Comment apprendre à danser le Moonwalk ?

moonwalkLe moonwalk est une des danses qui ont été les plus populaires dans les années 50. Néanmoins, ce n’est que grâce à Michael Jackson, la star de la pop, que l’engouement pour cette danse a pris tout son sens. C’est avec son célèbre titre Billie Jeans qu’il a montré au monde son adaptation de cette technique de danse. C’est une danse à mi-chemin avec le mime et le breakdance et qui est apparue en France dans les années 1950. Elle nécessite néanmoins une certaine maîtrise et un véritable entraînement. C’est la raison pour laquelle il n’est pas très facile d’apprendre à danser le Moonwalk. L’idéal, je pense, est de suivre des cours professionnels et d’apprendre des vidéos disponibles sur le Net. Cependant, je souhaite aujourd’hui quelques conseils pratiques pour apprendre cette danse le plus rapidement possible et dans les meilleures conditions.

La phase de préparation

Il est important de bien se préparer si l’on souhaite apprendre le Moonwalk. Pour ce qui est des vêtements, il n’y a pas de style vestimentaire spécifique ce qui vous permet même de porter de simples chaussettes lors de la réalisation de cette danse. Je dois vous dire que le fait de porter des chaussettes reste un bon moyen d’améliorer sa technique pour le Moonwalk. Cela permet de glisser plus facilement sur le sol et de mieux bouger. Il est aussi important pour l’apprentissage de trouver une surface lisse sur laquelle s’exercer. Vous pouvez alors préférer les sols en carrelage ou en plancher lisse. Bien entendu, si vous ne trouvez pas de surface lisse, il est possible de vous entraîner sur d’autres types de sols plus rugueux. Le plus important est dans ces cas-là de porter des chaussures et non des chaussettes.

La réalisation des mouvements

Le Moonwalk est un enchaînement de différents mouvements, c’est pourquoi lors de l’apprentissage il est nécessaire de procéder étape par étape. La première étape consiste à placer un pied directement devant l’autre et placer le pied en arrière sur la pointe. Il faut ensuite lever la jambe droite et placer les orteils du pied droit face au sol, derrière le pied gauche. Il faut ensuite essayer de garder au maximum son équilibre en augmentant la largeur entre les deux pieds. Vous pouvez rapprocher vos jambes à mesure que vous maîtrisez l’enchaînement. Il faut aussi faire glisser le talon gauche en arrière en l’appuyant sur le sol tout en se penchant en arrière sur la jambe droite. Il faut essayer de placer tout le poids dans la jambe gauche levée. Après, il faut soulever d’un coup le talon du pied gauche du sol tout en frappant simultanément le talon droit sur le sol. Il faut ensuite répéter ces mouvements en inversant les rôles des pieds et faire en sorte de les perfectionner.

Mes conseils

Pour persévérer comme il se doit en danse, il est important de connaître certaines astuces, surtout lorsqu’il s’agit du Moonwalk. Pour les débutants, il est préférable de commencer sur des surfaces lisses et porter des chaussettes. Cependant, si vous pensez déjà maîtriser le mouvement, il est conseillé de demander à un proche de vous regarder danser et vous donner ses impressions. Il faut aussi penser à faire en sorte que les bouts des pieds ne décollent pas du sol lors de la réalisation de la danse. C’est important pour une meilleure maîtrise ainsi qu’un meilleur résultat. Vous pouvez aussi améliorer votre danse en tenant un objet stable lors de vos entraînements et en réalisant des mouvements à la fois méthodiques et lents. Vous avez d’autres astuces ? N’hésitez pas à les partager en commentaire.

Publicités

L’essentiel à savoir sur la danse country

danse countryIl existe aujourd’hui un nombre assez impressionnant de styles et de genres de danse. À part les danses contemporaines et les danses modernes, bon nombre de danseurs s’intéressent toujours aux danses plus classiques. Tel est aussi le cas de la danse country qui regroupe encore de nos jours de nombreux passionnés. La preuve est qu’on la pratique dans plusieurs clubs de danse et il n’est pas rare de trouver des spectacles et représentations de danse axés sur ce thème. J’ai fait moi-même quelques sessions et j’avoue que j’ai vraiment apprécié m’y adonner. Voilà quelques infos qui vous seront peut-être utiles si vous pensez prochainement suivre des cours de danse country.

Quelles sont les origines de cette danse ?

La danse country est une danse originaire des États-Unis. Cette danse tient sont origine de la culture et des traditions des immigrants européens venus s’installer en Amérique. C’est au 18e siècle que cette danse a commencé à se démocratiser et a commencé à se répondre à travers les nombreux établissements qu’il y avait à l’époque. Elle a été considérée comme une danse saine et très bien vue des différents niveaux sociaux. Elle se décompose en plusieurs mouvements rythmés guidés par un Caller. C’est un genre de guide qui montre aux danseurs les pas à accomplir. Il faut noter que cette danse est aussi assez particulière quant au style vestimentaire adopté par les danseurs et les danseuses. Ils reprennent les habits des cow-boys qui pratiquaient régulièrement cette danse lors des événements festifs.

Comment se passe sa pratique ?

La danse country ne cesse de séduire beaucoup de monde grâce à sa convivialité et les sensations qu’elle procure. C’est bien normal qu’elle se soit diversifiée et il existe maintenant plusieurs styles de danse country auxquelles les passionnés de danse peuvent s’adonner. On dénombre 5 styles de danse basés sur les mêmes pas de bases et les mêmes codes. Ce qui les différencie ce sont les chorégraphies réalisées par les danseurs. On peut distinguer le country freestyle qui se danse en couple, le Clogging, la line dance, le partner dance et le square dance. Pour ce qui est des pas de base, vous devez maîtriser le boogie walk, le boogie move, le bounce, le bump et le brush. À bien y réfléchir, la maîtrise de ces pas de danse détermine la réussite des enchainements. L’idéal est alors de suivre des cours spécialisés de danse country pour espérer évoluer rapidement dans cette discipline. Avez-vous déjà suivi un cours de danse country ? Partagez-nous votre expérience.

La danse africaine, ses attraits et son apprentissage

danse africaineDepuis quelques années, les passionnés de danse se tournent vers des styles de danse différents de leur répertoire habituel. Je dois avouer que c’est aussi la raison qui me pousse à chaque fois à m’essayer à de nouvelles danses autres que les danses traditionnelles. Il y a quelques mois, j’ai découvert la danse africaine, une danse assez connue aujourd’hui par sa diversité, sa technicité et son dynamisme. Cette danse accessible à tous les niveaux peut aussi bien se pratiquer en solo, à deux ou en groupe, ce que je trouve très avantageux. Je vais essayer dans cet article de vous faire découvrir cette danse et ses bienfaits, mais aussi comment faire pour l’apprendre dans les meilleures conditions.

Les bienfaits de la danse africaine

On peut constater qu’à l’heure actuelle la danse africaine n’a rien à envier aux disciplines de danse telles que la danse classique, la salsa ou encore le tango argentin. Elle devient de plus en plus populaire et commence à gagner bon nombre d’adeptes. Il faut savoir que c’est avant tout une danse sociale qui permet de faire diverses rencontres. Cela permet aux apprenants de rencontrer d’autres personnes de différentes origines et de différentes classes sociales. C’est également un moyen idéal pour exprimer ses émotions et la beauté des mouvements du corps. Elle a aussi la particularité d’être une danse à la fois énergique et tonique sollicitant tous les muscles du corps. Cela lui permet d’aider les danseurs à travailler leur rythme, leur tonicité, leur musicalité, leur sensualité et leur souplesse. Elle offre aussi la possibilité d’évacuer le stress et de favoriser la santé du corps.

La danse africaine et ses différents styles

Il existe plusieurs types de style de danse africaine. C’est surtout dû au fait que sur le continent africain, chaque pays possède sa propre culture et ses propres danses. Il faut aussi noter que certains genres de danse africaine se sont mêlés aux styles de danses occidentales, ce qui a permis l’apparition de danses à la fois diversifiées et variées. Si vous avez l’intention de vous initier à la pratique de la danse africaine, vous pourrez alors choisir entre un large éventail de danse. Coupé décalé, makossa, danse du ventre, melewa, kwasa kwasa, zouglou, mbalax… tout est une question d’envie. Bien entendu, il est important de bien choisir son cours et son professeur de danse pour bien progresser dans cette catégorie de danse.

L’apprentissage

Apprendre la gestuelle et la rythmique de la danse africaine est devenue assez facile grâce à l’apparition de différents cours à travers toute la France. On peut maintenant apprendre cette danse dans des écoles de danse spécialisées ou par l’intermédiaire de professeurs de danse professionnels. Vous pouvez également apprendre cette danse auprès de certains conservatoires ainsi que dans des associations de danse. L’avantage de ces associations c’est qu’il y règne souvent une ambiance plus conviviale que dans les cours de danse proposés par les écoles. Avez-vous une idée des démarches à faire pour trouver un bon cours de danse africaine ? N’hésitez pas à nous proposer vos conseils.

Tout savoir sur la bachata

danse bachataLa bachata est aujourd’hui l’une des disciplines de danse les plus appréciées. C’est surtout dû au fait que cette danse est une danse sensuelle, mais simple. C’est une danse qui se pratique en couple et se mesure un temps en 8. Lors de la pratique de la bachata, les danseurs se déplacent en ligne et effectue des mouvements en 8 temps en prenant soin de marquer le 4ème et le 8ème temps. Il faut noter que les techniques de base de cette danse sont relativement faciles c’est pourquoi il est assez facile de maîtriser cette danse. Bien entendu, si vous comptez apprendre des mouvements plus complexes, vous devrez être très précis lors de la réalisation de vos mouvements. Je vais essayer dans ce billet de vous exposer l’essentiel à savoir sur cette danse et sa pratique.

Les styles

Il existe plusieurs styles et variantes de bachata. Il est souvent difficile de les différencier si l’on débute dans cette discipline. On a tout d’abord la bachata moderne dont les pas sont simples, mais avec beaucoup de jeux de bras. On a ensuite la bachata dominicaine qui se caractérise par sa danse sur des musiques plus rapides et ses jeux de jambes. On a aussi la bachata sensuelle se dansant sur des rythmes plus longs et dont les pas sont accompagnés de vagues de mouvements de l’ensemble du corps. La bachatango, elle, est un mélange de tango et de bachata tandis que la bachata fusion est un mélange de la bachata moderne, de la bachata sensuelle et de la bachata dominicaine. On a également la bachata nueva qui se danse sur des musiques de RnB remixé version bachata.

Les cours

Afin de maîtriser la bachata, il est important de bien apprendre les bases de la danse. Aujourd’hui, grâce à internet il est plus facile d’apprendre ces pas de base de façon ludique et pratique. Une fois les bases acquises il sera aussi facile de créer son propre style et se concentrer sur la gestuelle. Étant essentiellement une danse en couple, la bachata demande une certaine connexion entre les partenaires. Si vous souhaitez suivre des cours plus professionnels, je vous conseille d’opter pour les associations de danse ou les écoles de danse. Vous pourrez y apprendre des techniques plus précises (styling, tours, musicalité…). Vous pouvez également apprendre la pratique de la bachata dans les soirées latinos ou encore lors de festivals de danse.

Les musiques

Il existe de nos jours différents styles de musique sur lesquels il est possible de danser la bachata. Il faut néanmoins noter que la majorité de ces musiques sont des chansons d’amour. On peut ainsi retrouver des musiques dominicaines, des musiques sensuelles des musiques modernes et même des musiques modernes et remixées lorsqu’on doit choisir une musique sur laquelle danser. Cependant, le bachata nueva est différentes de l’ensemble des autres styles de bachata. On privilégie souvent des chansons plus proches du raggaeton et du RnB. Un avis sur la bachata ? N’hésitez pas à laisser un commentaire.

Le kizomba, une danse très sensuelle

danse kizombaDepuis quelques années maintenant, on a vu l’apparition de nouvelles danses très populaires. Parmi ces différentes danses, le kizomba reste une des danses les plus en vogue et les plus appréciées par bon nombre de danseurs. C’est une danse sensuelle qui repose de manière générale sur la connexion des partenaires de danse. Elle se pratique sur un genre de musique assez poignant et semblable aux musiques latines. Il faut noter que ce qui fait la notoriété de cette danse aujourd’hui est surtout les mouvements qui sont pratiqués. Ce sont des mouvements à la fois simples et sensuels très beaux à regarder. Partons à la découverte de cette danse.

Quels sont les styles de kizomba ?

Pour s’adonner à la pratique du kizomba, il est important de bien connaître les caractéristiques de cette danse. C’est pourquoi nous allons voir quels sont les différents styles de kizomba que l’on peut rencontrer dans les écoles de danse, mais aussi dans les événements et représentation de danse. Il existe différents styles de kizomba, néanmoins, on peut noter que certains styles sont très pratiqués par rapport à d’autres. Pour ceux qui souhaitent apprendre le style classique, ils peuvent s’adonner à la Passada. C’est le style le plus proche de la kizomba que l’on voit être pratiquée par de nombreux amateurs de danse. On a aussi le Tarraxinha, un style un peu plus rythmé et une danse très sexy.

Quels sont les pas de base de cette danse ?

Il existe pour le kizomba 3 pas de base bien distincts. Ces pas de base doivent être maîtrisés si l’on souhaite s’adonner à la pratique de cette danse ou participer à divers événements de danse dans cette discipline. On a en premier lieu le 2 temps qui consiste à faire un déplacement d’un côté à un autre. On a aussi le 3 temps, un mouvement qui s’effectue en 3 temps comme son nom l’indique. Il faut noter que les mouvements effectuer par les femmes et les hommes lors de ce pas sont relativement différents, mais que comme pour le 2 temps le pas de danse ne doit pas dépasser la largeur du bassin. Et, on a le suave, un mouvement de fesse de la femme. C’est ce mouvement qui rend si particulier le kizomba et le rend plus sensuel. Elle doit souvent mettre des talons et pratiquer régulièrement le mouvement pour acquérir une bonne technique.

Comment l’apprendre ?

Apprendre le kizomba est aujourd’hui assez facile, mais il est recommandé de bien choisir son professeur ou son partenaire de danse pour progresser plus rapidement. Vous pouvez vous initier à la kizomba en suivant un cours particulier ou un cours régulier dans une école de danse. Vous pourrez ainsi apprendre les notions de musicalité et de connexion qui vous permettront de faire la différence sur les pistes de danse. Vous pouvez aussi apprendre le kizomba lors des festivals de danse ou lors des soirées de danse. Il est néanmoins conseillé de choisir des partenaires de danse ayant un même niveau que vous afin d’éviter les gênes éventuelles. Avez-vous déjà dansé le kizomba ? Quelles sont vos impressions sur cette danse ?

Comment bien choisir ses cours de danse ?

cours de dansePlein de bonnes raisons peuvent vous pousser à vous adonner à la pratique de la danse. Que ce soit pour affiner votre silhouette, socialiser avec d’autres personnes ou garder la forme et être en bonne santé, vous pouvez danser au rythme de la musique. Néanmoins, la danse est selon moi un art qu’il ne faut pas prendre à la légère. C’est un moyen idéal pour laisser exprimer son corps et ses émotions. Pour que cela se produise dans les meilleures conditions, l’important est de bien choisir son apprentissage de la danse. Pour cela, vous avez un large choix d’écoles et de professeurs à votre disposition. Je vais vous aider à mieux appréhender l’univers de la danse et ses cours afin de trouver les cours qui vous conviennent. L’essentiel dans cet article.

Bien choisir son style et son professeur de danse

On peut noter aujourd’hui que la danse regroupe bon nombre de disciplines aussi passionnantes les unes que les autres. Chacune de ces disciplines demande une énergie et des techniques de danse différentes. Il est alors essentiel de les maîtriser pour réussir dans le domaine choisi. Du modern jazz à la valse, en passant par le hip hop et la samba, vous avez un large choix. C’est pourquoi mieux vaut suivre un cours généraliste en premier lieu afin de déterminer vos aspirations et voir à quel style de danse vos capacités conviennent parfaitement. Pour ce qui est du choix du professeur, mieux vaut opter pour une personne passionnée qui est capable de transmettre ses connaissances aussi bien par les paroles que par les gestes. Il faut aussi qu’il soit sympathique, assidu et de bons conseils.

Bien choisir son niveau d’étude

Pour une meilleure progression en danse, le plus important est de bien choisir son niveau. En effet, cela ne sert à rien d’opter pour des cours professionnels si vous débutez en danse. Cela risque même de vous décourager pour la suite. Vous pouvez donc essayer différents cours afin de voir s’ils conviennent bien à votre niveau. Vous verrez bien assez tôt si le cours est trop difficile pour vous ou si vous devez opter pour un plus haut niveau. L’important dans les cours est de stimuler le corps par des mouvements et des exercices accompagnés d’enchainements plus ou moins complexes. Selon vos attributs, vous serez alors amené à évoluer à votre rythme et à être encadré par de véritables professionnels.

Pratiquer régulièrement

L’un des fondements de l’apprentissage de la danse reste l’assiduité. Pour être un bon danseur ou une bonne danseuse, il est important de suivre des cours régulièrement. C’est la condition première à votre progression dans chaque discipline. Cela permet aussi au corps de s’habituer aux efforts physiques et de prendre conscience de ses limites. Par exemple, si un exercice fut difficile quelques semaines auparavant, il vous sera plus facile de le faire quelques jours après. Bref, pour bien choisir ses cours n’hésitez pas à solliciter l’avis d’un professeur de danse qualifié. Et vous, souhaitez-vous nous donner un avis sur la recherche des cours de danse ? N’hésitez pas à le mettre en commentaire.

Le charleston, une danse symbolique

charlestonIl existe aujourd’hui un grand nombre de danses auxquelles on peut s’adonner. Parmi les danses qui ont marqué l’histoire, on retrouve le charleston. C’est une danse qui a eu un grand succès en France au début des années 20. Symbolisant les années folles, c’est une danse qui se pratiquait sur des rythmes de jazz souvent endiablés. Elle fut à une époque interdite, mais de nos jours on peut noter que cette danse revient de plus en plus à la mode. Elle est maintenant pratiquée dans de nombreuses disciplines et est très appréciée de fait de sa technicité. Si vous ne connaissez pas encore tout à fait cette danse, voici quelques informations qui pourraient vous intéresser.

Qu’est-ce que le charleston ?

Le charleston est une danse originaire de Charleston, une ville de Caroline du Sud aux États-Unis. Elle s’est ensuite développée à New York et à Harlem puis en France. C’est une danse qui symbolisa l’esprit de liberté que les personnes avaient à l’époque durant l’entre-deux-guerres. Durant les soirées, on adoptait des costumes et tenues spécialement dédiées à cette danse et à la mode de ces années plus ou moins folles. La mode était de porter des bandeaux dans les cheveux, de grandes plumes, des robes charleston avec des franges… Les femmes portaient également divers accessoires tels que les chapeaux cloches et les grands colliers de verroterie avec des coupes à la garçonne. Les hommes par contre portaient de beaux costumes d’antan. C’est fou ce que j’aurai aimé voir ça. De nos jours, cette danse s’est un peu adaptée et est plus encline à la modernité.

Comment le charleston se danse-t-il ?

La danse charleston fait partie des danses assez complexes à danser. C’est une danse qui demande des mouvements très énergiques. Il s’agit de mouvements réalisés avec les jambes quand on déplace le poids du corps d’un côté à un autre, et tout ça en fléchissant les genoux. Bien entendu, cela demande aussi qu’on fasse tourner les pieds vers l’intérieur. Mais ce n’est pas tout ! Il faut aussi que les fassent des mouvements oscillant en parallèle. Avec le rythme rapide de la musique, il faut être parfaitement synchro et rapide dans son exécution des mouvements et passes. Moi-même, j’avoue avoir encore des difficultés à danser cette danse qui peut se pratiquer aussi bien en couple qu’en groupe ou en solo.

Comment l’apprendre ?

L’apprentissage du charleston peut se faire généralement dans une école de danse spécialisée ou dans un cours de danse. Vous pouvez également si vous le souhaitez demander un cours particulier auprès d’un professeur de danse professionnel. Elle est répertoriée dans la discipline de la danse country, c’est pourquoi il vous sera utile de préférer ce type de cours. Cependant, on peut aussi l’apprendre dans les cours de deep house, de hip-hop et de lindy hop. Il existe également différentes vidéos sur le net qui pourront sûrement vous aider à améliorer votre technique ou à apprendre le charleston vous-même. Vous pourrez peut-être aussi participer à différentes soirées dansantes sur le même thème pour vous adonner à sa pratique.

Quelques trucs à savoir sur cette danse ?

Le charleston est selon moi une danse très originale et qui peut aussi être considérée comme une danse historique. Après certaines recherches, on a pu déterminer que cette danse tirait ses racines de tribus africaines durant l’esclavagisme. Avec son rythme endiablé, il symbolise à la fois la liberté et la jeunesse de l’époque. C’est aussi une danse multiforme ce qui explique l’intérêt des personnes à son égard. Sa popularisation en France est due seulement aux efforts de Joséphine Baker, sinon nous n’aurions jamais pu apprécier cette danse. Avez-vous aimé cet article ? N’hésitez pas à écrire un avis ou un commentaire si vous avez d’autres informations à nous transmettre à ce sujet.