Comment bien réussir ses vidéos de danse ?

danse vidéoQue vous soyez chorégraphe ou danseur, l’un des objectifs qui vous tiennent le plus à cœur est de réussir en danse. C’est pourquoi, peu importe le style de danse pratiqué, il est important de travailler et de retravailler systématiquement sa technique. Pour cela, il n’y a pas mieux que l’entraînement. Néanmoins, il est souvent difficile d’avoir une opinion critique sur sa technique de danse surtout si l’on n’est pas sûr de réaliser les enchainements en adoptant les bonnes postures. Afin de voir vos résultats en danse, il existe un moyen tout simple à votre disposition : réaliser une vidéo de votre session ou de votre chorégraphie de danse. Voici quelques recommandations qui vous permettront d’améliorer le rendu de vos vidéos et de reproduire fidèlement votre séance de danse.

Privilégier la qualité

La qualité des vidéos de danse est essentielle selon l’utilisation que l’on souhaite en faire ainsi que nos objectifs à long terme. Pour s’en assurer, il est important de bien choisir le matériel avec lequel on sera amené à capter les images. On a souvent le choix entre une caméra professionnelle, une caméra amateur, un appareil photo ou encore un smartphone. En ce qui concerne le format des vidéos, il ne faut généralement pas opter pour de trop hautes résolutions, mais plutôt choisir un format d’enregistrement adapté à la situation et au contexte. Dans le cas où vous filmez avec un smartphone, l’idéal serait d’utiliser la caméra arrière et non celle pour les selfies afin d’atteindre une meilleure qualité d’image. L’important est que les vidéos offrent un bon confort au niveau de la visualisation et soient facilement manipulables.

Porter une attention particulière au cadrage

Le cadrage des vidéos est important si vous souhaitez bénéficier de vidéos de qualité et agréables à regarder. Vous devez faire en sorte de choisir les bons angles pour les prises de vue et porter une attention particulière à votre technique de cadrage. La technique utilisée varie en fonction de l’appareil. Néanmoins, en fonction de la salle où seront réalisées les vidéos, je recommande l’utilisation de smartphones. Ces appareils sont plus pratiques et faciles à manipuler et offrent des résultats vidéo assez satisfaisants. Il faut cependant noter qu’il est préférable de toujours filmer à l’horizontale et d’utiliser certains accessoires pour immobiliser le smartphone et agrandir ses angles de vue.

Optimiser le traitement et l’archivage des vidéos

À part la réalisation des prises de vues vidéo, un danseur ou une danseuse souhaitant évoluer en danse se doit de bien organiser ses vidéos de danse. Il faut donc les traiter rapidement afin d’éviter leur accumulation dans la mémoire du smartphone ou dans la mémoire de la caméra. Le mieux est de les déplacer dans un ordinateur ou un disque dur externe en prenant soin de les dater, de les renommer et de les ranger par catégorie et par genre. Vous pouvez vous aider des différents logiciels de traitement d’image pour éventuellement faire des retouches vidéo ou améliorer le rendu et la qualité des images. Avez-vous d’autres astuces concernant la réalisation des vidéos de danse ? Si c’est le cas, n’hésitez pas à nous partager votre avis.

Publicités

Comment choisir les chaussons moderne Jazz ?

chaussons modernLe modern jazz est une danse qui a gagné en popularité depuis quelques années. C’est une danse qui exige une véritable dextérité et une certaine mobilité. Il faut noter que pour la pratiquer il est important d’avoir une tenue adéquate, mais surtout des chaussures de danse appropriées. Le choix des chaussons se fait généralement en fonction du niveau de danse du danseur ou de la danseuse. Pour bien les choisir, il faut prendre en compte différents critères spécifiques. Il sera alors important si vous souhaitez faire du modern jazz de bien faire votre choix entre les différentes semelles existantes et prendre en considération l’adhérence, l’amorti ainsi que la respirabilité de vos futures chaussures de danse. Voici quelques conseils.

Le choix de la semelle et de la matière

Il faut noter que tous les chaussons de modern jazz sont équipés d’une semelle. Cette semelle doit faciliter le bon déroulé du pied. Il est donc important de choisir le modèle adapté à sa morphologie plantaire. Il existe de nos jours 2 types de semelles pour les chaussons de modern jazz. On a les semelles entières offrant une meilleure stabilité lors des séances d’apprentissage. On a aussi les bi-semelles plus flexibles au niveau de la voûte plantaire. Ces modèles donnent une plus grande liberté de mouvement et sont parfaitement adaptés aux personnes ayant un niveau plus élevé en danse. Concernant le choix de la matière, il est préférable d’opter pour le cuir et la toile, car ils sont plus respirants par rapport aux matières synthétiques.

L’amorti et l’adhérence des chaussures

Les chaussons munis d’une petite talonnette sont idéaux pour danser le modern jazz. Ils permettent de limiter les chocs et impacts au sol. Bien entendu, il est important de choisir un modèle confortable et adapté aux pieds. Pour mieux ressentir les appuis au sol, on n’a généralement pas besoin de talonnette. En revanche, si on souhaite avoir un bon amorti en dansant, opter pour un modèle à talonnettes est la meilleure option qui s’offre à vous. En ce qui concerne l’adhérence des chaussons, il est préférable d’opter pour un modèle disposant d’une semelle extérieure en croûte de cuir. Ce genre de modèle offre une meilleure adhérence par rapport au sol. Vous pourrez ainsi éviter tous risques de glissement lors de votre pratique de la danse. Voilà l’essentiel sur les critères de sélection des chaussons de modern jazz. Avez-vous des remarques à faire concernant cet article ou ce sujet ? N’hésitez pas à commenter.

Comment bien choisir son partenaire de danse ?

danse partenaireComme vous avez pu le constater dans certains de mes articles précédents, je considère la danse comme une véritable passion. C’est aussi une activité ayant pour vocation de permettre la socialisation entre différents types de personnes. Cela permet d’ailleurs de faire de nouvelles rencontres et de pratiquer une activité physique de façon plus ou moins régulière. Cependant il faut noter que si l’n veut progresser rapidement ou encore participer à diverses compétitions, une simple pratique de la danse ne suffit. Il faut de l’entraînement, mais également bien choisir son partenaire. Ce choix est vraiment déterminant si l’on veut assurer la qualité de la danse. Voici quelques astuces qui pourraient vous aider à en trouver un rapidement.

Opter pour le bon type de danse

Avant de commencer à recherche un partenaire de danse, il est souvent préférable de bien réfléchir au genre de danse que l’on souhaite pratiquer. Il faut néanmoins noter que ce type de choix peut considérablement limiter vos possibilités de choix. Par ailleurs, il faut définir si vous souhaitez trouver un partenaire pour une courte durée ou pour une durée plus ou moins longue. Il est aussi utile de vérifier quelles sont les danses qui sont populaires dans votre localité, cela vous permettra de choisir une danse avec un fort taux de possibilités en termes de partenaires de danse. Pour cela, il vous suffira de vous informer sur les soirées et les spectacles qui sont organisés plus fréquemment que d’autres. Bien entendu, vous pouvez aussi vérifier la qualité des écoles de danse à proximité de votre domicile.

Avoir de la pratique et encore de la pratique

Pratiquer encore et encore est l’un des secrets de la réussite en danse. Cela permet d’améliorer à la fois les mouvements techniques et les enchainements de danse. Cela vaut aussi pour l’adéquation avec un partenaire de danse. Il faut prendre en considération que la pratique permet aux danseurs et aux danseuses d’apprendre les diverses façons de bouger lors d’une danse donnée. Cela permet aussi de maîtriser les techniques utilisés pour le guidage de la danse ou le suivi de son partenaire. Évidemment chacun possède sa propre personnalité, c’est pourquoi s’habituer à son partenaire reste primordial. Pratiquer continuellement la danse permet alors de gagner en expérience et de danser de façon correcte.

Sélectionner un partenaire adapté

Je le répète encore, choisir un bon partenaire est important pour le bon déroulement de chaque danse. Il faut qu’il soit bon danseur et maîtrise l’ensemble des bases de la danse. Il doit aussi avoir une personnalité compatible avec la vôtre sans quoi vous n’arriveriez pas à vous synchroniser lors des représentations de danse. Il faut également qu’il ait de l’expérience et un niveau pas trop différents du vôtre. C’est essentiel pour progresser ensemble et de manière continue. Cependant il faut noter que le danseur progresse un peu plus lentement que la danseuse. Son rôle consiste essentiellement à guider la danse et sa partenaire, c’est pourquoi il est important qu’il soit attentif aux progrès de sa partenaire en tout temps et savoir la mettre à l’aise.

Faire des efforts concernant sa présentation

La danse c’est aussi une question de présentation. En effet si l’on veut participer à des concours ou à des compétitions de danse, il est important de choisir des vêtements adaptés, mais également de plaire physiquement à votre partenaire et à votre public. De ce fait il faut apporter une attention particulière à son physique et à son hygiène. Vous devez aussi être plus consciencieux en ce qui concerne la propreté que ce soit en ce qui concerne votre corps vos habits ou vos accessoires de danse. Pensez aussi à mettre du parfum cela pourra vous être très utile pour plaire à votre partenaire de danse. Vous avez quelque chose à ajouter ? N’hésitez pas à nous le dire en commentaire.

Comment reprendre la danse après avoir arrêté durant des années

appLa danse est une activité passionnante, c’est pourquoi bon nombre de personnes s’y adonnent. Cependant, il peut arriver dans certains cas que l’on arrête cette pratique de la danse, et ce, pendant un long moment. Suite à un empêchement ou encore à divers troubles au niveau personnel ou au niveau professionnel, les danseurs peuvent arrêter leur initiation à la danse pendant de longues années. Il peut aussi arriver qu’on l’ait pratiqué étant enfant ou adolescent et qu’un long moment se soit écoulé depuis la dernière pratique. Cependant, vous souhaitez aujourd’hui reprendre la danse et appréhendez la préparation de vos séances de cours. Voici quelques astuces qui pourraient vous être utiles.

Avant la reprise

Certaines conditions sont requises avant de pouvoir reprendre une activité de danse. Il faut avant tout bénéficier d’une bonne dose de motivation. Il faut que cette motivation reste intacte dès les premières sessions de danse. En effet, il faut souvent lors d’une reprise reprendre tout à zéro, ce qui peut décourager plus d’un. Il faut donc accepter de tout reprendre depuis le début afin de progresser plus rapidement. Il faut aussi vérifier si votre état de santé vous permet de reprendre votre activité de danse. Pour ce faire, une visite chez le médecin vous permettra d’obtenir un certificat médical. Vous pouvez aussi bien vous échauffer avant chaque cours afin de retrouver votre souplesse ainsi que votre force. Il faut également bien choisir sa tenue ainsi que le type de cours que l’on souhaite suivre (débutant de préférence).

Le déroulement des cours

Avant chaque cours, il y a des exercices d’échauffement. Ces exercices permettent de délier le corps et de le préparer pour les enchainements physiques qui vont suivre. Durant ces échauffements, on porte souvent une attention particulière aux articulations des pieds et des jambes. Pendant le cours, par contre, le professeur proposera divers mouvements et enchaînement à réaliser dans des temps impartis. Vous devrez alors choisir une bonne place dans la salle pour faciliter vos déplacements. Vous devrez alors déterminer vos limites afin de ne pas en faire trop durant chaque séance et bien vous hydrater. Vous devrez être régulier et augmenter votre rythme au fur et à mesure afin de retrouver votre aisance corporelle. À la fin des cours, il faut généralement réaliser quelques étirements et reprendre sa respiration petit à petit.

Après la reprise

Une fois la reprise de la danse faite, il est important de faire une rétrospective des bienfaits obtenus sur le mental, mais aussi sur le corps. Il faut noter que comme toutes reprises d’activités physiques, la reprise de la danse peut entraîner la présence de courbatures au lendemain de la première séance. C’est assez normal, cependant, si elles sont trop douloureuses, mieux vaut se laisser un temps de récupération avant la prochaine session. Il faut également déterminer si le cours est adapté et si l’on souhaite continuer (ambiance, qualité du cours, accompagnement) et optimiser son alimentation pour une meilleure santé. Si vous décidez de continuer les cours, il est important de noter les progrès et échanger avec les autres danseurs pourra vous aider à socialiser, mais aussi à obtenir des avis constructifs sur vos performances. Le rôle de professeur sera de vous assister tout au long de votre réapprentissage de la danse. Avez-vous un avis sur le sujet ? N’hésitez pas à nous la partager dans un commentaire.

Comment devenir professeur de danse ?

3Quelle que soit la discipline choisie, devenir un bon danseur est le rêve de bon nombre de personnes. Cependant, certaines d’entre elles ont des aspirations encore plus grandes. En effet, être danseur ne suffit pas pour partager sa passion de la danse. C’est pourquoi certains danseurs préfèrent devenir professeurs de danse et ainsi enseigner la danse à d’autres personnes. D’autres en revanche ont choisi cette voie, car ils n’ont pas pu devenir des danseurs professionnels. Dans un cas comme dans l’autre, c’est l’envie de transmettre cette passion qui fait toute la différence. Moi-même, étant professeure à temps partiel, je souhaite avant tout transmettre cette passion qui fait de moi aujourd’hui ce que je suis. Cependant, enseigner la danse ne s’improvise pas et il faut souvent passer par une formation professionnelle avant de pouvoir exercer cette profession.

Le métier

Être professeur de danse, cela se résume à transmettre sa passion grâce à l’art, la pédagogie et l’éducation. Ce métier implique généralement plusieurs missions dont l’intérêt principal est d’enseigner la danse. Le professeur de danse enseigne ainsi les rudiments et les pas de chaque danse et veille à assurer la cohérence et l’équilibre de ses cours. Il est amené à encourager la progression de ses apprenants et à évaluer leurs niveaux afin d’adapter son enseignement. Pour être un bon enseignant de danse, il faut non seulement être bons danseurs et être diplômé, mais aussi être pédagogue. Cette qualité lui permet de s’adapter aux caractères de ses élèves et leur proposer le meilleur moyen d’apprentissage.

La formation

Pour pratiquer cette activité, une formation professionnelle est presque indispensable. Il faut donc obtenir un diplôme afin de pouvoir transmettre sa passion de la danse. Il existe diverses possibilités si on veut suivre une formation de danse. Bien entendu, il est important de bénéficier d’un bon niveau. La première option est de passer par un bac L, option danse. La seconde est de suivre des cours à l’université afin d’obtenir un diplôme d’État. La formation comprend une formation musicale, une formation en pédagogie, une formation en anatomie-physiologie et une formation en histoire de la danse. Il est possible de préparer ce diplôme dans une école d’État ou dans une école privée selon les préférences. Vous pouvez aussi suivre une formation en vue de bénéficier d’un certificat d’aptitudes aux fonctions de professeur de danse.

Quelques conseils pour atteindre cet objectif

Afin de réussir à devenir professeur de danse, profiter de quelques conseils peut être un plus. Il est donc assez utile de demander l’avis d’une personne qui exerce déjà dans le métier. Outre le fait que le métier exige un très bon niveau technique, il vous faudra aussi avoir d’excellentes bases. L’idéal serait de connaître tous les types de danse, allant des danses de salon aux danses latines en passant par les danses contemporaines. Il faut aussi que vous maîtrisiez vos compétences, cela vous aidera sûrement à bien préparer vos examens. Il y a plusieurs UV à passer (UV théoriques, UV pédagogie, UV technique) et il vous sera important de bien réviser vos manuels et bien pratiquer la danse. Une fois votre diplôme obtenu, vous avez le choix en ce qui concerne le lieu où vous allez enseigner. Je préfère proposer des cours particuliers, mais vous pouvez si vous le voulez enseigner dans une école ou une association. Avez-vous un avis sur ce métier ? Partagez-le-nous dans un commentaire.

Les claquettes, une danse étonnante

008Les claquettes font partie des danses que j’ai toujours voulu maîtriser. Je dois même vous avouer que je suis une grande fan de Fred Astaire. C’est une danse qui se base essentiellement sur l’agencement de plusieurs pas longs ou rapides selon les envies. Il faut généralement danser sur un tempo ou un rythme en prenant bien soin d’adapter ses pas à chaque variation. Cela semble relativement facile, mais en réalité c’est assez technique et il faut mémoriser chaque mouvement en tenant compte des arrangements classiques des claquettes. Bien entendu, il est tout à fait possible d’improviser une fois les pas de base maîtrisés.

Quels sont les bienfaits ?

Les claquettes sont selon moi une danse qui fait réellement du bien. En effet, après avoir pratiqué quelques séances, j’ai pu découvrir de réels effets sur ma santé et sur ma condition physique. J’ai notamment noté que faire des claquettes pouvait améliorer nettement la coordination, rendre plus souple et donner un meilleur équilibre. On se sent aussi plus élégante et bien dans sa peau. Avec quelques séances par semaines, vous pouvez aussi voir des changements au niveau de votre corps. Cette danse permet de tonifier les mollets et les cuisses, mais aussi d’affiner les chevilles. C’est idéal pour perdre du poids. Néanmoins, il faut faire attention au dos qui est très sollicité lors des sautillements. Malheureusement, les personnes qui ont des problèmes oculaires ne peuvent pas s’y adonner.

Comment se passe la pratique ?

L’apprentissage des claquettes se fait progressivement et étape par étape. Il faut généralement solliciter un professeur de danse ou suivre des cours pour pouvoir bénéficier de tous les avantages de cette danse. D’abord, il faut apprendre les mouvements de base tels que le Stamp, le Stomp, le Step, le Flap, le Hop, le Ball Change, le Camp roll, le Leap et le Brush. Il faut ensuite apprendre à combiner les mouvements en gardant les genoux fléchis, détendus et mous au début. Il existe divers mouvements et enchaînements que vous aurez l’occasion d’apprendre. Mais il est recommandé de toujours demander conseil à votre professeur. Il pourra contrôler vos postures et vos enchaînements tout au long de la séance.

Quels sont mes progrès dans cette discipline ?

Je n’ai pas trop de choses à dire à ce sujet à part que j’ai commencé à faire de la claquette il y a quelques mois et j’ai adoré. Au début, je ne savais vraiment pas comment m’y prendre. C’est grâce aux conseils de l’enseignant que j’ai pu comprendre et maîtriser les bases de cette danse. Après quelques semaines, j’ai eu l’occasion de travailler divers enchaînements et pu danser sur différents rythmes. J’ai même pu faire une petite représentation avec quelques-unes des élèves. Ce fut réellement une expérience enrichissante. Et vous, que pensez-vous de cette danse ? Avez-vous déjà suivi des cours ?

Le charleston, une danse symbolique

charlestonIl existe aujourd’hui un grand nombre de danses auxquelles on peut s’adonner. Parmi les danses qui ont marqué l’histoire, on retrouve le charleston. C’est une danse qui a eu un grand succès en France au début des années 20. Symbolisant les années folles, c’est une danse qui se pratiquait sur des rythmes de jazz souvent endiablés. Elle fut à une époque interdite, mais de nos jours on peut noter que cette danse revient de plus en plus à la mode. Elle est maintenant pratiquée dans de nombreuses disciplines et est très appréciée de fait de sa technicité. Si vous ne connaissez pas encore tout à fait cette danse, voici quelques informations qui pourraient vous intéresser.

Qu’est-ce que le charleston ?

Le charleston est une danse originaire de Charleston, une ville de Caroline du Sud aux États-Unis. Elle s’est ensuite développée à New York et à Harlem puis en France. C’est une danse qui symbolisa l’esprit de liberté que les personnes avaient à l’époque durant l’entre-deux-guerres. Durant les soirées, on adoptait des costumes et tenues spécialement dédiées à cette danse et à la mode de ces années plus ou moins folles. La mode était de porter des bandeaux dans les cheveux, de grandes plumes, des robes charleston avec des franges… Les femmes portaient également divers accessoires tels que les chapeaux cloches et les grands colliers de verroterie avec des coupes à la garçonne. Les hommes par contre portaient de beaux costumes d’antan. C’est fou ce que j’aurai aimé voir ça. De nos jours, cette danse s’est un peu adaptée et est plus encline à la modernité.

Comment le charleston se danse-t-il ?

La danse charleston fait partie des danses assez complexes à danser. C’est une danse qui demande des mouvements très énergiques. Il s’agit de mouvements réalisés avec les jambes quand on déplace le poids du corps d’un côté à un autre, et tout ça en fléchissant les genoux. Bien entendu, cela demande aussi qu’on fasse tourner les pieds vers l’intérieur. Mais ce n’est pas tout ! Il faut aussi que les fassent des mouvements oscillant en parallèle. Avec le rythme rapide de la musique, il faut être parfaitement synchro et rapide dans son exécution des mouvements et passes. Moi-même, j’avoue avoir encore des difficultés à danser cette danse qui peut se pratiquer aussi bien en couple qu’en groupe ou en solo.

Comment l’apprendre ?

L’apprentissage du charleston peut se faire généralement dans une école de danse spécialisée ou dans un cours de danse. Vous pouvez également si vous le souhaitez demander un cours particulier auprès d’un professeur de danse professionnel. Elle est répertoriée dans la discipline de la danse country, c’est pourquoi il vous sera utile de préférer ce type de cours. Cependant, on peut aussi l’apprendre dans les cours de deep house, de hip-hop et de lindy hop. Il existe également différentes vidéos sur le net qui pourront sûrement vous aider à améliorer votre technique ou à apprendre le charleston vous-même. Vous pourrez peut-être aussi participer à différentes soirées dansantes sur le même thème pour vous adonner à sa pratique.

Quelques trucs à savoir sur cette danse ?

Le charleston est selon moi une danse très originale et qui peut aussi être considérée comme une danse historique. Après certaines recherches, on a pu déterminer que cette danse tirait ses racines de tribus africaines durant l’esclavagisme. Avec son rythme endiablé, il symbolise à la fois la liberté et la jeunesse de l’époque. C’est aussi une danse multiforme ce qui explique l’intérêt des personnes à son égard. Sa popularisation en France est due seulement aux efforts de Joséphine Baker, sinon nous n’aurions jamais pu apprécier cette danse. Avez-vous aimé cet article ? N’hésitez pas à écrire un avis ou un commentaire si vous avez d’autres informations à nous transmettre à ce sujet.