Comment vaincre la timidité ou le blocage en danse ?

danse timiditéLa danse est une activité que je trouve très épanouissante, mais qui permet aussi de se détendre en toutes circonstances. Cependant, sur le plan professionnel, il est difficile de nier que cela peut être assez fatiguant et qu’il faut constamment s’entraîner pour pouvoir progresser rapidement. Il faut aussi noter que pour les débutants en danse, les séances de danse peuvent être très stressantes et les confrontés à leurs peurs quotidiennes. Il peut être question d’une timidité maladive face à plusieurs autres danseurs ou encore un blocage physique ou mentale lors de la danse empêchant de se concentrer sur ses enchaînements. Mais comment vaincre ces peurs qui peuvent réellement dégrader votre appréciation de la danse ? Voici quelques astuces.

Mieux gérer les sessions de danse en groupe

Il n’est pas rare quand on débute en danse de se sentir introvertie ou de se sentir très timide dans un groupe de danse. C’est surtout le cas si c’est la première fois que vous rencontrez le groupe et que vous remarquez que presque tout le monde se connait. Si cette situation se présente, il peut arriver que vous soyez un peu gêné et que vous ne puissiez pas pleinement exprimer votre potentiel de danseur ou de danseuse. L’idéal est alors de créer des liens avec les personnes présentes, surtout celles qui vous intéressent. Ces liens doivent être authentiques, c’est pourquoi il est crucial de rester sociable. Bien entendu, le plus important est de se focaliser sur la danse, sur son appréciation et sur les progrès que vous êtes capable de faire.

Ne pas avoir peur de partager son travail

La majorité des apprentis danseurs et les apprenties danseuses ont souvent peur d’exposer leur travail au monde. Cette peur s’apparente à une peur d’être jugé ou critiqué en fonction de la qualité de sa performance. Cependant, il faut noter que le fait de partager son travail, surtout sous forme de vidéo, permet de s’assumer et d’assumer ses prouesses techniques et ses défauts. Cette démarche permet également de découvrir les lacunes de ses techniques et ses enchainements de danse. En effet, à travers les commentaires qu’ils soient constructifs ou non vous pourrez vous faire une idée des corrections à apporter à votre maîtrise de la danse. Bien entendu, il faut un certain courage pour le faire c’est pourquoi on doit améliorer son estime de soi.

Surmonter les blocages chorégraphiques

Le syndrome de la page blanche peut aussi arriver en danse. Effectivement, il est tout à fait possible pour un danseur d’avoir des phases de blanc lorsqu’il est en train de créer une chorégraphie. Manque d’originalité, mauvais timing, mouvements répétitifs ou manque de justesse dans les mouvements, tout peut arriver en danse. On peut noter que dans chacun de ces cas de figure, il est possible de vite se décourager. Pour vaincre ces problèmes de blocage, il est important de cultiver son esprit créatif. Cela demande souvent une recherche artistique poussée et quelques fois beaucoup de changements au niveau des passes et des enchaînements de la chorégraphie. Il faut accepter les erreurs, les retours en arrière et les doutes pour pouvoir avancer et trouver la meilleure choré. Connaissez-vous d’autres astuces pour lutter contre ces blocages et la timidité en danse ? N’hésitez pas à donner votre avis.