet. Vous avez néanmoins plusieurs choix possibles. Vous pouvez ainsi aussi bien opter pour les formules fitness telles que le Xtend Barre ou encore les formules plus fluides tels que le Fusion-Pilates. Je recommande les séances dans les écoles de danse, mais il existe aussi des cours vidéo sur internet. C’est à vous de voir.

Garder la forme

En effet, être en bonne forme est une des clés qui permettent à une danseuse de réussir une carrière de ballerine. Outre les exercices, il faut suivre généralement un certain régime. Rassurez-vous, il ne s’agit pas d’un régime draconien comme on pourrait le penser, mais plutôt d’une alimentation à la fois saine et équilibrée. C’est un régime à base de légumes, de fruits, d’aliments complets, de protéines maigres, de produits laitiers et d’acides gras essentiels. Il faut juste savoir bien les associer.