Comment bien entretenir ses pointes ?

cp1Il n’y a rien de tel pour une danseuse classique que d’obtenir pour la première fois sa paire de pointes. Cependant, outre le choix de ses pointes que nous avons abordé dans l’article précédent, il faut aussi penser à leur entretien. En effet, bien entretenir ses chaussons de danse avant les séances d’entraînement et les compétitions est indispensable pour éviter beaucoup de désagréments. Parmi les cas les plus fréquents, on peut noter la perte en performance de l’élastique ou encore la rupture du ruban. Les chaussons deviennent alors rapidement inutilisables et il est possible que cette situation dégrade la danse, mais aussi le moral de la danseuse. Alors, comment est-ce qu’on s’y prend pour entretenir correctement ses pointes ? Voici l’essentiel à savoir.

La préparation des pointes

Avant tout travail d’entretien de ses pointes, il est crucial de bien les préparer. Pour ce faire, l’acte à privilégier reste la couture. Vous devrez donc vous inventé couturière pour avoir des chaussons de danse de qualité à chaque séance d’entraînement. Il faudra souvent bien placer ses rubans au niveau de la pliure soit à la main en faisant de petits points soit à la machine à coudre en utilisant le point zigzag ou le point couture. Bien entendu, vous pouvez les personnaliser si vous le voulez, mais il ne faut pas oublier de cacher les petits bouts de ces rubans une fois qu’ils sont noués. Il faut aussi penser à l’élastique important pour le maintien du chausson et bien choisir la matière de celui-ci. On va privilégier le satin pour attirer le regard des personnes sur le coup de pied ou le coton pour plus de naturel.

L’assouplissement des pointes

Il faut savoir que les chaussons et les pointes de danse sont connus pour leur dureté. Cette dureté, il faut souvent la maîtriser afin que l’on puisse être à l’aise dans ses chaussons et pouvoir parfaitement réaliser chaque figure de danse. C’est la raison pour laquelle, on les écrase, on les casse ou on les plie. Tout dépend de la capacité des pieds à les modeler. Bien entendu, certains exercices peuvent nous permettre de les assouplir plus rapidement. Parmi les plus utilisés, on retrouve la technique des demi-pointes, une technique qui consiste à pousser fortement les pieds sur les demi-pointes. La transpiration et le réchauffement des pieds pourront alors permettre l’assouplissement des pointes. Évidemment, il existe encore beaucoup d’autres techniques utiles à cet effet.

L’entretien proprement dit des pointes

Passons maintenant à ce qui nous intéresse réellement, l’entretien de ses pointes. Cette démarche vise essentiellement à réparer les chaussons qui avec le temps s’usent et s’abîment. Il faut noter qu’il existe maintenant différentes techniques auxquelles vous pourrez penser. Vous pouvez par exemple vernir les pourtours de la pointe ou encore broder vos pointes. Il faut néanmoins bien faire attention lorsque vous optez pour la broderie, car cela pourrait changer considérablement l’esthétisme de vos chaussons. Voilà pour ce qui est de la remise en état, pour ce qui est du nettoyage par contre, il faut généralement frotter le satin des chaussons avec un coton imbibé d’acétone. Vous pouvez aussi opter pour du maquillage en poudre si vous souhaitez raviver leur couleur. Il ne faut pas non plus oublier d’entretenir les semelles ou de les changer si elles sont devenues trop fines. Et pour terminer, vous pouvez mettre vos chaussons dans un endroit aéré ou froid pour éviter qu’ils ne se ramollissent après chaque utilisation. N’hésitez pas à mettre un commentaire si vous avez un avis sur cet article ou quelques conseils pour nos danseuses pour l’entretien de leurs chaussons de danse.

Publicités

Ballet : l’essentiel pour choisir ses pointes

chaussonsLe ballet est une discipline magnifique qui demande une véritable maîtrise technique, mais aussi une certaine élégance dans ses gestes. C’est également une discipline de danse codifié qui exige une certaine tenue vestimentaire. Outre les vêtements que l’on doit porter, que ce soit pour les cours ou pour les représentations et les spectacles, il faut bien choisir les chaussons de danse. Cependant, les choisir est plus difficile que de choisir de simples chaussures de danse. Il est nécessaire de prendre en considération différents facteurs et paramètres sans oublier de connaître certains vocabulaires spécifiques au monde de la danse classique.

Opter pour la bonne pointure

La première chose à faire quand n choisi ses chaussons de danse est de bien vérifier sa pointure et ses pointes. Il est nécessaire d’opter pour la bonne pointure afin d’éviter beaucoup de désagréments lors des séances d’entraînement. Il est essentiel que les orteils touchent tout juste le bout des chaussons quand on les mets et que les pieds puissent bien s’étaler. Il ne faut donc pas opter pour des modèles trop justes ou très larges comme ce que l’on fait d’habitude pour choisir les chaussures de ville. On peut donc en conclure qu’il est important que les pointent soient à la taille nécessaire. Cela permet notamment d’éviter les douleurs et les risques de foulure durant les entraînements, que ce soit pour les adultes ou les enfants.

Bien déterminer la largeur du chausson et la longueur de l’empeigne

Outre la pointure, on peut aussi noter que d’autres caractéristiques doivent être considérées lors du choix de ses pointes. Il faut par exemple bien déterminer la largeur du chausson. Il existe aujourd’hui des pointes se déclinant en taille large, moyen et étroit selon les besoins. Un mauvais choix de cette largeur peut éventuellement entraîner des douleurs au niveau des articulations et du pied. Il faut aussi bien choisir la longueur de l’empeigne, la partie recouvrant les orteils. Elle ne doit pas être trop courte ou trop longue. Mal la choisir peut produire des désagréments dans l’accomplissement des figures techniques. J’en ai moi-même fait les frais dans ma jeunesse, car mon père m’avait acheté des chaussons trop petits. Résultat, j’ai eu une foulure à la cheville et je n’ai pas pu pratiquer la danse pendant un long moment.

Se soucier de la dureté de la semelle

Il faut aussi bien penser à la dureté de la semelle. C’est grâce à cette dureté que l’on peut arriver à tenir sur les pointes. La semelle doit généralement être renforcée, mais il existe aujourd’hui des modèles de semelles de dureté variable. Tout dépend des caractéristiques des pieds. Pour bien choisir les semelles, il faut vérifier qu’elles puissent légèrement se plier suivant la position du pied. Il ne faut pas qu’elles soient trop dures et rigides ou qu’elles soient trop souples. Il faut noter que le choix de ses semelles dépend souvent du niveau et des progrès que fait la danseuses. Demander conseil à son professeur peut alors être très utile.

Optimiser ses achats

En effet, il est très important, voire même crucial, de bien penser avant de faire ses achats. Il est recommandé d’acheter ses chaussons dans des magasins spécialisés pour bénéficier des meilleurs produits. Il est aussi possible de les acheter sur internet si l’on est sûr du modèle et des dimensions de ses chaussons. Bien entendu, le plus judicieux serait de faire des essayages avant de se décider à les acheter. Le plus important reste néanmoins d’éviter d’acheter des modèles d’occasion. Il faut noter que les chaussons de danse déjà utilisé s’adaptent à la forme des pieds de la danseuse qui les a utilisés. Elles ne conviendront donc pas à vos pieds et vous aurez du mal à pratiquer la danse correctement.

Et vous, avez-vous d’autres suggestions à nous faire concernant le choix des pointes ? N’hésitez pas à nous en faire part.